Recherche dans ce blog :

vendredi 8 avril 2016

La petite leçon de morale du jour : les deux écoliers.


Contenu sponsorisé
Pommes

Les deux écoliers.



Près d'un jardin garni de superbes pommiers,
Passaient deux jeunes écoliers
Enclins au mal, comme on l'est à cet âge.
L'un plein de force et de courage,
Ardent, alerte, audacieux,
L'autre, subtil, astucieux.
De quel droit, le propriétaire,
Dit ce dernier, veut-il pour lui seul conserver
Ces fruits délicieux ? Les produits de la terre
Appartiennent à tous, et se les réserver,
C'est attenter aux droits que donna la nature
A toute humaine créature.
Redressons donc ce tort. Crois-moi, sans plus tarder,
Tandis que du dehors, moi, je vais regarder
Si l'on ne vient pas nous surprendre.
Entre dans le jardin, et hâte-toi de prendre
Autant de fruits que tu pourras :
Puis, par-dessus le mur tu me les jetteras,
Et nous partagerons. Notre imbécile
Suit ce conseil, mais par malheur,
Le jardiner revenu de la ville
Sur l'arbre surprit le voleur,
Et saisissant une lanière,
(D'autres disent un gros bâton)
Vous l'étrilla de la bonne manière.
Durant ce temps, son compagnon,
Le laissant dans le lacs (piège), s'enfuit avec la proie
Dont il sut bien se donner au cœur joie.

Mais amis, soit dit entre nous,
Il arrive souvent, dans le siècle où nous sommes,
Que les uns reçoivent les coups
Quand les autres, mangent les pommes,
Et que, messieurs les conseilleurs,
Se tenant à l'écart, ne sont pas les payeurs !


 Le siècle a changé mais la morale, elle, reste bien vraie, à méditer...





Sources :  Fables de Théodore Lorin, 1850.
               © Regards et Vie d'Auvergne.
                http://www.regardsetviedauvergne.fr/
               Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne et de ceux qui ne la connaissent pas.

Contenu sponsorisé







Aucun commentaire:

Derniers articles et archives ;