samedi 2 novembre 2013

La légende des Lutins en Auvergne.

Les lutins en Auvergne.


   Le "Tsoutsu"  (presseur) est un lutin qui vient la nuit vous étouffer, en se couchant sur la poitrine ; c’est ainsi qu’il fait périr beaucoup de jeunes enfants. Ils portent en général des traces de mains au-devant de l’estomac, sur les flancs et sur le cou. 
  On dit que ce sont les âmes des grands-parents souffrant en purgatoire, qui viennent étouffer ses petits innocents qui, une fois au ciel, délivrent par leurs prières ceux qui sont en purgatoire et qui les ont étouffés (Gerzat).

   Le cauchemar est produit par une bête appelée le : "Retsousu", qui vient se poser sur la poitrine des gens, et les étouffe lentement. Si on se réveille, il disparaît. Pour l’empêcher de revenir, il faut étendre des cendres sur son chemin.
Pour empêcher le Lutin d’aller lutiner les chevaux la nuit, il faut mettre de la cendre devant la porte, le lutin est obligé de compter la cendre avant  d’entrer.
La nuit, une toute petite bête, munie d’une grelottière, allait et venait dans la cave de la ferme du Pérou, et faisait un grand vacarme. Le garçon, les servantes, les fermiers se levèrent et se mirent à la poursuite de l’animal. Ils ne purent réussir à le prendre, il se réfugia sous un tas de bois, que l’on se mit aussitôt à défaire, mais quand les fagots furent enlevés on eut bien regarder, l’on ne vit rien.

   Le Lutin, c’est parfois un lapin blanc que l’on rencontre la nuit sur le chemin : on le poursuit, il se laisse approcher, mais on ne peut le prendre.

   "C’était au temps des seigneurs, un paysan allait souvent à l’affût la nuit. Il tua un lièvre qu'il se hâta de mettre dans sa hotte, et il prit le plus vite qu'il put le chemin de sa maison, car alors la chasse était sévèrement interdite. Mais, à mesure qu'il en approchait, le fardeau pesait plus lourdement sur ses épaules. Quand il rentra chez lui, il déposa sa hotte et alla se coucher. A son réveil le lendemain, à la place du lièvre, il ne trouva qu'une boule de feu."

    Le "souffle" est un animal qui vit dans les puits, les mares, sous les pierres  humides. Si il vous voit le premier, son souffle vous tue. Si on l’aperçoit le premier, on a point de mal. Ceci est une croyance de Châteaugay.
A Vimenet (Aveyron), le souffle est la salamandre, si la bête vous voit, elle donne la peur.


La Lebraude
 La "Lebraude" est une espèce de gros lézard noir et jaune qui respire une fois toutes les vingt-quatre heures. S’il se trouve à ce moment près d’une plante, son souffle tue la plante, l’arbre ou la personne. Pour s’en garantir, il faut prendre la bête, la garder avec soi pendant vingt-quatre heures. Quand elle respire une seconde fois, elle reprend l’influence mortelle de son souffle, et on en est débarrassé...







Sources : Littérature orale d’Auvergne.
              © Alain Michel Regards et Vie d'Auvergne.
Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne et de ceux qui ne la connaissent pas.



Bonjour, merci de votre visite, sur la colonne de droite découvrez les Albums, articles, archives, Top10 etc etc, il y a surement encore des choses à découvrir. Pour être informé des derniers articles publiés inscrivez-vous au flux ou mettre un "j'aime" sur la page Facebook /


Vous pouvez aussi laisser un commentaire ou partager via les réseaux sociaux. A bientôt,

Les articles et photos de ce blog sont la propriété de
© Alain Michel Regards et Vie d'Auvergne. merci de contacter l'auteur pour une copie ou réutilisation.

http://www.regardsetviedauvergne.fr/
Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne et de ceux qui ne la connaissent pas.