Nouvelles et faits divers d'Auvergne vers 1895.

 Faits divers de la presse régionale.

CPA l'Auvergne d'hier
CPA l'Auvergne d'hier

    Champeix, ivrogne : 

   -Louis Baffaleuf, âgé de soixante deux ans, berger, demeurant à Olloix, dans la commune de Saint-Amant-Talende, était venu à la foire. Il eut l'occasion de boire et il en profita. Mais bientôt, n'en pouvant plus, allant de ci de là, il fut rencontré par un gendarme qui le gratifia d'un procès verbal. (La Dépêche du Puy-de-Dôme)

Saint-Pierre-Colamine : vol :

   -M. Joseph Rabany, âgé de soixante treize ans, propriétaire à Chastre, se trouvait, lundi dernier, sur le marché aux bestiaux, il ne s'aperçut pas que d'habiles filous s'emparaient de son porte-monnaie, contenant la somme de deux cent soixante dix francs, qu'il avait placé dans une poche de sa veste, sous sa blouse. (La Dépêche du Puy-de-Dôme)

Tauves, une bonne idée :

   -Joseph Bellot, âgé de trente sept ans, sabotier à Tauves, tenait lundi une de ces "pistache" qui font époque dans la vie d'un ivrogne. Néanmoins, il avait encore soif. Et comme on refusait de le servir, dans les divers débits, il eut l'idée d'aller requérir...la gendarmerie. Il vint frapper à la porte de la caserne. Et ... Vous voyez d'ici l'accueil qui lui fut fait ? (La Dépêche du Puy-de-Dôme)

Thiers : au tribunal correctionnel :

Résumé de la dernière audience : 
   -Antoine C....., âgé de dix huit ans, est domicilié à Orléat. Mauvais fils, il a déjà subi plusieurs condamnations pour coups portés et blessures faites à son père et à sa mère. Le voici prévenu, cette fois, de leur avoir adressé des menaces de mort. On le condamne à quatre mois de prison. (La Dépêche du Puy-de-Dôme)

   -Bonbonnerie Vosgienne. Elle est en deuil. Les deux marchands de la baraque de la place de la Mairie, décorée du nom de Bonbonnerie Vosgienne, comparaissent, en effet,  comme prévenus de s'être approprié une somme de cinq cent cinquante francs renfermée que contenait une enveloppe oubliée dans leur boutique. On inflige quatre mois de prison au marchand : B... et deux mois de la même peine à son associée, la marchande R... (La Dépêche du Puy-de-Dôme)

  Maringues, bataille : 

     -François Beurier, âgé de trente trois ans, originaire de Saint-Dré, dans le département de l'Allier, prétend que les frères Jules et Alexandre Dauzat, âgés de trente cinq et de trente et un ans, l'ont battu. Ceux-ci ne nient point le fait, mais, ils prétendent que François Beurier a commencé par les insulter et que, d'ailleurs, l'un deux avait un vieux compte à régler avec lui. Ils s'expliqueront devant la justice, qui fera la part de chacun.
 (La Dépêche du Puy-de-Dôme).

   Arlanc, au marché : 

   -lundi, Léon Bléau, originaire de Limoges, était venu au marché. Il avait bu plus que de raison. Il causait du scandale. On lui a dressé un procès verbal.(La Dépêche du Puy-de-Dôme).

   Medeyrolles, incendie : 

   -Le feu, on ne sait par suite de quelle cause, a éclaté, lundi soir, dans un corps de bâtiment à M. Picard et situé au village de Pessin. Les pertes, qui sont considérables, se trouvent heureusement, couvertes par une assurance.(La Dépêche du Puy-de-Dôme).

La Fontaine-du-Berger :

    -Dans les neiges, M. Louis Dépêcher, propriétaire à Ternant, a été trouvé, mardi matin, perdu et enseveli dans les neiges, non loin de la Fontaine-du-Berger, par MM. Pierre et Jean Monnet-Vasson, aubergistes près d'Orcines. Les soins les plus empressés et les plus énergiques lui ont été prodigué dans la maison Rey, où il a été transporté. On espère le sauver. (La Dépêche du Puy-de-Dôme).

Laqueuille, vagabond :

    - Philibert Lapointe, âgé de dix huit ans, journalier, originaire de Beaulon, département de l'Allier, marchait d'un pas relevé. 
-"Vos papiers! "
Lui cria un gendarme.
-"Je n'en ai point "
Répondit l'autre. Et Philibert Lapointe fut écroué. Le lendemain on vint chercher ce citoyen afin de le transférer à Clermont. Mais notre homme refusa de marcher. 
-"C'est bien le moins, pensa-t-il que je me paie une voiture quand l'Etat m'en fournit généreusement les moyens !"
Et c'est ainsi que Philibert Lapointe, vagabond par vocation, a, une fois par hasard, voyagé en voiture sous la bienveillante protection de la gendarmerie. (La Dépêche du Puy-de-Dôme)

Vic-Le-Comte, coups et injures : 

   -Michel Oriol, âgé de trente-deux-ans, journalier, n'est point galant avec les dames. Ayant à se plaindre d'Eugénie Chambon, âgée de dix-sept-ans, il criait et chantait ses griefs en pleine rue. Mme Maria Chambon, aubergiste, fit des reproches à Michel Oriol, et, Eugénie Chambon, sa fille, se joignit à elle. Loin de revenir à de meilleurs sentiments, le peu galant homme frappa la jeune fille au visage. Plainte à été portée contre lui, et MMmes Chambon pensent qu'on lui apprendra qu'on ne doit pas "frapper une femme même avec une fleur", comme dit le poète Sadi.  (La Dépêche du Puy-de-Dôme)

Randan, en chasse :

   - Jean Busset, âgé de quarante sept ans, aubergiste à Randan, chassait sans permis et en temps prohibé. les gendarmes vinrent à passer et Jean Busset a été pincé.  (La Dépêche du Puy-de-Dôme)

Saint-Eloy-les-Mines, cloches :

   -Dimanche dernier à eu lieu, sur la place de l'église, la bénédiction solennelle d'une cloche. Malgré le mauvais temps, une foule nombreuse et recueillie se pressait autour de M. l'abbé Besset, curé de Montaigut-en-Combraille, qui, accompagné de plusieurs prêtres des environs, était venu présider cette touchante cérémonie. M. Gilbert Avignon, président du conseil de fabrique, était parrain. L'honneur d'être marraine était dévolu à Mlle Joséphine Phelat, petite-fille de M. Duron, ex-maire de Saint-Eloy-les-Mines.(La Dépêche du Puy-de-Dôme)

Saint-Eloy-les-Mines, accident :

   - un éboulement s'est produit dans les mines. M. François Abrial, piqueur à l'intérieur, a été atteint par les décombres. M. le docteur Baraduc lui a prodigué ses soins, il a constaté une légère blessure aux reins et a déclaré que M. François Abriel pourrait reprendre ses occupations après quelques jours de repos.(La Dépêche du Puy-de-Dôme)

La Moutade, procès-verbal :

   -Jean Perrin, âgé de vingt-sept ans, cultivateur à La Moutade, chassait en temps prohibé, il a attrapé un procès verbal. Belle chasse, ma foi !(La Dépêche du Puy-de-Dôme)

Pontmort, distinctions :

   - M. Ravasse, agriculteur à Pontmort, a obtenu un prix supplémentaire pour ses volailles grasses au concours agricole de Paris.(La Dépêche du Puy-de-Dôme).

Pionsat, dispute :

   -Dimanche dernier, Mme Henriette Soulhat, âgée de vingt-quatre ans, demeurant à la Celette, se rendait à la messe. Elle fut accostée par Mlle Annette Pérol, âgée de cinquante-cinq ans, 
-"Voila la voleuse qui passe !"
S'écria Mlle Annette Pérol. L'autre protesta.
-"Si ! t'es une voleuse !" 
-"La preuve c'est que ton beau-père a acheté le bien de Pierre Gagnière et que ce Pierre Gagnière me doit cent francs."
   Et elle appuya ce raisonnement peu convaincant de deux coups de parapluie. Plainte a été portée par Henriette Soulhat, qui espère qu'on donnera à son adversaire une leçon de logique et de modération. (La Dépêche du Puy-de-Dôme).

Fin.

 Sources :Textes de la presse régionale © Regards et Vie d'Auvergne. N'hésitez pas à laisser un commentaire ou à vous abonner au bas des articles.  merci de votre visite et à bientôt. 

Commentaires

Abonnement au flux :