mardi 2 juillet 2019

Photos d'hier : Les mines de Saint Hilaire, Allier.



Saint Hilaire.

Photo noir et blanc : Les Mines de Saint Hilaire, Allier.
Le site.


  Vers 1845 ce petit village du bocage Bourbonnais était reconnu comme un site minier important du bassin de l'Aumance, et ce jusqu'en 1949.

Photo noir et blanc : Les Mines de Saint Hilaire, Allier.
" Cantine des ouvriers, mine de la grande paroisse"
    On l'appelait à cette époque, "Saint Hilaire les Mines", comme toutes
les villes minières, aujourd'hui il se nomme Saint Hilaire en Bourbonnais. Sur cette vue, on aperçoit un véhicule garé devant la cantine, après recherche il s'agit d'un rare Peugeot 401 commerciale, fabriqué en 1935/36, donc les photos pourraient dater de cette époque.

Photo noir et blanc : Les Mines de Saint Hilaire, Allier.
"Le fond de la Mine" 
   Grace à ces photos originales inédites, on peut avoir une idée de l'importance de ces installations.

Photo noir et blanc : Les Mines de Saint Hilaire, Allier.
"Font de la Mine"
   On extrayait  principalement du charbon de houille et des roches sédimentaires de schistes bitumineux, riches en matières pétrolifères : gaz et huiles.


Photo noir et blanc : Les Mines de Saint Hilaire, Allier.
" Les ponts roulants"
Les installations industrielles étaient très modernes, à cette époque.


Photo noir et blanc : Les Mines de Saint Hilaire, Allier.
" Le Monziès" 

Les résidus de la mine étaient acheminés par tapis roulants ou wagonnets aériens, ici sur un terril.


Photo noir et blanc : Les Mines de Saint Hilaire, Allier.
"Les chaudières Meunier"



Photo noir et blanc : Les Mines de Saint Hilaire, Allier.
"Alternateur central"

Photo noir et blanc : Les Mines de Saint Hilaire, Allier.
"Alternateur central"

Photo noir et blanc : Les Mines de Saint Hilaire, Allier.
" La distillerie"
Voilà un enchevêtrement de tuyaux, pompes et turbines qui mérite bien le nom d'usine à gaz.


Photo noir et blanc : Les Mines de Saint Hilaire, Allier.
" Gazogènes" 

Photo noir et blanc : Les Mines de Saint Hilaire, Allier.
" Les gazogènes no 2"


Photo noir et blanc : Les Mines de Saint Hilaire, Allier.
"Distillerie no 2"

A propos de la vie de la  mine :


-Article du journal La Croix du 9 janvier 1901 :
  " Fin de grève. Moulins, 8 janvier, seuls de tous les mineurs de France, les ouvriers de la mine de saint Hilaire étaient toujours en grève depuis trois mois. Cette grève vient enfin de se terminer, et le travail a repris aujourd’hui mercredi, après des concessions mutuelles, obtenues dans une réunion, entre  délégués grévistes et délégués de la Compagnie, qui a eu lieu dans le cabinet du Préfet."

-En 1936, la production de la mine de schiste bitumineux a été de 3791 tonnes contre 1379 en 1935, avec un effectif moyen de 32 ouvriers.



   Sources : Les Albums : CPA, Vieux Papiers, Photos originales et inédites, collections à voir dans la colonne de droite.© Textes et Photos Regards et Vie d'Auvergne.Vous pouvez laisser un commentaire au bas de l'article.

1 commentaire:

  1. Some times its a pain in the ass to read what website owners wrote but this internet site is very user
    friendly!

    RépondreSupprimer

Cet article vous a plu, alors n'hésitez pas : laissez un petit commentaire, pour cela cocher la case "je ne suis pas un robot" et en dessous, "publier"
Partagez-le ou faîtes-le connaître sur vos réseaux sociaux. Merci de votre visite et à bientôt.

Comment vous abonner à ce blog.

Inscrivez une adresse mail ci-dessous, renseignez la vérification anti-robot, cliquez sur le lien du mail que vous recevrez et voilà c'est tout simple, vous recevrez un mail à chaque nouvelle publication et rien d'autre.

Enter your email address:

Delivered by FeedBurner

Bon à savoir :

Sur la colonne de droite découvrez les Albums, archives, le Top10 des meilleurs articles, etc..., il y a encore plein de choses à découvrir.
Les articles et photos de ce blog sont la propriété de
© Alain Michel Regards et Vie d'Auvergne. Merci de contacter l'auteur pour une copie ou réutilisation.
Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne et de ceux qui ne la connaissent pas.