Une plante sauvage de nos jardins la Matricaire.

Matricaria parthenium, Matricaire.


Matricaire
Matricaire
       Cette plante vivace et odorante pousse spontanément dans nos allées, lieux fréquemment piétinés ou non cultivés. Elle n'est pas difficile, tous les terrains même les plus ingrats lui conviennent, elle en est presque envahissante tellement elle se propage vite. Elle est aussi appelée : Camomille allemande, Espargoutte, Mal-herbe. En juin juillet elle est couverte de petites fleurs blanches ressemblant à des pâquerettes. Apéritive et emménagogue, elle était utilisée comme remède en Egypte, en Grèce et sous Charlemagne.  Comme son nom l'indique, elle devait avoir des effets sur la matrice des femmes, selon les spécialistes de l'époque. Un bouquet de Matricaire avait, dit-on, le pouvoir de chasser les guêpes et insectes, et dans le langage des plantes elle est associée à : la passion violente.                         
   Voilà, vous en savez un peu plus sur cette petite plante discrète que l'on pourrait considérer, à tort, comme une "mauvaise herbe". 


Sources : texte et photos originales des Albums Collections,© Regards et Vie d'Auvergne.fr.  Merci de votre visite, et à bientôt. Regards et Vie d'Auvergne, le blog  de ceux qui l'aiment et de ceux qui ne la connaissent  pas.


Commentaires