mercredi 7 décembre 2016

Le Rouge-gorge, conte de Noël.



Le Rouge-gorge

Rouge-gorge
Rouge-gorge

   Dans les rigueurs de l'hiver, un Rouge-gorge vint frapper à la fenêtre d'un bon paysan, comme pour lui demander la permission d'entrer.
   Le paysan ouvrit la fenêtre, et reçut amicalement dans sa demeure la confiante petite bête. Alors le Rouge-gorge se mit à becqueter les miettes
de pain qui tombaient de la table, et les enfants du paysan se réjouissaient de le voir.
   Mais lorsque le printemps apparut dans la contrée et que les arbrisseaux se couvrirent de feuilles, le paysan ouvrit sa fenêtre, et son petit hôte s'envola dans la forêt voisine, et chanta sa joyeuse chanson.
   Puis, voilà qu'au retour de l'hiver, le Rouge-gorge revient au foyer du paysan, amenant avec lui sa petite compagne. Et le paysan et ses enfants se plaisaient à voir comme les oiseaux les regardaient avec confiance :

" Ah ! Dit l'un des enfants, ils nous regardent comme s'ils voulaient nous dire quelque chose !"

" Oui, répliqua le père, et s'ils pouvaient parler, ils nous diraient : la confiance éveille la confiance, et l'affection produit l'affection ! "



Houx





Sources : texte : l'arbre de Noel contes et légendes de X. Marmier, 1873.
Photos : © Regards et Vie d'Auvergne.
http://www.regardsetviedauvergne.fr/
Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne et de ceux qui ne la connaissent pas.



Comment vous abonner à ce blog.

Inscrivez une adresse mail ci-dessous, renseignez la vérification anti-robot, cliquez sur le lien du mail que vous recevrez et voilà c'est tout simple, vous recevrez un mail à chaque nouvelle publication et rien d'autre.

Enter your email address:

Delivered by FeedBurner

Bon à savoir :

Sur la colonne de droite découvrez les Albums, archives, le Top10 des meilleurs articles, etc..., il y a encore plein de choses à découvrir.
Les articles et photos de ce blog sont la propriété de
© Alain Michel Regards et Vie d'Auvergne. Merci de contacter l'auteur pour une copie ou réutilisation.
Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne et de ceux qui ne la connaissent pas.