Espace sponsorisé, votre contenu après la pub

mercredi 25 novembre 2020

Gastronomie régionale : la traditionnelle Potée Auvergnate.

 La Potée Auvergnate.

Potée Auvergnate.
Potée Auvergnate.


   Nous sommes fin novembre, c'est la saison idéale pour savourer une délicieuse spécialité Auvergnate : la Potée. Le jardin est bien garni des derniers légumes d'hiver, carottes, navets, poireaux, choux, etc. C'est une recette simple, rapide et économique

Selon Austin de Croze :
   "La potée Auvergnate :
    Son nom l'indique assez, la potée n'est pas un mets de grand restaurant, mais une bonne nourriture de campagnard. La terre, le petit jardin attenant à la maison en fournissent les éléments immédiats. Le chou, les pommes de terre, les carottes, les navets, les oignons, tous les légumes verts ou demi-secs. Tout est épluché, lavé et plongé à tour de rôle dans la marmite en terre accroupie à même les cendres devant l'âtre ou sur un fourneau confortable. Quant à la viande, un quartier de lard la représente, provenant du dernier cochon égorgé, pour la faire plus riche on peut y ajouter quelques saucisses séchées au plafond de la cuisine ou confites et conservées en pot. Ainsi, quand elle a bien mijoté pendant deux à trois heures, on trempe avec la cuisson une bonne soupe de pain et on sert sur un plat la Potée. Légumes au fond, le lard rose couché dessus.
Les vins genre Beaujolais des Côtes de Roanne sont très goûtés avec ce plat (O. Vandable)."

La recette : 

Aujourd'hui, pas de cendre car plus de cheminée, pas de "pot" en terre cuite de Lezoux, ni de grand-mère pour "touiller" pendant des heures,  mais nous allons quand même réaliser cette délicieuse recette de saison avec nos moyens.


Potée Auvergnate. les légumes
Les légumes de la potée.
 Pour les ingrédients nous avons :
les légumes :
Des pommes de terre
Des carottes.
Un poireau.
Un oignon avec quelques clous de girofle.
Des navets ou raves.
Un chou blanc coupé en 4.
Un bouquet garni de laurier sauce, de thym .
Une pincée de graines genre 5 baies entières.
La viande :
2 saucisses de porc, fumées, d'Auvergne.
Un demi-jarret de porc.
Un morceau de palette de porc, déjà dessalée.






   Dans la cocotte-minute nous faisons cuire en premier la viande accompagnée de l'oignon et du bouquet garni, comptez 45 minutes, nous retirons la viande, et nous faisons cuire dans le bouillon les légumes, choux, carottes, poireaux et raves ou navets, et enfin troisième opération : on remet le tout à cuire en ayant rajouté les pommes de terre, celles-ci doivent rester entières et ne pas se transformer en purée comme dans la soupe aux choux. 
Servez dans un grand plat, avec de la moutarde de Charroux, par exemple, et un bon vin d'Auvergne si vous voulez. 

Potée Auvergnate.
Potée Auvergnate.

   Les anciens tapissaient le fond de leur assiette de tranche de pain de seigle, puis versaient dessus la potée, on imagine que cela devait bien réchauffer et garnir l'estomac, et les plus gourmands faisaient "Chabrot" en versant dans le bouillon restant, un peu de leur vin rouge, à essayer, avec modération évidemment, bon appétit !



   Sources :  © Textes et Photos Regards et Vie d'Auvergne. Vous pouvez laisser un commentaire au bas de l'article.



dimanche 22 novembre 2020

Quelques réflexions sur les noms des rues et places publiques à Clermont-Ferrand (2/2).

Contenu sponsorisé



 Texte de Francisque Mège, 1865. (2/2)


   A Marivaux, de l'Académie Française, le spirituel auteur des fausses confidences, du Legs, et de tant d'autres comédies célèbres.
Au poète Danchet, de Riom, qui fut jugé digne de prendre place à l'Académie Française.
A l'amiral D'Estaing, qui illustra le règne de Louis XVI par ses nombreuses victoires sur les Anglais.
Au marquis de Bouillé, digne émule de D'Estaing dans la guerre avec l'Angleterre.
A Champfort, dont l'esprit était en si grande estime, à Paris, à la fin du siècle dernier.
A Chabrol, le meilleur des commentateurs de notre coutume d'Auvergne, etc.etc.

jeudi 19 novembre 2020

Quelques réflexions sur les noms des rues et places publiques à Clermont-Ferrand.

Contenu sponsorisé



 Texte de Francisque Mège, 1865. (1/2)


Plan de Clermont-Ferrand


   En ce temps de grandes améliorations locales proposées, projetées, exécutées, ou en cours d'exécution, il paraîtra peut-être d'un bien mince intérêt de venir parler de la dénomination des rues et places publiques. A première vue la chose est de peu d'importance, c'est vrai. Si l'on n'envisage les noms des voies publiques que comme un moyen d'en faciliter l'indication, il importe peu qu'une rue s'appelle de tel ou tel nom, on pourrait même simplifier en désignant, comme

Top 10 des articles les plus consultés :

Recherche dans ce blog :

Derniers articles et archives ;

Abonnez vous à ce blog :

Inscrivez une adresse mail ci-dessous, renseignez la vérification anti-robot, cliquez sur le lien du mail que vous recevrez et voilà c'est tout simple, vous recevrez un mail à chaque nouvelle publication et rien d'autre.

Enter your email address:

Delivered by FeedBurner