Biographie des enfants de l'Auvergne : Brugière De Barante.

 De Barante.

Brugière de Barante


    "Claude Ignace Brugière De Barante, écrivain français, né en 1755 à Riom en Auvergne, mort en 1814. Il étudia le droit à Paris où il se lia d'amitié avec : le Sage, Furetière, Regnard
   Il débuta comme eux dans la carrière littéraire par quelques comédies qu'il fit pour l'ancien Théâtre-Italien. elles ont été imprimées sans nom d'auteur, dans le recueil de Gherardi. Outre une traduction des trois livres d'Apulée et de la fable de Psyché, on a de lui : un "recueil des plus belles épigrammes des poètes français depuis Marot jusqu'à présent", avec des notes historiques et critiques, et suivi du "traité sur la fausse bonté dans les ouvrages d'esprit", traduit du latin de M. Port-Royal, Paris, 1698, 2vol. in-12. La seconde édition porte le nom de l'auteur et contient "les Bergeries" et "Les Odes" de Racan, avec une notice sur ce poète : ce travail fut attribué à Richelet, et l'on prétendit que pour se donner un air de Port-Royal, il avait pris le pseudonyme de "Brugière", sieur de Barante. 
   A l'âge de vingt-sept ans; Brugière De Barante quitta Paris, et retourna à Riom, il occupa pendant quelque temps une place dans la magistrature, puis la quitta pour suivre la carrière du Barreau. Il acquit une grande considération dans sa province, où il mourut à l'âge de soixante-quinze ans, laissant une famille nombreuse qui a continué à occuper un rang distingué en Auvergne." 

Danus Voilereaux fin d'extrait.

   Le Baron De Barante, fut : écrivain, avocat, Trésorier Général et Préfet, plusieurs rues en Auvergne portent le nom : "De Barante", notamment à Clermont-Ferrand, à Riom et à Thiers. Il épousa à Riom en 1780, Anne-Suzanne Tassin de Villepion, fille d'un intendant du Duc d'Orléans. il était le fils de Sébastien Brugière, sieur de Barante, greffier en chef du bureau des finances de Riom et de Marie Archon des Graviers. Il mourut le 20 mai 1814 au château de Barante sur la commune de Dorat, près de Thiers. Ce magnifique château du XVIIè siècle,  était réputé pour avoir une bibliothèque d'une richesse exceptionnelle, collections de plusieurs générations de De Barante. 



Sources :Texte extrait de : l'Auvergnat de Lyon, organe des enfants de l'Auvergne ©, recherches, documentation de Regards et Vie d'Auvergne, le blog. N'hésitez pas à laisser un commentaire au bas des articles, merci de votre visite et à bientôt. 

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Cet article vous a plu, alors n'hésitez pas : laissez un petit commentaire, pour cela :
1) Ecrivez votre texte ci-dessus
2) Choisissez une identité
3) Cochez la case "je ne suis pas un robot"
4) Cliquez sur "publier commentaire"
Et voilà !
Partagez l'article ou faîtes-le connaître sur vos réseaux sociaux.
Merci de votre visite.

Top10 des articles les plus consultés :

Petit Abécédaire du langage Auvergnat.

Le jardin de Marie-Jeanne, un paillage bio, bon et beau.

Recette Auvergnate de la tarte à la bouillie.

Gastronomie régionale : le Millard aux cerises.

Devinettes et humour en patois Auvergnat.

Gastronomie régionale : la Pachade Auvergnate.

Visitons l'Auvergne : le monastère Bouddhiste Dhagpo Kundreul Ling à Biollet, Puy-de-Dôme.

Visitons l'Auvergne : Le Gour de Tazenat, Puy-de-Dôme.

Croyances, Coutumes, Superstitions de nos campagnes.