Les fleurs femelles et mâles du noisetier.

Noisetiers communs, (coudrier, avelinier). 

Fleurs males, chatons du noisetier

    Nous sommes début mars, déjà, et la nature se réveille, voici nos noisetiers en fleur, on connaît le plus souvent leurs "chatons pendants des branches et répandant un nuage de pollen  aux premiers beaux jours, au grand dam des allergiques. Mais, savez-vous qu'ils portent aussi des petites fleurs femelles, celles là même qui porteront les délicieuses noisettes. 

Fleurs femelles du noisetier

  Les voilà, en février, il faut bien s'approcher pour les apercevoir, leur floraison n'est pas vraiment spectaculaire, ce bourgeon femelle peut contenir des fruits mais aussi des feuilles. Le noisetier est un arbuste qui pousse facilement un peu partout, dans les haies, au bord des chemins, dans les bois, il préféré les terres légères, profondes et fraîches. Il appartient, comme le chêne, le hêtre, le châtaigner à la famille des cupulifères. Le bois de noisetiers et souple et pliant mais aussi coriace, on l'utilisait pour faire des cerclages, des échalas. les vanniers l'utilisent pour leur tressage, on en faisait aussi des fourches, des râteaux, des manches de balais. L'intérêt du coudrier ou noisetier, réside surtout dans ces fruits, les noisettes, délicieuses et riches en huile, nous reviendrons sur elles dans un prochain article.

   Particularité du bois de noisetier :   

Pour les Rameaux :

   Il était de coutume, jadis, de faire bénir les champs de blé ou de seigle. On faisait bénir autant de baquette de coudrier que l'on avait de parcelles à protéger. D'autres, rajoutaient une bouchée de pain à une baguette de coudrier, qu'ils enterraient dans un coin du champ, pour le protéger des ravages des mulots. 

 Pour certains peuples, le noisetier était un arbre sacré, possédant des forces cachées divines :
   
  "Le jeûne avant Pâques. Le soir du samedi Saint, je me place devant un noisetier.
 Je me découvre, je m'incline, et fait des génuflexions, puis posant mes mains sur son tronc. Je confesse tous mes péchés. Je lui dit alors : pardonnes moi noisetier.
 Et j'arrache un de ses bougeons que j'avale." 

   Vers le fin de l'année, je reviens devant cet arbre. s'il est desséché, cela veut dire que je me suis mal confessé. Dans le cas contraire, ma confession a été bonne. ( Georges Bukilitza) 

Les enfants savent fabriquer une excellente canne à pêche avec les branches souples du noisetier. 

   La baguette de sourcier : de par sa résistance et sa souplesse, ce bois est très utilisé pour la recherche de sources souterraines. Les personnes qui connaissent ce principe, se servent d'une jeune branche coupée en forme de Y qu'elles cambrent entre leurs mains pour ressentir un soulèvement incontrôlé, leur indiquant l'eau en profondeur. 
Sources :Texte, Photos Regards et Vie d'Auvergne ©, recherches, le blog. N'hésitez pas à laisser un commentaire au bas des articles, merci de votre visite et à bientôt. 

Commentaires

Top10 des articles les plus consultés :

Petit Abécédaire du langage Auvergnat.

Le jardin de Marie-Jeanne, un paillage bio, bon et beau.

Recette Auvergnate de la tarte à la bouillie.

Gastronomie régionale : le Millard aux cerises.

Devinettes et humour en patois Auvergnat.

Gastronomie régionale : la Pachade Auvergnate.

Visitons l'Auvergne : le monastère Bouddhiste Dhagpo Kundreul Ling à Biollet, Puy-de-Dôme.

Visitons l'Auvergne : Le Gour de Tazenat, Puy-de-Dôme.

Croyances, Coutumes, Superstitions de nos campagnes.

Abonnement au blog :