Les rues de Clermont, rondeau comique de Henri Cadinot.

 Dans Clermont ! Quatre heures d'arrêt !
Revue en trois tableaux
du même auteur.
Vercingétorix Clermont-Ferrand
Clermont-Ferrand. 

Messieurs, j'ai fait la revue
De votre localité,
Et vous place à chaque rue,
Suivant votre qualité,
Les boulangers dès ce jour
Habiteraient rue Chaufour,
Mes véritables amis,
Dans la rue du Paradis
Les belles femmes, rue Jolie,
Les caducs, rue des Veillards,
Et rue de la Boucherie, 
Marchands de bœuf et de lard.
Je logerais rue d'Assas
Les plus braves des soldats,
Rue Barbançon, les buveurs,
Rue du Billard, les joueurs,
Rue de la Garde... la caserne !
Je mettrais tous les troupiers.
Et place de la Poterne...
Je mettrais tous les portiers.

Rue des Aimés ! Les amants,
Les jardiniers, rue des Champs,
Dans la rue des Chaussetiers...
Je mettrais les va-nu-pieds,
Tous les marchands de volaille
Seraient dans la rue Chapon,
Et les marchands de ferraille
Logeraient rue des Trois Ponts,
Rue Saint-Esprit, les idiots !
Rue Bancal, boiteux, pieds-bots,
Rue du Coche, les pressés,
Rue des Peigneurs, les peignés, 
L'exigeant, rue des Minimes,
Les étiques, rue des Gras
La langue de mes voisines...
Serait dans la rue des Chats,
Rue des Bohèmes, les flâneurs,
Place de la Bourse, les voleurs,
Rue Cachée... les filous
Rue de l'Etoile, les fous,
Vieilles filles, rue Sainte-Catherine,
Les louches, rue Beauregard,
Et rue des Tueries, le crime,
Rue du Pirou, le richard,
Les pêcheurs, place au Poisson,
Rue Saint-Eloi, le forgeron,
Et toutes les bonnes gens,
Dans la rue des Bons Enfants,
Je mettrais dans la rue des Bonnes-Femmes
Beaucoup...(qui ne le sont plus)

Et celles qui n'ont plus d'âmes,
Rue d'Enfer, pour leurs vertus,
Rue de la Sellette, l'accusé,
Rue de l'Hôpital, l'homme usé,
Rue du Sauvage, l'homme qui boit,
Rue des Notaires, le droit,
Le vigneron, rue de la Treille,
L'hercule, rue du Taureau,
Et pour les gens à ficelle,
J'ai la rue des Trois Moineaux,
Rue de l'Ecu, les usuriers, 
Le roulier, rue des Charretiers,
Et pour les républicains,
j'ai la rue des Jacobins, 
Les coiffeurs, rue de la Coifferie,
Les nez camards... rue Neyron,
Et pour le dévot qui prie,
Le quartier de l'Oratoire est bon, 
Je mettrais rue Saint-Vincent,
Le malheureux, l'indigent,
L'avocat, rue Savaron,
Le prêtre, rue Massillon,
La place de Jaude si belle,
Serait pour tous les passants,
La rue du Collège est celle...
Qui convient aux étudiants, 
Rue Neuve, je mets le vieux,
Rue de l'Echo, le silencieux,
Et puis sur le cours Sablon,
Le mari qui fait le garçon.

Pour tous ceux qui font bombance
J'ai la rue des Capucins
Rue de l'Ange, l'innocence
Le vic..., rue des Trois-Raisins,
Le vagabond, rue Passeport,
Le portefaix, rue du Port,
Pour ceux qui veillent toujours,
Je les mets rue des Grands-Jours.

Grâce pour ma poésie
Si je rime à tout hasard
C'est ma seule maladie !
Je m'en guérirai plus tard.
Henri Cadinot
Artiste au 
Théâtre de Clermont.

Source :  Texte de Henri Cadinot, 1865 © Regards et Vie d'Auvergne. N'hésitez pas à laisser un commentaire ou à vous abonner aux publications du blog, au bas des articles. Merci de votre visite et à bientôt. 

Commentaires

Top10 des articles les plus consultés :

Petit Abécédaire du langage Auvergnat.

Le jardin de Marie-Jeanne, un paillage bio, bon et beau.

Recette Auvergnate de la tarte à la bouillie.

Gastronomie régionale : le Millard aux cerises.

Devinettes et humour en patois Auvergnat.

Gastronomie régionale : la Pachade Auvergnate.

Visitons l'Auvergne : le monastère Bouddhiste Dhagpo Kundreul Ling à Biollet, Puy-de-Dôme.

Visitons l'Auvergne : Le Gour de Tazenat, Puy-de-Dôme.

Croyances, Coutumes, Superstitions de nos campagnes.

Abonnement au blog :

native