Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service publicitaire utilisé sur ce site :(
Soutenez-nous et découvrez comment participer à son fonctionnement en débloquant la monétisation de notre site avec un logiciel de type AdBlock, vous permettrez ainsi, à ce site de rester gratuit, libre et indépendant merci de votre compréhension.

dimanche 10 mai 2015

La Révolution en Auvergne, le Tribunal Criminel Révolutionnaire de Riom.

Riom,  18 fructidor an V ( 4 septembre 1797)


Boulevard e la Poterne à Riom, Puy-de-Dôme


    -Marien Parret, fils à Robert, maçon et entrepreneur de bâtiments, habitant à Riom.
Est prévenu de propos séditieux tendant au rétablissement de la royauté.

   Dans la soirée du 16 prairial an V, vers les 10 heures, quelques volontaires, au nombre desquels se trouvait Marien Parret, étaient attablés dans l'Auberge Vacher, près la porte de la Poterne, à Riom. Ils buvaient et chantaient le "Réveil du Peuple".
Un sieur Jean Dosmas, cultivateur dans la section de l'Unité, qui buvait dans la salle haute, descendit en entendant ce chant suspect, arracha le sabre d'un des volontaires, en porta plusieurs coups à la tête de Parret et pris la fuite.
   Un moment étourdi, Parret se releva bientôt et se mit à poursuivre, sur le boulevard, son lâche assaillant en lui criant :

 " Arrête-toi donc, Jacobins, terroriste, buveur de sang ! "

Arrivé devant la maison Dosmas, il le provoqua à sortir, le traitant de:

" Lâche Jacobin " et en ajoutant dans sa fureur :

" A bas les Jacobins ! A bas la République ! Vive la Royauté ! Vive les Royalistes ! "

   Craignant des représailles à sa honteuse agression, Dosmas se rendit  dès le lendemain matin, auprès du juge de paix auquel il dénonça les propos incendiaires tenus durant la nuit par son adversaire.

    Interrogé, le 29 prairial, par Jean-Joseph Boudet, directeur du jury de l'arrondissement de Riom, Marien Parret fut traduit devant le jury spécial qui, par décision du 18 fructidor, déclara :

-" Que le prévenu n'avait pas tenu les propos qu'on lui imputait dans une intention criminelle ".

Et, prononça dès lors son acquittement...


Autres articles sur le même sujet : l'instituteur de la jeunesse de Neschers.

                                                              La Révolution en Auvergne à Arlanc

                                                              Le château de ChâteauGay sous la révolution. 

                                                               La Révolution à Montferrand, Auvergne


Sources : L'Auvergne Historique, littéraire et Artistique.
                  © Regards et Vie d'Auvergne.
                  http://www.regardsetviedauvergne.fr/
                   Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne et de ceux qui ne la connaissent pas.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Cet article vous a plu, alors n'hésitez pas : laissez un petit commentaire, partagez-le ou faîtes-le connaître sur vos réseaux sociaux. Merci de votre visite et à bientôt.

Rappel : sur la colonne de droite découvrez les Albums, archives, le Top10 des meilleurs articles, etc etc, il y a surement encore plein choses à découvrir. Pour être informé des derniers articles publiés inscrivez-vous au flux ou mettez un "j'aime" et abonnez-vous à la page Facebook /



A bientôt,

Les articles et photos de ce blog sont la propriété de
© Alain Michel Regards et Vie d'Auvergne. Merci de contacter l'auteur pour une copie ou réutilisation.

http://www.regardsetviedauvergne.fr/
Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne et de ceux qui ne la connaissent pas.