Regards et Vie d'Auvergne, le blog.: La vieille locomotive.
Si vous utilisez un bloqueur de publicités, merci de le désactiver pour ce site, pour que celui-ci reste libre et indépendant, merci de votre compréhension.

mercredi 29 mai 2013

La vieille locomotive.


Locomotive du Puy de Dôme.


Vieille locomotive. 

 
Son long cou piqué sur son ventre rond,
Nez culotté, fort tapageuse,
Elle conserve en son giron
L’ardent foyer de sa jeunesse heureuse.
En soupirant sur son chauffeur,
Il faut bien, hélas ! Le reconnaître,
Son vieil amant noir et velu
En vérité, ne pense plus
Qu'au coup de blanc, l’infâme traître !
 
CPA Locomotive
-« Regarde, lui dit-elle, mon long corps
Qui se tord
Au flanc de la vallée…
Oui, je sais bien, je suis un peu hâlée,
Mais rappelle-toi mes cheveux
Qui, t’enlaçant quand tu le veux,
Se gonflant et s’étirent
Pour rire… »
-« Ta noire cheminée
Qui se croit 
Comme un roi
Dignement couronnée
N’est qu’une torche de fer
Qui répand dans les airs
Ses flocons roulants de fumée.
Crois-moi, c’est le dépôt qu'il te faudrait,
Allons ! Quitte cet air canaille,
Car ta vieille ferraille
N’a plus pour moi d’attrait ».

CPA Locomotive
Alors, infiniment lasse, elle souffle…
Et s’essouffle,
Crachant son dépit, haletant
En montant.


Louis Gardet. 







Sources : Louis Gardet.
                © Alain-Michel, Regards et Vie d'Auvergne.
                Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne, et de ceux qui ne la connaissent pas.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Cet article vous a plu, alors n'hésitez pas : laissez un petit commentaire, partagez-le ou faîtes-le connaître sur vos réseaux sociaux. Merci de votre visite et à bientôt.