mercredi 30 avril 2014

A Clermont-Ferrand, disparition de deux cheminées des usines Michelin.

Clermont-Ferrand.

CPA usines Michelin

 Les cheminées des sites des Carmes et Cataroux:



    Éléments emblématiques du paysage Clermontois depuis le début du siècle dernier, deux grandes cheminées de briques rouges de 65 et 50 mètres de haut ont disparu à la fin de l'année 2011. 


  Construites en 1902, une sur le site de Cataroux, l'autre à l'usine du quartier des Carmes, encore utilisées dans les années 70-80, elles ne répondaient plus aux normes actuelles et commençaient à montrer des signes de fatigue.
Usine Michelin de Cataroux
Usine Michelin de Cataroux

Se retrouvant aujourd’hui  implantées en milieu urbain, il n'était pas possible de les faire disparaître par un classique dynamitage ni  implosion, les risques pour les bâtiments industriels et urbains voisins étant trop élevés. Il fallait trouver une technique à la fois rapide et sûr, la mieux appropriée,  pour des raisons de sécurité des biens et des personnes et pour ne pas interrompre la circulation intense aux abords des deux chantiers.



L'Ecrêtage:

Usine Michelin des Carmes, la Cheminée.
Usine Michelin des Carmes le 13 déc 2011.

   La technique choisie alors, fût la déconstruction en douceur ou "écrêtage" pratiquement brique par brique et en commençant bien-sur par le haut. Grâce à une plate-forme de travail hissée au sommet sur deux mats fixés aux cheminées. Il fallut d'abord les décoiffer d'une  énorme dalle de cinq tonnes fermant le dessus avec l'aide d'une grue géante de 250 tonnes. Puis desceller chacune des briques, et les jeter à l'intérieur de la cheminée, enfin régulièrement les évacuer par une ouverture réalisée au pied de chacune.  Des chantiers impressionnants  et vertigineux confiés à deux entreprises spécialisées: Ferbeck Cheminées et Fraco pour la partie montage de la plate-forme verticale sur mats et nacelle.




Usine Michelin des Carmes
Usine Michelin des Carmes, Clermont-Ferrand.


  Et voilà, en moins de quinze jours ces deux véritables monuments industriels de près de six mètres de diamètre au sol ont totalement disparu, les 800 tonnes de matériaux évacués, il ne restait plus rien de ces gigantesques doigts  fièrement levés, dressés dans le ciel Clermontois symbole d'une période industrielle florissante en pleine expansion.







Sources:  Photos Google maps
                 Photos © Alain Michel Regards et Vie d'Auvergne.
                  Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne et de ceux qui ne la connaissent pas.

Merci de votre visite, sur la colonne de droite découvrez les Albums, archives, Top10 etc etc, il y a surement encore des choses à découvrir. Pour être informé des derniers articles publiés inscrivez-vous au flux ou mettre un "j'aime" sur la page Facebook /


Vous pouvez aussi laisser un commentaire ou partager via les réseaux sociaux. A bientôt,

Les articles et photos de ce blog sont la propriété de
© Alain Michel Regards et Vie d'Auvergne. Merci de contacter l'auteur pour une copie ou réutilisation.

http://www.regardsetviedauvergne.fr/
Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne et de ceux qui ne la connaissent pas.