Page, Ecuyer, Capitaine, la Reine Margot quitte Carlat pour Usson, 4/5 .

 Capitaine (épisode 4)

CPA village d'Usson, Auvergne
Usson, Auvergne.


Lorsque la Reine de Navarre quitte Carlat pour Usson, (épisode 4)


   Dix-huit mois après son arrivée à Carlat, la Reine de Navarre était obligée de quitter précipitamment le "Palais Bridoré" (1) et la forteresse Carladézienne. Non pas que son royal époux l'y fut venu relancer ou qu'Henri lui en eut intimé l'ordre, l'un et l'autre était ravis, au contraire, de savoir la turbulente Reine en lieu sûr, au cœur de l'Auvergne, loin des Guises et des menées de la Ligue.
 Mais, une épidémie terrible désolait vallées et montagnes Cantaliennes, de Maurs à Aurillac la mort fauchait sans trêve, entassant chaque jour des centaines de cadavres.
La variole noire, dont aucun vaccin ne combattait alors les ravages, importée du Quercy en Auvergne par les marchands qu'attirait, en fin mai, à Aurillac notre grande foire de la Saint-Urbain, gagnait de proche en proche la haute vallée.
 Des cas nombreux avaient éclaté sur divers points du Carladez et dans le voisinage immédiat de sa résidence, quand les médecins obligèrent la Reine à fuir devant l'épidémie et à passer en Basse-Auvergne.
Elle ne fît qu'un court séjour au château d'Ibois, voisin d'Issoire, qui lui parut ennuyeux et manquer d'ampleur, se fixa bientôt définitivement, tout auprès, dans son château d'Usson, qu'elle avait reçu en cadeau, lors de son mariage, de son frère le Roi Charles IX et où elle devait vivre dix-huit ans.
Situé à six kilomètres de la ville d'Issoire, dominant la vaste plaine encerclée de montagnes, riche de cultures et de vignobles, Usson, vieille forteresse féodale, résidence et apanage des Comtes d'Auvergne au Moyen-Age, était advenue à Jean, Duc de Berry et d'Auvergne, frère de Charles V, puis à Louis XI qui l'avait transformée en prison d'Etat avant de la donner en dot à sa fille naturelle, mariée au bâtard de Bourbon.
Cette princesse avait eu à peine le temps d'y faire quelques embellissements que, par sa mort, Usson faisait retour à la Couronne.
 Conservant en ces temps troublés une réelle importance stratégique depuis qu'elle appartenait à la Reine de Navarre, la forteresse avait pour Gouverneur un des plus grands seigneurs du pays, le Marquis de Canillac.

  A suivre.

1) La palais Bridoré : partie de la forteresse Carladésienne qui servait, au moins depuis Jacques-D'Armagnac, de résidence aux Vicomtes; le Comte de Dienne a expliqué dans ses études sur Carlat d'où lui venait ce nom de 'Palais Bridoré".

Source :
Texte : extrait No 5 du journal "La Musette" Revue artistique et littéraire des originaires du Massif-Central,  1909.
N'hésitez pas à laisser un commentaire, merci de votre visite et à bientôt. 





Commentaires

Abonnement au flux :

Archives du blog :

Plus d'éléments