Nouvelles et faits divers du 1er aout 1893 en Auvergne selon l'Auvergnat de Lyon.

CPA Ambert Auvergne 

1er aout 1893, troisième année, n° 14, 10 centimes.

Chronique de l'Auvergne :

Dans le Puy-de-Dôme,

Ambert :
   - Accidents : Jeudi soir, un vieillard de 86 ans, tenant une bouteille à la main, se dirigeait du côté de la "Masse", la voiture du sieur Convert, fermier à la Ligone, marchait assez vite derrière lui. Arrivé vers le pont, le cheval s'est emballé, Convert crié "Gare" à tue tête, mais le malheureux Friteyre affligé de surdité, n'entendait rien et continuait son chemin. Le conducteur essaya en vain de lancer son cheval dans le chemin de Marsac, mais la bête, insensible aux mors, poursuivit sa route et renversa Friteyre dont une des roues de la voiture lui passa sur la tête. Il porte une si grave blessure que les docteurs Imberdis et Béal n'ont pu se prononcer.

Arlanc :
   - Cinq ou six personnes, montées sur une voiture à deux roues, revenaient dimanche soir de la fête de Saint-Alyre, lorsque arrivées à Arlanc, entre la ville et le bourg, l'une des roues du véhicule de détacha de l'essieu. La voiture se renversa et les voyageurs furent projetés sur le sol. Plusieurs personnes, témoins de l'accident, vinrent aussitôt à leurs secours.
A part les dégâts matériels, tout se borne à quelques légères contusions.

Champeix :
   - M. et Madame Chabanne, instituteurs à Saint-Martin-d'Ollieres viennent d'être nommés à Saurier. Ils sont remplacés A Ollières par l'adjoint et l'adjointe des écoles laïques de Champeix.

Egliseneuve-des-Liards :
   - En cueillant des cerises, Catherine Pomel, femme Bart, de la "Caborne", s'est laissée choir d'un arbre sur le sol et s'est fracturée une jambe.

Marat :
   -Transfert de détenus : Breysse, arrêté à Marat pour émission de fausse monnaie, et Brugières Louis, l'auteur des attentats d'Echandelys, ont été transférés, l'un et l'autre, de la maison d'arrêt d'Ambert à celle de Riom. Ces deux individus vont comparaitre aux prochaines assises.

Granval :
   - Le sieur Four Baptiste, de la "Dixmérie", occupé à fendre du bois, s'est tranché la moitié de l'index de la main gauche.
Après avoir reçu un pansement sommaire, il a été conduit chez un médecin qui a dû procéder à l'amputation du doit blessé.

Martres-de-Veyre :
   - Des fouilles ont été faites et ont amené des découvertes fort curieuses. Des cercueils en bois d'une conservation parfaite ont été rencontrés. A l'intérieur, des squelettes de grande taille, ayant en mains la pièce destinée au passage de la barque à Caron (ndlr, la barque de la mort), auprès de chacun, des corbeilles en osier, remplies de fruits d'un travail délicat. Dans les sépultures de femmes, des chevelures entières, enroulées ou nattées, des robes, des écharpes, des chaussures en cuir de forme presque moderne, des sandales, des jambières en drap, etc. Une chose curieuse, dit le "Courrier", c'est l'état de conservation de ces objets dont l'ensevelissement remonte pourtant à 17 ou 18 siècles. On pourrait les utiliser. Ce phénomène est dû sans doute à la nature de la  glaise où les inhumations ont eu lieu !

Thiers :
   - Les travaux de restauration intérieure de l'église de Saint-Genés sont poussés activement. On va bientôt s'occuper de la transformation extérieure du monument.

Saint Ferréol les côtes :
   -Vendredi, dans la matinée, un sieur Boy, demeurant au "Cheix", est tombé d'un cerisier si malheureusement qu'à 5 heures du soir il avait rendu le dernier soupir.

Randan :
   - Une femme occupée à ramasser des champignons dans la forêt de Randan, a découvert vendredi matin, le cadavre d'un inconnu paraissant âgé d'une cinquantaine d'années, dont la mort avait été déterminée par une balle de révolver dans la tête.

Saint-Nectaire-Le-Haut :
   - Il y a quelques jours, on a empoisonné dans leur chenil, trois magnifiques chiens de chasse appartenant à M. Versepuy, propriétaire de l'Hôtel du Mont Cornadore. L'autopsie de ces chiens a démontré qu'ils avaient été empoisonnés à l'aide de la strychnine.

Dans le Cantal.

Aurillac :
   - M. Barthomeuf, fermier à Paulhene se rendait ces jours derniers chez M. Mériniac, épicier, pour acheter un litre d'eau-de-vie. Pendant que M. Mériniac lui tournait le dos, il s'empara d'un litre de cassis et le fit disparaitre sous son gilet. En sortant, et à 20 mètres de l'épicerie, il laisse échapper la bouteille de cassis qui se brise sur le pavé. Nullement ému, notre homme revient à l'épicerie, achète un deuxième litre d'eau-de-vie et s'empare d'une nouvelle bouteille de cassis. Une plainte est portée à la gendarmerie.

   - Le nommé Blouin, Jean, dont les journaux avaient annoncé l'incarcération, à Aurillac, comme étant l'auteur présumé des déraillements de Viescamp-sous-Jalès, a été remis en liberté, son innocence ayant été établie.

   - Procès-verbal. Procès-verbal a été dressé à la femme M..., âgée de 36 ans, domiciliée à Belbex, prés d'Aurillac, pour vol de récoltes.

   -Mordu par un chien. La police a dressé procès-verbal contre Jeanne Valette, veuve D...., blanchisseuse, route de Saint-Simon, dont le chien a mordu, dans la rue, deux personnes. M. Veyres, médecin vétérinaire, qui a examiné ce chien, n'a relevé aucun symptôme de rage.

   -Cheval emballé. Un cheval, attelé à une voiture appartenant à M. Martin, propriétaire à Ytrac, s'est emballé jeudi, et a parcouru l'avenue de la République à fond de train, il s'est, un moment après, abattu à quelques mètres du square. Il n'y a pas eu d'accident de personnes.

Boisset :
   - Depuis plusieurs mois, la femme R.... avait quitté son mari et vivait avec le sieur A...., menuisier à Boisset, lequel est séparé de corps avec sa femme et a  déjà subi une condamnation pour attentats à la pudeur. Mais la patience des maris à une limite et R.... s'est décidé à déposer plainte contre sa femme et son amant. Mardi matin, vers les trois heures, deux gendarmes de Maurs frappaient à la porte des deux tourtereaux et... ils n'ont pas eu de peine à constater le flagrant délit.

La Gazelle :
   - un violent orage s'est déchaîné dans nos campagnes. Non loin de Fortuniès, la foudre a tué une vache abritée sous un arbre. La bergère qui se trouvait à quelques pas de là, en a été quitte pour la peur.
   Quelques instants plus tard, une vache était foudroyée aux montagnes des Fouillades. On se rappelle que l'an dernier à pareille époque, trois autres furent tuées de la sorte, à peu près au même endroit.

Chanterelles :
   - La foudre à incendié une maison d'habitation appartenant à M. Roux propriétaire. Malgré les secours promptement apportés, le bâtiment a été entièrement détruit. les pertes sont évaluées à 1000 francs, ne sont couvertes par aucune assurance.

Neussargues :
   - Balthazar Combes, âgé de 50 ans, natif de Saint-Saturnin (Cantal), sans profession ni domicile fixe, a été arrêté sous inculpation de vagabondage avec menaces et voies de fait. Cet individu, qui est un récidiviste endurci, a été dirigé sur la prison de Murat.

Chastel-sur-Murat :
   - Dimanche dernier la commune de Chastel-sur-Murat célébrait sa fête patronale. Quoique le ciel fut couvert et qu'il menaçât de pleuvoir, il y avait beaucoup de monde pour assister aux jeux traditionnels de la poêle, de la cruche etc... que présidait le dévoué maire de Chastel, M. Pichot-Rolland.

Murat :
   - Suicide : dans l'après-midi d'hier, on a trouvé pendu à côté de la porte de sa chambre dans la maison Trapon, à Murat, le nommé Orcel, marchand mercier, habitant depuis longtemps Murat. La mort remontait à environ vingt-quatre-heures.
   Le malheureux désespéré a laissé un écrit pour indiquer que la misère, de grands chagrins et des douleurs physiques insupportables l'avaient amené à prendre sa triste résolution. Il a laissé une montre et son mobilier, a-t-il écrit, pour payer son loyer et quelques petites dettes.
   Ce suicide a non seulement étonné mais impressionné la population, Orcel était un homme très rangé et très honnête, on le croyait dans une position très aisée.
   La justice a procédé aux constatations d'usage.

Haute-Loire.

Brioude :
   -Le député de Brioude, invité par les Républicains de Pinols, à un banquet patriotique donné en l'honneur du 14 juillet, est allé passer le dimanche dans ce bourg, où il a été accueilli aux cris de : "Vive la République ! Vive Chantelauze !"

Saint-Beauzire :
   - Jeudi dernier pendant l'orage, dont on ne s'est presque pas aperçu à Brioude, le tonnerre a tué, à Vendage, commune de Saint-Beauzire, le sieur Henri Martel, cultivateur, qui descendait d'une de ses meules de blé.

Lempdes : incendie.
   - Dans la nuit de jeudi à vendredi, vers une heure, un incendie s'est déclaré dans un dépôt d'échalas situé dans les dépendances du" Chemin de fer d'Orléans " et appartenant à M. Mermet, maire de Lempdes. Quinze à vingt mille échalas ont été la proie des flammes.
   Le sinistre est dû à la malveillance.

Langeac : Explosion.
   - Lundi 17 courant, vers dix heures du soir, la veuve Barbala, épicière, sentant une odeur d'essence de pétrole, s'échapper de sa cave, voulut y pénétrer une bougie à la main. A peine avait elle ouvert la porte, qu'une formidable explosion se produisit. Elle fut violement rejetée en arrière pendant que la voûte de la cave était en partie effondrée et que les portes volaient en éclats.
   Deux tonneaux de zinc contenant de l'essence venaient de faire explosion.
   La veuve Barbala a été fortement brûlée aux jambes, aux mains et à la figure, elle est dans un état inquiétant. Les premiers soins lui ont été donnés à la pharmacie Ravoux.
   Par suite de l'explosion, qui, dans un rayon de cent mètres a été entendu, les vitres et devantures ont été projetées sur la voie publique.



Sources :Texte, extraits de : "L'Auvergnat de Lyon" 1er aout 1893.  © Regards et Vie d'Auvergne. N'hésitez pas à laisser un commentaire ou à vous abonner au bas des articles.  Merci de votre visite et à bientôt. 

Commentaires

Top10 des articles les plus consultés :

Petit Abécédaire du langage Auvergnat.

Le jardin de Marie-Jeanne, un paillage bio, bon et beau.

Recette Auvergnate de la tarte à la bouillie.

Gastronomie régionale : le Millard aux cerises.

Devinettes et humour en patois Auvergnat.

Gastronomie régionale : la Pachade Auvergnate.

Visitons l'Auvergne : le monastère Bouddhiste Dhagpo Kundreul Ling à Biollet, Puy-de-Dôme.

Visitons l'Auvergne : Le Gour de Tazenat, Puy-de-Dôme.

Croyances, Coutumes, Superstitions de nos campagnes.

Abonnement au blog :