dimanche 1 septembre 2013

La fable des moutons et du berger.


Contenu sponsorisé

Les moutons et le berger.

Moutons à Falhitoux, Cantal
Moutons à Falhitoux, Cantal
    Dans un pays montagneux, un jeune berger menait paître ses moutons.
 Un jour, il s’endormit sur un quartier de roc où il était assis, auprès d’un précipice. Comme sa tête n’avait point d’appui, elle vacillait en avant, et le bélier, croyant apparemment qu’il le défiait en combat singulier, arriva, la tête en avant, en sens contraire pour lutter avec lui, le frappant rudement au front avec ses cornes.

Réveillé en sursaut, le dormeur furieux saisit le bélier, le précipita dans l’abîme voisin ; et toute la gent moutonnière, habituée qu’elle était à le suivre, prit la même route et sauta après lui dans le précipice.

   Le berger se livra au plus violent désespoir et répéta toute sa vie cette maxime dont il aurait dû se souvenir plus tôt :



Malheur à qui se livre à l’aveugle colère !

D’irréparables maux en sont la suite amère.




Sources : Morale Enfantine, A. Bordot.
                 © Alain-Michel, Regards et Vie d'Auvergne.
               
 Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne, et de ceux qui ne la connaissent pas.



Contenu sponsorisé



Aucun commentaire:

Top 10 des articles les plus consultés :

Recherche dans ce blog :

Derniers articles et archives ;

Abonnez vous à ce blog :

Inscrivez une adresse mail ci-dessous, renseignez la vérification anti-robot, cliquez sur le lien du mail que vous recevrez et voilà c'est tout simple, vous recevrez un mail à chaque nouvelle publication et rien d'autre.

Enter your email address:

Delivered by FeedBurner