Espace sponsorisé votre contenu après la pub

  • Recherche dans ce blog :

    31

    28 juin 2013

    La légende des deux Amants de Saint Alyre

    Contenu sponsorisé



    Saint  Alyre

    Les deux amants de saint-Alyre.


        Ce fut sous l’épiscopat de saint Népotien, 3ème évêque d’Auvergne (troisième siècle) que mourut dans la ville d’Auvergne( Clermont ), Saint Injurieux et sa chaste épouse.
       Ils étaient tous les deux enfants uniques, issus des plus nobles et plus riches familles de la province. Le premier jour de leur noce, ils s’engagèrent
    mutuellement à vivre, pendant tout le temps de leur mariage, dans la virginité. Cette promesse fut si agréable à Dieu, que, par une grâce spéciale qu’il leur accorda, ils ne la violèrent jamais, tout en demeurant ensemble dans la même maison, mangeant à la même table et couchant dans le même appartement.

       La femme étant morte la première, comme on la mettait en terre, le mari levant les yeux et les mains au ciel s’écria :

    « Seigneur, vous me l’aviez donné vierge, je vous la remets vierge »

    « Silence ! Silence ! Mon ami, répondit la défunte, pourquoi cette indiscrétion, quand personne ne vous y force ? »

       Peu de temps après le mari mourut et fut enterré dans le même cimetière, à quelque distance de l’endroit où avait été ensevelie son épouse.

       Le lendemain les deux tombeaux se trouvèrent placés l’un à côté de l’autre. Les corps de ces deux chastes époux connus sous le nom des deux Amans, reposaient dans l’église de Saint Alyre, au faubourg de la ville de Clermont.








    Contenu sponsorisé

    Sources : Etat de l’Auvergne Chrétienne, (1881), Gallica
                     © Alain-Michel, Regards et Vie d'Auvergne.
             Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne, et de ceux qui ne la connaissent pas.






    1 commentaire:

    1. I pay a visit each day a few websites and websites to read content, but
      this web site gives feature based posts.

      RépondreSupprimer

    Cet article vous a plu, alors n'hésitez pas : laissez un petit commentaire, pour cela :
    1) Ecrivez votre texte ci-dessous
    2) Choisissez une identité
    3) Cochez la case "je ne suis pas un robot"
    4) Cliquez sur "publier commentaire"
    Et voilà !
    Partagez l'article ou faîtes-le connaître sur vos réseaux sociaux.
    Merci de votre visite.

    Top 10 des articles les plus consultés :

    Derniers articles et archives ;