Espace sponsorisé votre contenu après la pub

  • Recherche dans ce blog :

    27 décembre 2013

    La Noël des moineaux.


    Contenu sponsorisé

    La Noël des moineaux. (Poème)



    Moineau : friquet


    Les cloches à toutes volées,
    Ont sonné cette nuit, parmi
    Le bleu des voûtes étoilées
    Et les moineaux non pas dormi.


    Les moineaux en rang sur la branche
    S’ébouriffent, groupe tremblant,
    Ils trouvent que cette nuit blanche
    Est longue, et le matin bien lent.

    Et de piailler, surtout les jeunes :
    « Il fait noir !…Le froid m’engourdit !
    L’hiver, c’est la saison des jeûnes !… »
    Mais l’ancien de la troupe a dit :

    « Si vous connaissiez mon grand âge
    Et connaissiez le rituel,
    Vous sauriez que tout ce tapage
    Des cloches annonce Noël,

    Noël ou seul le méchant pleure,
    Noël qui console à la fois
    Le pauvre en sa triste demeure
    Et l’oiseau frileux dans les bois,

    Jadis, par une nuit pareille
    Le ciel soudain s’illumina,
    Des anges en robe vermeille
    Passèrent chantant : Hosannah,

    Hosannah ! Jésus vient de naître.
    Ô vous tous les déshérités,
    Fermez la porte et la fenêtre,
    Prenez le bâton, et partez !


    hiver, neige, moineau

    Le temps était épouvantable
    Et la neige sur les chemins,
    Les bergers partent, dans l’étable
    La-bas, l’Enfant leur tend les mains.

    Chacun aurait voulu les suivre,
    Quelques oiseaux, les plus légers,
    Malgré le froid, malgré le givre,
    Partirent avec les bergers.

    Les friquets, hélas ! Faute d’ailes
    Restèrent blottis dans leur coin,
    Des cigognes, des hirondelles
    Pouvaient seules voler si loin.

    Ah ! Mes amis, les belles choses
    Qu’elles contèrent au retour !
    Dans un pays couleur des roses
    Un enfant blond comme le jour,

    Pauvre, mais dont les mains fleuries
    Ecartant frimas et grésil
    Faisaient, en hiver, les prairies
    Plus radieuse qu’en avril.

    Et depuis, toutes les années,
    Maints oiseaux par delà les mers
    S’en vont aux plages fortunées
    Où les arbres sont toujours verts ;

    Où, narguant almanachs et dates,
    Quand ici nous crevons de faim,
    Eux s’empiffrent de fraîches dattes,
    Plus douce que le sucre fin.

    Où, sans ennuis et sans fatigues,
    Ces rentiers qu’il faut envier,
    En décembre mangent des figues,
    Et des grenades en janvier. »

    Sur la branche qui se balance
    Les moineaux réjouis en dépit du froid sec,
    Disent : « L’eau vous en vient au bec ! »
    Puis l’orateur après un long silence :

    « Trois fois heureux l’oiseau qui part
     Quand l’hiver fait la terre nue,
    Mais qu’importe ! On aura sa part
    De festin, l’aube revenue.

    Ouvrez l’œil, regardez : la-bas
    Les vitres brillent, l’air embaume,
    Et des vapeurs de bons repas
    Flottent autour des toits en chaume.

    Hiver, neige

    La neige couvre le sillon,
    La neige ensevelie la haie,
    Mais baste ! Grâce au réveillon
    L’existence redevient gaie.

    Dans les fermes, dans les châteaux,
    Dans les vastes hôtelleries,
    Que de plats et que de gâteaux
    Et que d’exquises sucreries !

    Sur les paniers larges et ronds
    Ce sont régals de toute sorte,
    Tant mieux ! Nous nous arrangerons
    Des restes que la bise emporte.

    Noël, bienfaiteur enrhumé,
    Émiettant galettes et miches,
    Distribue au monde affamé
    Un peu du superflu des riches,

    Bombance ! Le couvert est mis.
    Aujourd’hui tout le monde dîne
    Et c’est fête ici, mes amis,
    Tout aussi bien qu’en Palestine.

    Puis, chacun se sentant meilleur,
    Sur quelque cheminée en briques
    Que le foyer intérieur
    Rend plus chaude que les Afrique,

    Nous chanterons gavés, pansus :
    Alléluia ! C’est nous qui sommes
    Les bons moineaux pour qui Jésus
    Naquit tout comme pour les hommes.

    Paul Arène.






    Contenu sponsorisé


    Sources : Poésies de Paul Arène.
                  Illustration : Moineau : Chantal Beaumont ( Larousse).
                   Photos : © Alain Michel Regards et Vie d'Auvergne.
                     Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne et de ceux qui ne la connaissent pas.





    Top 10 des articles les plus consultés :

    Derniers articles et archives ;