Espace sponsorisé votre contenu après la pub

  • Recherche dans ce blog :

    03 mars 2017

    Visitons l'Auvergne : L'église Notre-Dame du Marthuret de Riom.


    Contenu sponsorisé

    Notre-Dame du Marthuret.

    Eglise Notre-Dame du Marthuret de Riom, Puy-de-Dôme.
    Eglise Notre-Dame du Marthuret de Riom, Puy-de-Dôme.

    L’église :

       Ce serrait  sous l'épiscopat de l'évêque Hugues de la Tour du Pin (de 1227 à 1247) et sous le règne de saint-Louis qu'aurait été fondée l'église du Marthuret de Riom, peut-être sur un vieux cimetière avec une ancienne chapelle. Elle a été rebâtie en 1438, puis modifiée souvent tout au long des siècles. Le nom de "Marthuret" soulève de nombreuses questions parmi les historiens et étymologistes pour certain il pourrait venir d'un seigneur de Thuret, Marc de Langeac, pour d'autres il viendrait de "Mater tua" : Martyre,  Savaron l’appelait " Marturis" comme toutes les
    églises bâties en l'honneur d'un martyr où sur le lieu de leur tombe.

    <

    Eglise Notre-Dame du Marthuret de Riom, Puy-de-Dôme.


    Contenu sponsorisé
     Belle réalisation de l'architecture ogivale de l'époque secondaire pour la nef, et de l'époque tertiaire (fin XVè) pour l'abside et son porche, avec une tour à dôme en pierre de Volvic de la Renaissance qui fait immédiatement penser à sa voisine la Tour de l'Horloge, autre curiosité de la cité Riomoise.


    La Vierge à l'oiseau :

    La vierge à l'oiseau, de Notre-Dame du Marthuret de Riom
    La vierge à l'oiseau, de Notre-Dame du Marthuret de Riom

      Sous son porche ouest, sur un meneau servant de pilastre, entre les deux portes : la "perle de Riom"  la statue blanche de la Madone, exceptionnelle, ce chef-d'oeuvre met en avant la beauté et la tendresse d'une mère et son enfant tenant un oiseau dans sa main, mais cette statue-là, n'est qu'une copie de l'originale. La vraie est présente dans l'église, dans la chapelle dédiée à Saint-Jacques. on n'en connaît pas l'auteur et pourrait être de fin XIVeme siècle. L'expression des visages et tout à fait naturel, riant et plein de charme maternel, les sourires sur les visages sont assez rares dans ce type de représentation. Elle pourrait avoir été sculptée en "Domite" pierre blanche du Puy de Sarcouy, cette statue de 1m58 est particulièrement bien fini et d'un bel aspect. Elle est recouverte d'un enduit ou d'un vernis à la composition encore inconnue de nos jours, qui l'a parfaitement bien protégé. Pendant la Révolution celle-ci fut sauvée de la destruction ou du vol par la communauté des bouchers de Riom, puis cachée dans une écurie. Les Riomois tiennent beaucoup à cette statue et lui attribuent la protection de leur ville.
     Pour l’anecdote, cette copie fut à l'origine d'une vague de mécontentement quand le maire,  Etienne Clémentel décida de la faire démonter de l'extérieur, pour mieux la protéger en 1932.


    Le grand orgue :

    Le grand orgue de Notre-Dame du Marthuret de Riom
    Le grand orgue de Notre-Dame du Marthuret de Riom

    Fabrication dans du bois de noyer local, oeuvre des frères Callinet,







    Contenu sponsorisé
    Eglise Notre-Dame du Marthuret de Riom.



    Eglise Notre-Dame du Marthuret de Riom.

    Eglise Notre-Dame du Marthuret de Riom. Vierge noire

    Une statue de vierge noire assise, en bois de noyer polychrome aux couleurs éclatantes. 

    Eglise Notre-Dame du Marthuret de Riom. Vitrail de l'Annonciation



    Eglise Notre-Dame du Marthuret de Riom.

    Eglise Notre-Dame du Marthuret de Riom.

    Eglise Notre-Dame du Marthuret de Riom.

    Eglise Notre-Dame du Marthuret de Riom.



    Eglise Notre-Dame du Marthuret de Riom.

    Eglise Notre-Dame du Marthuret de Riom.

    Le vitrail de l'Annonciation, du XVè siècle, il a été restauré récemment.


    Eglise Notre-Dame du Marthuret de Riom.

    Eglise Notre-Dame du Marthuret de Riom.




    Sources : Les Albums de photos originales et inédites à voir dans la colonne de droite.© Regards et Vie d'Auvergne

    Aucun commentaire:

    Publier un commentaire

    Cet article vous a plu, alors n'hésitez pas : laissez un petit commentaire, pour cela :
    1) Ecrivez votre texte ci-dessous
    2) Choisissez une identité
    3) Cochez la case "je ne suis pas un robot"
    4) Cliquez sur "publier commentaire"
    Et voilà !
    Partagez l'article ou faîtes-le connaître sur vos réseaux sociaux.
    Merci de votre visite.

    Top 10 des articles les plus consultés :

    Derniers articles et archives ;