mercredi 22 février 2017

Premier coup de gueule de JOJO de 2017 : interdiction de l'écobuage.

Jojo est d'humeur...fumante !

Brûlage de sarments de vigne.
Brûlage de sarments de vigne.


   Ce matin de février, alors que le temps est enfin propice au retour au potager, notre Jojo est bien sombre, il a lu dans son quotidien que maintenant, il n'a plus le droit de nettoyer son jardin comme auparavant.

Quoi : 

   Les feuilles mortes, branchages, herbes sèches,  taille de haie, d'arbres fruitiers ou ornementaux, et même les sarments de vigne (vendus en sac, par ailleurs,  pour les barbecues !)... 
 Et les branches de rosiers, groseilliers, cassissiers  que l'on taille en ce moment, tout bon manuel de jardinage vous le dira il faut absolument les brûler pour empêcher la propagation des maladies.
   Les déchets de jardins sont assimilés à des déchets " domestiques" (?) donc polluants, donc dangereux, donc il faut les détruire oui mais pas par le feu. Alors, comment ? Il faudrait selon la loi, les apporter au centre de tri des ordures ménagères le plus proche, c'est-à-dire pour certains à plusieurs kilomètres, et au passage payer une taxe.

 Comment ? 

   Ça c'est pas mentionné, dans certaines communes il existe des services de ramassage des déchets verts, mais dans la majorité : rien, alors  il va faire comment Jojo ?
 Si il ne veut pas se retrouver face à deux gendarmes armés jusqu'aux dents, décidés à faire respecter la loi, et mettre fin à sa terrible et honteuse besogne qui mettrait en danger la planète. Il va prendre sa voiture, acheter une remorque, un autre composteur et un broyeur... belle économie en effet, et la pollution sera-t-elle moindre dans tout ça. 

Les règles de bon sens de Jojo :

Composter le plus possible de déchets: tontes, feuilles, déchets.
Broyer ce qui peut l'être et utiliser ce "brf" en paillage sur le sol.
Le brûlage des déchets ultimes, branches trop grosses pour broyeur et composteur
Vérifier le sens du vent, pour le voisinage.
Ne brûler que des déchets parfaitement secs, et en petites quantités, donc moins de fumée.
Ne pas brûler par temps de sécheresse.
Rester maître et surveiller le feu. (et les gendarmes)
(Mais attention, ces règles n'engagent que notre ami Jojo.) Respectez la nature et aussi la loi (!) ne faites pas comme certain qui brûlent la nuit bien d'autres-choses que des déchets.


   Au moment où notre Auvergnat est plongé dans ses douloureuses pensées écologiques et financières, levant la tête, comme un signe de l'au-delà, un énorme avion passe et repasse au-dessus de son modeste jardin, les bras lui en tombent, et la casquette tourne et retourne:

" Miladiou de Miladiou,  et lui là-haut il ne pollue pas ? "





dimanche 19 février 2017

Chanson d'Auvergne : Le père Paul.

Le père Paul.

Fiancés d'Auvergne

(Air : Ma grand-mère un soir à la fête)

Près de sa table de cuisine,
Qui consiste en un tronc de bois,
Chaque jour, vidant sa chopine, 
Père Paul chante à pleine voix :

Oui, dans mon bel âge,
J'étais fanfaron, 
J'étais du village
Le meilleur luron.

Je portais chapeau sur l'oreille,
Veste, boutons et gilets blancs,
Ceinture de couleur pareille
Et jarretières de rubans.

Oui, dans mon bel âge,
J'étais fanfaron, 
J'étais du village
Le meilleur luron.

C'était moi qui faisait la mode,
Et pour se mettre galamment,
Les farauds prenaient pour méthode
D'imiter mon ajustement.

Oui, dans mon bel âge,
J'étais fanfaron, 
J'étais du village
Le meilleur luron.

Quand des fats prenaient fantaisie
De me chicaner quelquefois,
Cré coquin ! Dans ma frénésie,
J'en terrassais six à la fois.

Oui, dans mon bel âge,
J'étais fanfaron, 
J'étais du village
Le meilleur luron.

Et lorsqu'arrivait notre fête,
c'était là qu'il fallait me voir !
Tambours... clairons...j'étais en tête,
Et je s'avais m'y prévaloir.

Oui, dans mon bel âge,
J'étais fanfaron, 
J'étais du village
Le meilleur luron.

Et chacune de nos fillettes
Me regardant d'un œil grivois,
Seul, je faisais plus de conquêtes
Que le plus vaillant de nos Rois.

Oui, dans mon bel âge,
J'étais fanfaron, 
J'étais du village
Le meilleur luron.

Nos dandys ne sont que des drôles, 
Pour en faire de bons vivants,
Il faudrait les mettre aux écoles
Que je présidais de mon temps,

Oui, dans mon bel âge,
J'étais fanfaron, 
J'étais du village
Le meilleur luron.




Sources : Chansonniers des échos de l'Auvergne,1860.
                © regardsetviedauvergne.fr
                  Regards et Vie d'Auvergne le blog des Auvergnats, de ceux qui l'aiment et de ceux qui ne la connaissent  pas.

mercredi 15 février 2017

Vieux Métiers et Communautés d'Auvergne : Les tailleurs de pierre.

Tailleurs de pierre d'Auvergne.

Cathédrale de Clermont-Ferrand en pierre de lave volcanique
Cathédrale de Clermont-Ferrand en pierre de lave volcanique.

    A toutes les époques, depuis que l'on construit des maisons et des édifices, le tailleur de pierre a été un artiste indispensable. Après que la pierre est tirée de la carrière, le tailleur de pierre la dresse, la façonne après que l'appareilleur la lui a tracée, ou qu'il l'a tracée lui-même sur les dessins, cartons et panneaux qu'on lui a fournis.
   A partir du douzième siècle, époque où l'on a commencé à se servir de la lave de nos volcans modernes, l'industrie de la pierre a beaucoup occupé les habitants de l'un de nos bourgs populeux, "Volvic près Riom". La pierre de Volvic est très renommée, non-seulement dans notre province, mais encore dans toutes les provinces voisines.
   Nous avons signalé dans un autre ouvrage les carrières de la "Cheire de Côme", près de Tournebise, à côté de Pontgibaud, comme ayant fourni les pierres nécessaires à la construction de la cathédrale de Clermont.

Blasons des maçons et tailleurs de pierre de Riom.



    Les tailleurs de pierre de la ville de Riom n'avaient pas de communauté particulière, ils étaient réunis aux maçons de la même ville.















Sources : texte : Histoire des communautés des Arts et métiers d'Auvergne, J-B Bouillet, 1857.
                 photo : © regardsetviedauvergne.fr
Regards et Vie d'Auvergne le blog des Auvergnats, de ceux qui l'aiment et de ceux qui ne la connaissent  pas.
Bonjour, merci de votre visite, sur la colonne de droite découvrez les Albums, articles, archives, Top10 etc etc, il y a surement encore des choses à découvrir. Pour être informé des derniers articles publiés inscrivez-vous au flux ou mettre un "j'aime" sur la page Facebook /


Vous pouvez aussi laisser un commentaire ou partager via les réseaux sociaux. A bientôt,

Les articles et photos de ce blog sont la propriété de
© Alain Michel Regards et Vie d'Auvergne. merci de contacter l'auteur pour une copie ou réutilisation.

http://www.regardsetviedauvergne.fr/
Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne et de ceux qui ne la connaissent pas.