Recherche dans ce blog :

mardi 30 juillet 2013

Chanson : la noce de l'Auvergnat.


Contenu sponsorisé

La noce de l'Auvergnat.

(Air de la gueule à quinze ans.)
CPA Mariage Auvergnat
Mariage Auvergnat
J’vas donc pour mon compt’ me marier, chette fois,
J’veux créer un’ Madame Eujtache,
J’épouj’ devant l’ maire Ijabelle Franchois
Qui m’apport’ chon cœur et cha vache ;
Je commenche à prendre en horreur ;
Le chot plaisir d’être garchon d’honneur ;
Enfin, par acte notarié,
Ch’est à mon tour d’être l’marié.
CPA Mariage Auvergnat

J’veux qu’on chonn’ les cloches auchi fort qu’à Paris
Pour que chacun ch’mette à la f’nêtre,
J’aurai l’air chi fier qu’tous les gens du pays
Verront bien qu’ch’est moi qui vais l’être…
J’mettrai des rubans en chatin,
Rouges, bleus, verts punaij’s et couleur ch’rin ;
Comme un arc-en-chiel j’ch’rai varié,
Ch’est à mon tour d’être l’marié.
CPA Mariage Auvergnat
Quand nous chortirons de chigner l’conjungo(1).
J’ch’rons préchédé par une mujette ;
J’veux qu’un gros joufflu, chouffle à tir’Larigo
Pour qu’on chach’ bien qu’nous chomm’s de fête :
C’hlui qui ne trouv’ra pas d’amujement,
Aura le plaijir, de s’embêter gaiment ;
Il s’ra content d’s’être ennuyé,
Ch’est à mon tour d’être l’marié.
CPA Mariage Auvergnat
J’commench’rons l’diner par une choupe aux choux,
Avec du lard, ch’est chalutaire ;
La cuiller debout ch’tiendra d’dans comm’ chez nous
Enchuite, un plat de pomm’s de terre ;
Lapin, poichon…Dans les gigots
Je défendrai d’mettre des haricots,
J’veux pas qu’perchonn’ choit achphyxchié,
Ch’est à mon tour d’être l’marié.
CPA Mariage Auvergnat
Après le diner, un inchtant nous chant’rons,
Nous entendrons ma tante Adelaïde ;
Ell’ chant’ faux, ch’est vrai, comme plusieurs jetons,
Mais ronfle comme un ophicleide(2)
Au r’fraint nous f’rons du bacchanal
Et nous aurons, chi nous chantons tous mal,
L’plaisir d’avoir bien crié…
Ch’est à mon tour d’être l’marié.
CPA Mariage Auvergnat
Le bal commench’ra, mais tout bon cavalier
Doit porter d’la chauchure ferrée,
Une livre de clous au moins par chaqu’ choulier,
Afin de bien dancher la bourrée.
J’frapp’rons à grands coups de talon
Tant qu’il faudra que le plancher du chalon
A l’avance choit étayé ;
Ch’est à mon tour d’être l’marié.
                              Gustave Leroy
1- Conjungo : mariage
2-ophicléide : instrument à vent (serpent à clefs)
Sources : Trésors des chansons joyeuses et populaires, 1860, Gallica © Alain Michel Regards et Vie d'Auvergne.
              Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne, et de ceux qui ne la connaissent pas.
Contenu sponsorisé

Aucun commentaire:

Comment vous abonner à ce blog.

Inscrivez une adresse mail ci-dessous, renseignez la vérification anti-robot, cliquez sur le lien du mail que vous recevrez et voilà c'est tout simple, vous recevrez un mail à chaque nouvelle publication et rien d'autre.

Enter your email address:

Delivered by FeedBurner

Derniers articles et archives ;