Si vous utilisez un bloqueur de publicités, merci de le désactiver pour ce site, pour que celui-ci reste libre et indépendant, merci de votre compréhension.

jeudi 16 mai 2013

Les vieilles de mon pays d'Auvergne.

Les vieilles d'Auvergne.

Vieilles Auvergnates
Les Vieilles de mon pays.
Elles ont encor sur la tête
Des coiffes ou des bonnets ronds.
A l’église, les jours de fête,
Un voile enveloppe leurs fronts.
Au bord d’un près, sous quelque frêne,
Elles vont garder les brebis,
Et, doucement, filer la laine,
Les Vieilles de mon pays.

Vieilles Auvergnates
Le long des chemins, leurs galoches
Courent à menus pas pressés.
On trouve toujours dans leurs poches
Des chapelets aux grains usés.
Elles font des pèlerinages,
Et mettent des rubans bénits
Aux poignets des poupons bien sages,
Les Vieilles de mon pays.
 
Vieille Auvergnate
Leur figure est pleine de rides,
Leur dos s’est voûté bien des fois.
Seuls, par les côtes arides,
Elles allaient glaner du bois.
Elles font tout haut la prière,
Elles ont, sous un brin de buis
Un christ pour garder leur chaumière,
Les Vieilles de mon pays.
 
Vieilles Auvergnates

Elles cherchent, les nuits d’orage,
Leur cierge de la chandeleur.
Par leurs mains, quand le temps fait rage,
Brille sa tremblante lueur.
Puis, dans un doux bruit monotone,
Elles bercent les tout petits,
Près du foyer, les soirs d’automne,
Les Vieilles de mon pays.
 
Vieilles Auvergnates

Un jour proche, hélas ! La dernière,
Dans le cercueil qu’on porte à bras,
Ira dormir au cimetière.
Le passé ne revivra pas.
Et c’est pour l’âme une souffrance :
Avec vos jours évanouis
Meurent quelque chose de la France,
Ô Vieilles de mon pays.
 


Berthe Colardeau,
 prix d’Honneur de l’Ecole de Limagne, 1929.




Sources : Auvergne Littéraire et Artistique,1929.
                © Alain-Michel, Regards et Vie d'Auvergne.
               Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne, et de ceux qui ne la connaissent pas.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Cet article vous a plu, alors n'hésitez pas : laissez un petit commentaire, partagez-le ou faîtes-le connaître sur vos réseaux sociaux. Merci de votre visite et à bientôt.