Si vous utilisez un bloqueur de publicités, merci de le désactiver pour ce site, pour que celui-ci reste libre et indépendant, merci de votre compréhension.

dimanche 16 mars 2014

Louange du Puy, Haute-Loire.

Louange du Puy.

Le Puy Haute-Loire
  
Connais-tu le pays où les clochers fleurissent,
Le pays où les rocs sur les rocs se hérissent,
Drapés de blanc l’hiver et brodés d’or l’été,
Le pays où les noirs basaltes se raidissent,
Le pays que Joseph et la Vierge bénissent,
Dans un geste charmant d’inlassable bonté ?

Le Puy Haute-Loire

Connais-tu les coteaux que le seigle tapisse,
Connais-tu le ruisseau qui serpente et qui glisse
Comme un dragon d’argent sur les gazons du pré.
Connais-tu les plateaux bordés de précipices,
Où paissent les troupeaux, où croissent les mélisses,
La glauque gentiane et le lys empourpré ?

Le Puy Haute-Loire



Connais-tu la cité que les matins bleuissent,
Où les noirs carrefours dans le soir s’obscurcissent,
Semblant des gouffres d’ombres ouverts dans la clarté ?
Ici des escaliers tortueux s’infléchissent,
Plus loin, de vieux remparts formidables surgissent,
Dans un farouche élan de froide austérité.




Le Puy Haute-Loire, cathédrale Notre Dame

Et connais-tu l’église au géant frontispice,
Où le Dante aurait vu le lieu le plus propice
Pour le trône divin du Grand justicier,
L’église où nul n’entra qui sitôt ne frémisse,
Où le croyant s’oublie et rêve avec délice,
Où la mère de Jeanne à genoux vint prier ?

G.Desdevises du Dézert.




Sources: texte : l'Auvergne Littéraire, 1928.
               Photos :© Alain Michel Regards et Vie d'Auvergne.
                Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne et de ceux qui ne la connaissent pas.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Cet article vous a plu, alors n'hésitez pas : laissez un petit commentaire, partagez-le ou faîtes-le connaître sur vos réseaux sociaux. Merci de votre visite et à bientôt.