La morale du jour : le plaideur et la corde.

Justice

Le Plaideur et la Corde.



Par un vieux paysan dont l'âme intéressée
Ne respirait que chicane et procès, 
Pour une corde, à son dire usurpée,
Contre un sien voisin, du Palais
La cohorte fut appelée.
Huissiers, greffiers, avocats, procureurs,
Président, juges, assesseurs.
Marchaient trop lentement au gré de sa colère.
A l'acharné plaideur on sent qu'il en coûta
Maints beaux écus; son adversaire
De son côté vivement résista,
Et par mille incidents il embrouilla l'affaire.
Notre homme à la fin l'emporta,
Mais sa bourse était épuisée,
Et pour se pendre il lui resta...
La corde qu'il avait gagné !



Sources : Fables, par Théodore Lorin.
              © Regards et Vie d'Auvergne.
               http://www.regardsetviedauvergne.fr/
                Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne et de ceux qui ne la connaissent pas.

Commentaires

Abonnement au blog :