Les grottes et sources de Royat, poème de M. Reymond.

Royat.

Carte postale de Royat, Fontana.
Carte postale de Royat, Fontana.


C'est toi qui la reçus, abri mystérieux,
Grotte heureuse, aujourd'hui berceau de nos fontaines,
C'est toi qui fit couler le calme dans ses veines,
Ta pierre s'amollit, tu te couvris de fleurs
Pour adoucir sa pose et charmer ses douleurs.

Aux chants de mille oiseaux la vierge se réveille,
Et c'est encor l'amour qui parle à son oreille.
Triomphe, heureux vallon ! tu fis sa sûreté,
Tu recevras le prix de l'hospitalité.
Elle veut t'enrichir, te combler sans mesure
Des biens et des attraits épars dans la nature.
Elle veut que ces bords disent au voyageur
Que d'une enchanteresse ils ont fait le bonheur.

D'abord pour consacrer la grotte hospitalière,
Un éternel bienfait va couler de sa pierre.
Dix fois d'un doigt magique elle parle au rocher,
Le trait n'est pas plus prompt sous le doigt de l'archer.
L'eau jaillit à grand flots, dix sources écumantes
S'échappent en grondant de leurs prisons béantes,
Et d'un bruit si nouveau le pâtre stupéfait
Frémit d'abord, s'approche, et bénit le bienfait.

Qui dirait les trésors apportés par ses ondes,
Les rouages criant sous leurs chutes fécondes.
Les grains qui par la meule à grands bruits écrasés
Vont rendre la vigueur aux mortels épuisés ?
Les prés sont abreuvés, la campagne est fleurie,
La riche agriculture entretient l'industrie.
De l'orge et du houblon s'arrogeant les vertus,
L'eau va rivaliser la liqueur de Bacchus.
Ici la noix pressée éclaire ou nourrit l'homme,
Là le pauvre ravit son breuvage à la pomme.
Là naissent des feuillets qui prendront une voix
Pour défendre les mœurs, la liberté, les lois.

Suivons, suivons des yeux la baguette enchantée
La dette des bons cœurs n'est jamais acquittée.
Elle effleure le sable, il y naît un berceau,
Le granit le plus dur enfante un arbrisseau.
De nuance en nuance, et d'étage en étage,
Partout brille sa grâce, ou sa fierté sauvage.
Le châtaigner pompeux lance au ciel ses rameaux,
Et le pampre enrichit et pare les coteaux.
Tu naquis sous ses pas, joli mont "des Chambrettes".

C'est elle qui forma ces cellules discrètes
Où viennent amoureux, poètes et buveurs.
D'un tendre enivrement savourer les douceurs.
Vieux chênes, votre gui bientôt nous fera honte,
Tombez, cédez la place aux fruits de Cérasonte,
Vous, restez, noirs débris des volcans destructeurs,
Des désastres passés nous aimons les horreurs,
Et l'homme, ami secret du trouble et du ravage,
Jusque dans ses plaisirs en recherche l'image.

Que vous dirai-je, enfin ? Ce fortuné concours
D'accidents, ce combat des ombres et des jours,
Ces rochers suspendus sur l'amant qui soupire,
Ce séduisant gazon qui rit à son délire.
Ces eaux qui dans leur fuite emportent ses serments,
Ces fruits vers lui penchés pour rafraîchir ses sens.
Ces aspects tour à tour inspirant la folie,
La terreur ou la joie, ou la mélancolie...
Voilà son grand ouvrage, elle a déguisé l'art
Si bien que l'œil s'y trompe et rend grâce au hasard.

Et de la Fée au loin les grâces se répandent,
Aux besoins des cités ses bontés condescendent.
Fier d'avoir étonné l'audace des Romains,
L'Auvergnat relevait sa ville et ses destins.
Dans un site enchanteur, et sous des cieux prospères
Qui lui prodiguaient tout, hors les eaux salutaires.
Ses vieillards à Royat marchent en suppliants.
L'indulgente beauté sourit aux cheveux blancs,
Leurs vœux sont exaucés, de son urne féconde
Partent, emprisonnés, les trésors de son onde.
Elle les suit de l'œil, sa gracieuse main
A travers les rochers leur indique un chemin,
Et de loin leur montrant le but qui les appelle :
"Courez, légères eaux, vers le cité nouvelle,
Portez de mon pouvoir, comme de ma bonté,
L'éclatant témoignage à la prospérité. 

(Reymond, dans La Fée de Royat)


Source : extrait de "Itinéraire de Clermont au Puy de Dôme ou description de cette montagne et de la vallée de Royat et Fontanat," par H Lecoq. Professeur d'histoire naturelle de la ville de Clermont-Ferrand, directeur du jardin de botanique, membre de plusieurs sociétés savantes. 


Commentaires

Top10 des articles les plus consultés :

Petit Abécédaire du langage Auvergnat.

Le jardin de Marie-Jeanne, un paillage bio, bon et beau.

Recette Auvergnate de la tarte à la bouillie.

Gastronomie régionale : le Millard aux cerises.

Devinettes et humour en patois Auvergnat.

Gastronomie régionale : la Pachade Auvergnate.

Visitons l'Auvergne : le monastère Bouddhiste Dhagpo Kundreul Ling à Biollet, Puy-de-Dôme.

Visitons l'Auvergne : Le Gour de Tazenat, Puy-de-Dôme.

Croyances, Coutumes, Superstitions de nos campagnes.

Abonnement au blog :

native