samedi 31 décembre 2016

Conte de Noël : Les Rois mages.

             Les Rois Mages

les rois mages

   Les trois mages, Balthazar, Melchior et Gaspard, portant l'encens et la myrrrhe, étaient partis à la recherche de l'enfant Jésus, mais comme ils ne connaissaient pas bien le chemin de Bethléem, ils s'étaient égarés en route et, après avoir traversé une forêt profonde, ils arrivèrent à la nuit tombante dans un village du pays de Langres. Ils étaient las, ils avaient les bras coupés à force de porter les vases contenant les parfums destinés au fils de Marie et, de plus, ils mourraient de fin et de soif. Ils frappèrent donc à la porte de la première maison du village, pour y demander l'hospitalité. Cette maison, ou plutôt cette hutte, située presque à la lisière du bois, appartenait à un bûcheron nommé Denis Fleuriot qui y vivait fort chichement avec sa femme et ses quatre marmots. Elle était bâtie en torchis avec une toiture de terre et de
mousse à travers laquelle l'eau s'infiltrait les jours de grandes pluies.
   Les trois rois, vannés de fatigue, heurtèrent à la porte, et quand le bûcheron l'eut ouverte, prièrent qu'on voulût bien leur donner à souper et à coucher.
   "Hélas ! braves gens," répondit Fleuriot, je n'ai qu'un lit pour moi et un grabat pour mes enfants, et quant à souper, nous ne pouvons vous offrir que des pommes de terre cuites à l'eau et du pain de seigle. Néanmoins, entrez, et si vous n'êtes pas trop difficiles, on tâchera de vous arranger.
Ils entrèrent donc. On leur servit des pommes de terre qu'ils dévorèrent de grand appétit, et le bûcheron et sa femme leur cédèrent leur lit, où ils dormirent à poing fermés, sauf Gaspard qui aimait ses aises et qui se trouvait fort à l'étroit entre le gros Balthazar et le géant Melchior.
Le lendemain matin, avant de se remettre en route, Balthazar, qui était le plus généreux des trois, dit à Fleuriot :
"Je veux vous donner quelque chose pour vous remercier de votre hospitalité"
"Nous vous l'avons offerte de bon coeur, mais nous ne nous attendons à rien, braves gens ! 
Répondit le bûcheron en tendant la main tout de même.
" Je n'ai pas d'argent, repris Bathazar, mais je veux vous laisser un souvenir qui vaudra mieux"
Il fouilla dans sa poche et en tira une petite flûte d'Orient qu'il présenta à Fleuriot, et tandis que celui-ci, un peu déçu, faisait la grimace, il continua :
" Si vous formez un souhait en jouant un air sur cette flûte, il sera immédiatement exaucé. Prenez, n'en abusez pas, et ne refusez jamais l’aumône ou l'hospitalité aux pauvres gens.

   Quand les trois rois eurent disparu au tournant du chemin, Denis Fleuriot dit à sa femme, en soupesant dédaigneusement la petite flûte dans sa main :
" Ils auraient pu nous faire un cadeau moins bête que ce flageolet, néanmoins je vais tout de même essayer de flûter pour voir s'ils ne se sont pas moqués de nous.
Alors il s’écria :
" Je voudrais avoir pour notre déjeuner du pain blanc, un pâté de venaison et une bonne bouteille de vin !"
   Puis il joua sur la petite flûte un air du pays, et tout d'un coup, à son grand ébahissement, il vit sur la table, couverte d'une fine nappe blanche, le pain, le vin et le pâté demandés.
Dès qu'il fut certain du pouvoir de sa flûte, il ne s'en tint pas là, comme bien vous pensez, et il demanda tout ce qui lui passa par la tête. Il flûtait du matin au soir. Il eut des habits neufs pour sa femme et ses enfants, de l'argent de poche, une table abondamment servie, et comme il lui suffisait de souhaiter une chose pour l'avoir aussitôt, il devint en peu de temps un des Richards du canton  ...

A suivre dans le prochain article.





Bonnes fêtes de fin d'année


Regards et Vie d'Auvergne,  le blog de  l'Auvergne, pour ceux qui l'aiment déjà et ceux qui ne la connaisse pas encore.





Notre sélection livres d'Auvergne :

Merci de votre visite, sur la colonne de droite découvrez les Albums, archives, Top10 etc etc, il y a surement encore des choses à découvrir. Pour être informé des derniers articles publiés inscrivez-vous au flux ou mettre un "j'aime" sur la page Facebook /


Vous pouvez aussi laisser un commentaire ou partager via les réseaux sociaux. A bientôt,

Les articles et photos de ce blog sont la propriété de
© Alain Michel Regards et Vie d'Auvergne. Merci de contacter l'auteur pour une copie ou réutilisation.

http://www.regardsetviedauvergne.fr/
Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne et de ceux qui ne la connaissent pas.