lundi 16 septembre 2013

La fable de la poule et de la fermière.


Contenu sponsorisé

La poule et la fermière.

   
Poule
  Une bonne femme avait une poule, bonne pondeuse, qui lui donnait tous les jours un œuf.
Elle l’engraissa, dans l’espérance que la bête, étant mieux nourrie, lui rapporterait journellement deux ou trois œufs ; mais la poule pondit de moins en moins, et, devenue trop grasse, elle cessa tout à fait de pondre.




Moralité :

Pour vouloir trop avoir, souvent on n’a plus rien.

Se contenter de peu, c’est conserver son bien…



Sources: Morale Enfantine, A. Bordot
               © Alain-Michel, Regards et Vie d'Auvergne.
               
Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne et de ceux qui ne la connaissent pas.



Contenu sponsorisé

Top 10 des articles les plus consultés :

Recherche dans ce blog :

Derniers articles et archives ;

Abonnez vous à ce blog :

Inscrivez une adresse mail ci-dessous, renseignez la vérification anti-robot, cliquez sur le lien du mail que vous recevrez et voilà c'est tout simple, vous recevrez un mail à chaque nouvelle publication et rien d'autre.

Enter your email address:

Delivered by FeedBurner