mercredi 21 juin 2017

Visitons l'Auvergne : Saint-Yorre et son église.



Saint-Yorre, Allier, Auvergne.

Saint-Yorre, mairie.
Saint-Yorre, la Marie et l'esplanade.


   Saint-Yorre est une belle petite ville de plus de 2000 habitants, située près de sa grande sœur Vichy, son nom pourrait venir de saint Tiorre  de Théodéricum remontant à l'époque Romaine, ou de Thierry. Elle est surtout connu pour la multitude de ses sources d'eau minérale, plus de cent, et son aussi pour son industrie de fabrication et transformation de verre. A partir de 1880, le commerce  de son eau minérale prit un essor très important. Tout est parti de la curiosité d'un de ses habitants.
  En 1873, Nicolas Larbaud qui avait remarqué que sur un de ses terrains s'écoulait de l'eau salée, en permanence, et que celle-ci faisait le bonheur des troupeaux. Il entreprit le creusement et la mise en production de ce site.  Il fut plus tard, propriétaire des sources : Prunelle et Saint-Yorre, vice-président de la société des pharmaciens du centre de la France, et membre du conseil d'arrondissement de Lapalisse, De longues et compliquées démarches et batailles administratives eurent alors lieu pour faire valoir son droit à exploiter ces sources, face à la puissante Compagnie fermière des sources de l'Etat.
  Vers 1900 la production de bouteilles tournait autour de 10 millions, alors qu'aujourd'hui, avec le groupement des eaux Minérales du bassin de Vichy on en est à plus de 200 millions.

La mairie :

Saint-Yorre, mairie.
Saint-Yorre, mairie.


L'église saint-Eloi: 

 Moderne et sobre à l'extérieur, mais, richement et joliment décorée.

Saint-Yorre, église saint-Eloi.
Saint-Yorre, église saint-Eloi.

Saint-Yorre, église saint-Eloi.
Saint-Yorre, église saint-Eloi.

Saint-Yorre, église saint-Eloi.
Saint-Yorre, église saint-Eloi.

Saint-Yorre, église saint-Eloi.
Saint-Yorre, église saint-Eloi.

Saint-Yorre, église saint-Eloi.
Saint-Yorre, église saint-Eloi.

Saint-Yorre, église saint-Eloi.
Saint-Yorre, église saint-Eloi.

Saint-Yorre, église saint-Eloi.
Saint-Yorre, église saint-Eloi.


Saint-Yorre.
Saint-Yorre, vestige d'un bourg commerçant.
Bonne visite.





Sources : © regardsetviedauvergne.fr
Regards et Vie d'Auvergne le blog des Auvergnats, de ceux qui l'aiment et de ceux qui ne la connaissent  pas.


mercredi 14 juin 2017

Journées nationales de l'Archéologie 2017.

Archéologie en Auvergne.

Fragments de poteries anciennes, Auvergne.
Fragments de poterie anciennes, Auvergne.

   A l'occasion des journées de l'Archéologie, voici les découvertes de quelques fragments de poteries mis au jour par hasard, lors des travaux de jardinage au fil des années. Attention depuis peu les fouilles délibérées dans le but de trouver des objets sont interdites.


Fragment de poterie ancienne signée, Auvergne.
Fragment de poterie ancienne signée, Auvergne.

Un beau modèle avec la signature du potier, marque de l'atelier ou l'appartenance à son propriétaire.


Les journées de L'Archéologie du 9 juin au 18 juin 2017.


Puy-de-Dôme :

Musée départemental de la Céramique de Lezoux : Expositions, Conférences, Ateliers

Maison Archéologique des Combrailles  de Voingt : Expositions. Visites guidées.

Sommet du Puy-de-Dôme à Orcines,  le temple de Mercure : visites guidées, démonstrations de taille de la pierre, expositions.

Musée Bargoin  de Clermont-Ferrand : Expositions, Conférences, Ateliers.

Site du plateau de Gergovie : spectacles en direct de la guerre des Gaules, visites du vaste site et de son Oppidum.

Fouilles sur le plateau de Corent capitale des Arvernes, terrasse, sanctuaire, monument, un site qui dévoile ses secrets petit à petit, Spectacles : les Gaulois.

Anzat le Luguet : Visites guidées de la mine d'antimoine et de son four.

Ambert : Le GRAHLF à la Bonneterie, Exposition sur l'eau.

Allier :

Musée Anne de Beaujeu de Moulins : Visites guidées, Spectacles, Expositions.

Cantal : 

Musée d'Art et d'Archéologie : Expositions, Conférences.

Haute-Loire :

Chilac, Musée de paléontologie Christian Guth :  expositions de Fossiles, Visites guidées, Projections de l'INRAP.

Cerzat : Falaise du Blot, circuit découverte.

Saint-Germain-Laprade : Abbaye de Doue, Visites guidées.




Sources : Journées Archéologie.fr
                Photos et textes © regardsetviedauvergne.fr

Regards et Vie d'Auvergne le blog des Auvergnats, de ceux qui l'aiment et de ceux qui ne la connaissent  pas.



vendredi 9 juin 2017

L'Auvergne sous la Révolution : les troubles de Besse en 1795.

besse, Auvergne

Troubles de Besse.



4 nivôse an IV (25 décembre 1795)


1) Guillaume Landier, dit "Cottange", 35 ans, marchand.
2) Marie Delaigne, journalière, 37 ans.
accusés présents.
3) Claude Maisonneuve, dit "Babovieux".
4) Jacques Labary.
Accusés contumax.

   Tous domiciliés dans la commune de Besse, sont prévenus de violences et de provocations au rétablissement de la royauté.

  " Les 20, 21 et 22 fructidor an III, les citoyens de la commune de Besse étaient convoqués en assemblée primaire, dans l'église paroissiale, pour émettre leurs vœux sur l"ensemble de la Constitution présentée au peuple Français, et pour procéder au choix de leurs électeurs. Il s'agissait de se prononcer sur cette fameuse charte de l'an III et sur ces fameux décrets de fructidor, testament politique de la Convention Nationale, qui maintenait d'office dans le prochain Corps législatif les deux tiers des anciens représentants.
   Cette Constitution, dont les fantaisies devaient provoquer à Paris les fureurs du 13 vendémiaire, soulevait dans la France entière des protestations et des clameurs.
   A la séance du 20, cependant, les citoyens de Besse n'avaient pas manifesté d'hostilité et l'on avait dressé un procès-verbal d'adhésion au pacte social. Mais le

mercredi 31 mai 2017

Visitons l'Auvergne : l'église de Ruynes-en-Margeride.

Ruynes-en-Margeride, Cantal.


Ruynes en Margeride, église de l'Assomption.

   Avec le beau temps de ce mois de mai nous découvrons en Margeride, un joli village bien tranquille et particulièrement son église.


Ruynes en Margeride, église de l'Assomption.

   Église Notre-Dame de l'assomption, ne cherchez pas son clocher, il n'est pas là, pour le voir il faut s'éloigner du village car, en effet, il se trouve près du cimetière.

Ruynes en Margeride, église de l'Assomption.

Détail de la belle  porte d'entrée.

Ruynes en Margeride, église de l'Assomption.

L'église actuelle a été construite début 1900, sur l'emplacement d'une plus ancienne.
Mais la plus ancienne était où ce trouve le cimetière actuel, donc vers le clocher.


Ruynes en Margeride, église de l'Assomption.

  A voir de près, le retable du XVIII ème  richement décoré avec ses colonnes torsadées et ses niches abritant de nombreux personnages. Il a été entièrement restauré, ainsi que l'intérieur de l'église. A voir aussi un Christ de bois sculpté du XV ème siècle.


Ruynes en Margeride, église de l'Assomption.

Magnifiques vitraux.

Ruynes en Margeride, église de l'Assomption.

Ruynes en Margeride, église de l'Assomption.


Ruynes en Margeride, église de l'Assomption.




Sources : textes et photos : © regardsetviedauvergne.fr
Regards et Vie d'Auvergne le blog des Auvergnats, de ceux qui l'aiment et de ceux qui ne la connaissent  pas.




Bonjour, merci de votre visite, sur la colonne de droite découvrez les Albums, articles, archives, Top10 etc etc, il y a surement encore des choses à découvrir. Pour être informé des derniers articles publiés inscrivez-vous au flux ou mettre un "j'aime" sur la page Facebook /


Vous pouvez aussi laisser un commentaire ou partager via les réseaux sociaux. A bientôt,

Les articles et photos de ce blog sont la propriété de
© Alain Michel Regards et Vie d'Auvergne. merci de contacter l'auteur pour une copie ou réutilisation.

http://www.regardsetviedauvergne.fr/
Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne et de ceux qui ne la connaissent pas.