Espace sponsorisé votre contenu après la pub

  • Recherche dans ce blog :

    25 février 2018

    Aurillac, mon voisin le Puy Courny.


    Contenu sponsorisé

    Mon voisin le Puy Courny.

    Le Puy Courny, Cantal.

    De la fenêtre de ma chambre
    J'aperçois, nimbé d'infini,
    Couleur d'aurore et couleur d'ambre,
    Mon fier voisin, le Puy Courny.

    Pour le charme des citadins
    Il porte une route en écharpe
    Et se couronne de sapins
    Où le vent fait pleurer sa harpe.

    En automne, par ces matins
    Où pleure l'aube frissonnante,
    Dés qu'elle entr'ouvre les satins
    Qui ferment la céleste tente,

    Le soleil, disque d'or terni,
    Pour sa quotidienne fête,
    S'élance et roule sur la crête
    De mon voisin le Puy Courny.

    La fuite des mois lui chiffonne
    Une robe aux reflets changeants,
    Verte en été, blonde en automne,
    Égayée au matin d'argent.

    Quand le moutonnement des brumes
    Le lèche de son flot mouvant
    Comme de marines écumes.
    Et voile son socle puissant,

    Son chef altier semble l'étrave
    D'un navire silencieux
    Cinglant sans bruit, robuste et grave,
    Vers un destin mystérieux.

    Toujours flagellé par les vents,
    Souvent touché par les orages,
    Il arrive du fond des âges
    Lourd de souvenirs émouvants.

    Toutes les bêtes primitives,
    Les mammouths, les ours, les aurochs, 
    Dans leurs errances fugitives
    Ont dévalé parmi ses rocs.

    Et si, par une nuit sans lune
    Vous osiez aborder ces lieux
    Dominant la crainte importune
    Et tenant grands ouverts vos yeux,

    Vous pourriez avoir la fortune
    Elle rit aux audacieux
    D'entendre au sein de la nuit brune
    Passer leur galop furieux.

    Il vit d'une exaltante vie,
    Lourd de passé, fort d'avenir,
    Versant à flots la poésie
    De la force et du souvenir...

    De la fenêtre de ma chambre
    J'aperçois, nimbé d'infini,
    Couleur d'aurore et couleur d'ambre,
    Mon fier voisin le Puy Courny.

    Abel Beaufrère.



    Contenu sponsorisé
    Sources : Texte : Abel Beaufrère, l'Auvergne Littéraire  et artistique 1925.
    regardsetviedauvergne.fr
    Regards et Vie d'Auvergne le blog  de ceux qui l'aiment et de ceux qui ne la connaissent  pas.

    Top 10 des articles les plus consultés :

    Derniers articles et archives ;