Cartes postales anciennes : Thiers, les usines de coutellerie SGCO sur la Durolle.

 Thiers hier, usines sur la Durolle.

Usine de coutellerie SGCO Thiers, Puy de Dôme
"L'usine de la carrière", Thiers.

 L'usine SGCO du Pont-de-Seychal était à l'origine une papeterie, la : "Fabrique à la cuve de papier fiduciaire pour billets de banques, mandats, actions, et obligations, pour gouvernements et administrations publiques, des papeteries de Perdrigeon de Thiers".


Usine de coutellerie SGCO Thiers, Puy de Dôme
" Les usines du Pont-de-Seychal " Thiers.


   Elle produisait, notamment, de la pâte pour la fabrication des billets de la Banque de France. Le nom du site : "Seychal" ne vient pas d'une commune de la Limagne,(Seychalles), mais d'un terme de vieux patois thiernois pour désigner des terrains pentus et difficiles d'accès surplombant une rivière, ici la Durolle. 


Usine de coutellerie SGCO Thiers, Puy de Dôme
" l'usine sur la Durolle" Thiers.

   Ce curieux bâtiment tout en longueur et hauteur, semblant flotter sur l'eau, était surnommé par les thiernois le "Paquebot". Dans ces ateliers furent fabriqué les fameux couverts inoxydables de la marque "Apollonox". 
   Aujourd'hui ce bâtiment est la propriété de la ville de Thiers depuis 2002, il est appelé à un avenir plus radieux, grâce notamment à un don de 85 000 euros venant du loto du patrimoine de Stéphane Bern.   


Sources : © Regards et Vie d'Auvergne, le blog

Commentaires