mardi 17 décembre 2013

Visitons l'Auvergne : les curieuses sources Saladis des Martres de Veyre. (Puy-de-Dôme)



source du grand saladi des martres de veyre, puy de dôme.

Source du Grand Saladi.

  Près des Martres de Veyre se trouvent de nombreuses sources d'eau minérale, on en compte plus de trente, parmi celles-ci arrêtons nous vers les deux "griffons" appelées "Saladi".

source du grand saladi des martres de veyre, puy de dôme.

Elles sont situées à la sortie sud du village en allant vers Longues par la rue des Graviers  pas très loin d'un méandre de la rivière Allier.  (coordonnées GPS: 45.40.212 , 3.12.976)

source du grand saladi des martres de veyre, puy de dôme.

La première, la plus grande, est une marre très visible et bien accessible, à la surface remonte ça et là des  bulles en chapelets  plus ou moins grosses, formées  de gaz carbonique venant de grosses poches emprisonnées dans le sol de toute la commune et des environs.



 Ce "Grand-Saladi" est bien connu des habitants locaux, son eau aurait des propriétés bénéfiques pour le traitement de certaines maladies de la peau notamment (*).
Il y a bien longtemps que l'eau de cette source est utilisée, par les peuples Gaulois  pour des raisons médicales ou sacrées,  les Romains de César et ses dix légions ayant bâti leurs camps dans cette plaine, en  grands spécialistes du thermalisme ils l'avaient vite adopté pour se laver, se détendre, soigner leurs plaies et douleurs et même selon la légende,  faire baigner leurs chevaux blessés, les nombreuses autres sources présentent devaient aussi être connues et  utilisées.
Au XIXème siècle un des propriétaire, le docteur Roux, voulu l'agrandir et dégager son arrivée en utilisant les grands moyens, l'explosif, mais hélas tous ses efforts furent vains, le débit resta pratiquement le même, seule changea la profondeur en son centre, environ 5 à 6 mètres.

source du grand saladi des martres de veyre, puy de dôme.Unique dans cette région, des plantes halophiles (aimant le sel) ont colonisé cette source, et elles s'y trouvent très bien,  mais c'est un lieu fragile donc  protégé aujourd'hui Natura 2000,  on y trouve le Glaux maritime et le Troscar palustre, ne marchez pas sur les parcelles délimitées, sous peines de détruire ces plantes rares, que l'on rencontre plus généralement en bord de mer. par endroit, la mare et bordée de "travertin" roche sédimentaire calcaire typique des eaux riches en carbonate de sodium.



source du petit saladi des martres de veyre, puy de dôme.
Source du Petit Saladi.
En face, de l'autre côté du chemin on trouve une autre résurgence protégée par une buse en béton, c'est le "petit Saladi" son eau au reflet plus rougeâtre semble bouillonner à la surface, le débit n'est pas spectaculaire et l'eau part se perdre en contrebas dans les terrains formant une sorte de "pré salé". Son eau est buvable (*)


source saladi


"Cette eau bicarbonatée, sodique et ferrugineuse est faiblement radioactive, sa température est de 22 à 23 degrés."





Petite légende locale:


    " Aux Saladis, près des Martres de Veyre, existait un ancien cimetière qui s'étendait jusqu'au bord de l'Allier, et que le fleuve avait rongé en partie en découvrant parfois quelques tombes...
On raconte qu'une nuit un homme pêchait à la ligne à cet endroit : au lieu de poissons... il levait des os à l'hameçon :
"Ah ! ces bougres d'os !"
Finit-il par s'écrier impatienté en le rejetant dans l'eau. Mais au même instant, le couvercle d'une tombe se souleva derrière lui, une main sortit de terre, qui frappa violemment son dos avec la planche du cercueil.
Le pêcheur s'enfuit épouvanté, pendant longtemps la main le suivit en le frappant toujours avec la planche...! (A.Dauzat)"


(*) Attention, l'utilisation de l'eau de ces sources doit toujours se faire avec prudence, les eaux peu renouvelées peuvent contenir des microbes et bactéries nocives ou être souillées par des personnes peu scrupuleuses, le "grand Saladi" n'étant pas protégé toutes sortes d’animaux peuvent l'utiliser, beaucoup de gens viennent baigner leurs chiens malades, son eau n'est d'ailleurs absolument pas Buvable, contrairement à sa voisine, évitez d'en recueillir en fin de journée, attendre plutôt le matin très tôt.

Pour terminer la balade dans ce joli coin calme et reposant, continuez le chemin, il vous conduira sur les berges de l'Allier où vous pourrait admirer la nature sauvage ainsi que de nombreux oiseaux.

le Puy de Dôme, du Saladi des Martres de Veyre
le Puy de Dôme, vu du pré salé des Martres de Veyre



Sources : Photos et texte © Alain Michel Regards et Vie d'Auvergne.
                Texte extrait A.Dauzat.
Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne, et de ceux qui ne la connaissent pas.



Bonjour, merci de votre visite, sur la colonne de droite découvrez les Albums, articles, archives, Top10 etc etc, il y a surement encore des choses à découvrir. Pour être informé des derniers articles publiés inscrivez-vous au flux ou mettre un "j'aime" sur la page Facebook /


Vous pouvez aussi laisser un commentaire ou partager via les réseaux sociaux. A bientôt,

Les articles et photos de ce blog sont la propriété de
© Alain Michel Regards et Vie d'Auvergne. merci de contacter l'auteur pour une copie ou réutilisation.

http://www.regardsetviedauvergne.fr/
Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne et de ceux qui ne la connaissent pas.