Si vous utilisez un bloqueur de publicités, merci de le désactiver pour ce site, pour que celui-ci reste libre et indépendant, merci de votre compréhension.

vendredi 25 juillet 2014

La Hoplie bleue, insecte-bijou, du plus bel effet.


 Hoplie Bleue.


insecte Hoplie bleu,
Un des plus beaux coléoptères  de nos campagnes la Hoplie.

"Hoplia Coeruela" De la famille des scarabéidés et du groupe des hannetons, son nom viens du grec "oplé" ongle, en rapport avec celui qui termine ses pattes.
L'élégance de sa parure d'un beau bleu métallisé et sa sympathique rondeur qui se balance au sommet des herbes de l'été, attire notre œil. Le plus remarquable par sa couleur  est... le mâle, n'en déplaise aux dames qui elles, beaucoup plus discrète  se contente d'une robe brun-vert. Monsieur Hoplie, grimpe en haut des herbes pour se faire mieux voir d'éventuelles femelles. Il reste là immobile les pattes arrières allongées prenant le soleil.


insecte Hoplie bleu,
Bleu turquoise.
Cet insecte se rencontre le plus souvent le long des cours d'eau, plutôt à l'ombre, de juin à août, on en trouve en Auvergne. Lorsqu’ils sont en nombre  ils brillent comme des dizaines de  pierres précieuses. Mais sa beauté, partageant la condition de toutes les beautés d'ici-bas, est passagère et fugitive. Elle est produite par de légères et fines écailles azurées que le moindre attouchement ternit, que le moindre frottement fait disparaître pour toujours. Cette fragilité a fait, jadis, obstacle à une tentative d'utilisation pour orner bagues, broches et bijoux à faible coût.  Mais, pas pour les fleuristes et modistes qui  eux ont longtemps utilisé l'insecte séché pour  sa belle couleur bleu-turquoise recouverte d'une fine poussière d'argent. Collé sur les fleurs et feuilles de bouquets et parures diverse. Les belles en portaient parfois pour attirer les regards sur leur corsage...

Autres noms et surnoms:

Gaffarot de Bergne, Hoplie charmante, Hoplie azurée, Hoplie Farineuse, Hoplie Violette,


"Personnellement, nous dit monsieur Jean Rostand, c'est par l'insecte, que tout d'abord la nature me captiva. Il est mêlé à toute mon enfance. Quelles impressions ineffaçables je devais garder de mes premiers contact avec lui. Je me souviens encore, après trente années, de l'émerveillement que j'eus à découvrir, sur  un arbre des bords de la Nive, ce saphir céruléen qu'est le mâle de l'Hoplie."



Sources: © Alain Michel Regards et Vie d'Auvergne.
              Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne et de ceux qui ne la connaissent pas.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Cet article vous a plu, alors n'hésitez pas : laissez un petit commentaire, partagez-le ou faîtes-le connaître sur vos réseaux sociaux. Merci de votre visite et à bientôt.