dimanche 24 mai 2015

La fable du Cheval et de l'Ecureuil.


Contenu sponsorisé
écureuil

Le Cheval et l’Écureuil.


Docile au frein, un généreux coursier
Dressé par les leçons d'un habile écuyer,
Incessamment, avec une ardeur sans pareille,
Marchait au pas, puis trottait, galopait,
Chacun à l'envi l'admirait.

"Voilà vraiment une belle merveille ! "

S'écrie en ricanant un léger écureuil.
Puis il ajoute avec orgueil:

" J'en fais mille fois plus. Avec quelle prestesse,
Quelle vigueur, quelle souplesse,
Au haut d'un arbre on me voit m'élancer,
Sur ses branches me balancer,
Et puis redescendre au plus vite !
Du matin au soir je m'agite,
A cet animal si vanté
Je ne cède en rien pour la vivacité,
Cependant on l'admire, et moi l'on me méprise."

" Mon cher, dit le cheval choqué de sa sottise,
Je demeure d'accord de ton agilité:
Tu semblerais avoir des ailes,
Mais de tes courses éternelles
Dis-nous un peu quelle est l'utilité ! "





Contenu sponsorisé
Sources: texte: Fables par Théodore Lorin.
             Photo : © Regards et Vie d'Auvergne. Alain-Michel.
             http://www.regardsetviedauvergne.fr/
              Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne et de ceux qui ne la connaissent pas.

Aucun commentaire:

Top 10 des articles les plus consultés :

Recherche dans ce blog :

Derniers articles et archives ;

Abonnez vous à ce blog :

Inscrivez une adresse mail ci-dessous, renseignez la vérification anti-robot, cliquez sur le lien du mail que vous recevrez et voilà c'est tout simple, vous recevrez un mail à chaque nouvelle publication et rien d'autre.

Enter your email address:

Delivered by FeedBurner