" Vos montagnes " poème de Marie Chambon, la Musette.

 Vos Montagnes.

CPA Danseurs Auvergnats


Bienheureux natifs des Montagnes, 
Avec joie, ici, vous chantez
Vos grands bois, vos vertes campagnes
Que bien souvent vous regrettez.

Vous regrettez vos blés superbes
Que les moissonneurs vont lier,
Cet air pur et les blondes gerbes,
Ces nourrices du monde entier.

Vous regrettez les rouges grappes,
Débordant de votre pressoir !
Vous pensez aux franches agapes
Des vendangeurs rentrant le soir;

Et le jus divin de vos treilles,
Venant enflammer les cerveaux !
Des filles, aux lèvres vermeilles, 
Avec les gars, sous les ormeaux.

Danseront, puis, dans le silence
Plus d'un couple s'égarera,
En célébrant l'amour immense,
Plus d'une vertu faiblira.

Et nous, forçats des grandes villes, 
Nous rêvons de vos horizons
De vos grands bois, de vos faucilles
Coupant vos brillantes moissons.

Nous rêvons de côteaux splendides,
Dorés par le soleil couchant,
De vignes aux grappes humides,
Vers le sol, lourdes, se penchant.

Nous rêvons montagnes, verdure,
Champêtre vie et doux plaisirs,
Bien loin de la grande nature
Le rêve s'éteint en soupirs !

Bienheureux natifs des Montagnes,
Avec joie, ici, vous chantez
Vos grands bois, vos vertes campagnes,
Que bien souvent vous regrettez.

 Marie Chambon


 Sources :Texte : poème de Marie Chambon, photos ©, recherches, albums photos collections et documentation de Regards et Vie d'Auvergne, le blog. N'hésitez pas à laisser un commentaire, merci de votre visite et à bientôt. 


Commentaires

Abonnement au flux :

Archives du blog :

Plus d'éléments