Recherche dans ce blog :

  • 11 mars 2017

    Le langage des fleurs : l’œillet.


    Contenu sponsorisé

    L’œillet.
    Oeillets de poète

    Amour vif et pur.

    Comme l’œillet dans un parterre, 
    Qui ne fleurit jamais si bien
    Que lorsqu'un osier tutélaire 
    A ses branches sert de soutien,
    Notre amour vif et pur soupire
    En s’exhalant de notre cœur,
    Et sans un soutien il expire
    Avant d'épanouir sa fleurs !

    Qui soutiendra notre tendresse
    Comme le fait un osier fin,
    Quand en éventail il redresse
    L’œillet qui fleurit le matin ?

    C'est la femme vaillante et sage,
    Souple et franche comme l'osier,
    Lorsqu'à notre amour sans partage
    Elle consent à se lier...

    Alors attaché pour la vie,
    Notre amour fleurit tous les ans,
    Et, comme l’œillet, multiplie
    Les belles fleurs de son printemps !


    Autre article sur le même sujet : 

    Le Langage des Fleurs et Plantes.

    Contenu sponsorisé

    Sources : Les Albums de photos originales et inédites, collections à voir dans la colonne de droite.© Textes et Photos Originales Regards et Vie d'Auvergne.Vous pouvez laisser un commentaire au bas de l'article.
    >

    Top 10 des articles les plus consultés :

    Derniers articles et archives ;


    Espace sponsorisé votre contenu après la pub