Espace sponsorisé votre contenu après la pub

  • Recherche dans ce blog :

    11 décembre 2014

    Les cloches de Moussages, Cantal.


    Contenu sponsorisé

    CPA Moussages, Cantal
    Moussages, Cantal.

    Les cloches de Moussages.


    Intimement mêlée aux parfums du terroir
    Dont s’enivrent nos bois, nos prés et nos villages,
    Dans l’air pur du matin ou le calme du soir
    S’égrène la chanson des cloches de Moussages.

    Au fond du cœur de ceux, qu’enfants, elle a bercés,
    Elle garde toujours, la chanson gaie ou triste, 
    De leur foyer natal et des jours effacés,
    La très douce tiédeur d’un reflet qui persiste.

    Notre bourg voit troubler son calme habituel
    Quand nos cloches gaiement annoncent la grand’messe,
    Et de tous les hameaux, à leur vibrant appel,
    Par les chemins pierreux vers l’église on se presse.

    Puis voici le grand jour… la saint-Barthélémy
    Dont l’été finissant nous ramène la fête…
    Leur voix, pour honorer le protecteur ami,
    Ébranle et fait trembler le clocher jusqu’au faîte.

    Noël… Le rude hiver… La Messe de Minuit !
    Cloches, que vos accents soient le joyeux cortège
    De ceux qui, bravant l’ombre et le froid de la nuit,
    S’en vont, lanterne en mains, et tout poudrés de neige !

    Que ce soit vous aussi qui plus tard assistiez
    Au seuil de leur trépas, dans un adieu suprême,
    Tous ceux pour qui, jadis, longuement vous tintiez
    Lorsqu’on versait sur eux l’eau sainte du Baptême !

    J’évoque nos guerriers, les pauvres petits gars
    Dont le lieu de repos est le champ de bataille,
    Et que n’a pas suivi le lent et triste glas
    Quand leurs corps sont tombés, percés par la mitraille !

    Je songe aux exilés de leurs pays natal, 
    Qui bien loin sont partis et, riches ou modeste,
    Achèveront leur vie en quelque endroit banal
    Oubliant leur Auvergne et ses beautés agrestes.

    Le rêve que pour eux, dans mon cœur, je traduis
    C’est qu’a l’heure où la mort glacera leurs visages,
    En face l’horizon de la Chaîne des Puys,
    Ils dorment aux accents des cloches de Moussages.

    Hélène Chaumeilles-Moulier. 1925




    Contenu sponsorisé
    Sources: Auvergne Littéraire, 1926.
                      © Regards et Vie d'Auvergne.
                      http://www.regardsetviedauvergne.fr/
                      Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne et de ceux qui ne la connaissent pas.


    Aucun commentaire:

    Publier un commentaire

    Cet article vous a plu, alors n'hésitez pas : laissez un petit commentaire, pour cela :
    1) Ecrivez votre texte ci-dessous
    2) Choisissez une identité
    3) Cochez la case "je ne suis pas un robot"
    4) Cliquez sur "publier commentaire"
    Et voilà !
    Partagez l'article ou faîtes-le connaître sur vos réseaux sociaux.
    Merci de votre visite.

    Top 10 des articles les plus consultés :

    Derniers articles et archives ;