Recherche dans ce blog :

dimanche 7 décembre 2014

Poème pour Noël: le petit toit qui fume.


Contenu sponsorisé


CPA Laboureur et ses boeufs

Le petit toit qui fume.


Quand l’aube au ciel est reparue,
Vers le sillon qui les attend,
Avec ses bœufs et sa charrue
Le bouvier retourne en chantant.
Où donc a-t-il pris son courage,
Le joyeux bouvier du village ?
Où donc a-t-il pris son courage
Pour ce labour
De tout un jour ?

Au petit toit qui fume,
Là-bas, là-bas,
Dans la brume !
Au petit toit qui fume,
Caché par ses lilas, 
Là-bas !


Parfois, sous l’aiguillon qu’il darde,
Ses bras tombent-ils énervés,
Que dit son œil bleu qui regarde
Du cher côté que vous savez…
Il dit, et cela le soulage,
Le joyeux bouvier du village,
Il dit, et cela le soulage,
Que son ardeur
Fait du bonheur

Au petit toit qui fume,
Là-bas, là-bas,
Dans la brume !
Au petit toit qui fume,
Caché par ses lilas, 
Là-bas !

Car, si pauvre qu’il soit sur terre,
Cet homme a sa fortune aussi ;
Deux jolis anges et leur mère
Vivant à sa garde et merci.
Où trouve-t-il, après l’ouvrage,
Le joyeux bouvier du village,
Où trouve-t-il, après l’ouvrage, 
A reposer
Sous leur baiser ?

Au petit toit qui fume,
Là-bas, là-bas,
Dans la brume !
Au petit toit qui fume,
Caché par ses lilas, 
Là-bas !




Contenu sponsorisé

Sources : Poésies, Hippolyte Guérin de Litteau, 1856.
                  © Regards et Vie d'Auvergne.
                    http://www.regardsetviedauvergne.fr/
                    Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne et de ceux qui ne la connaissent pas.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Cet article vous a plu, alors n'hésitez pas : laissez un petit commentaire, pour cela cocher la case "je ne suis pas un robot" et en dessous, "publier"
Partagez-le ou faîtes-le connaître sur vos réseaux sociaux. Merci de votre visite et à bientôt.

Derniers articles et archives ;