samedi 11 mars 2017

Le langage des fleurs : l’œillet.


L’œillet.
Oeillets de poète

Amour vif et pur.

Comme l’œillet dans un parterre, 
Qui ne fleurit jamais si bien
Que lorsqu'un osier tutélaire 
A ses branches sert de soutien,
Notre amour vif et pur soupire
En s’exhalant de notre cœur,
Et sans un soutien il expire
Avant d'épanouir sa fleurs !

Qui soutiendra notre tendresse
Comme le fait un osier fin,
Quand en éventail il redresse
L’œillet qui fleurit le matin ?

C'est la femme vaillante et sage,
Souple et franche comme l'osier,
Lorsqu'à notre amour sans partage
Elle consent à se lier...

Alors attaché pour la vie,
Notre amour fleurit tous les ans,
Et, comme l’œillet, multiplie
Les belles fleurs de son printemps !


Autre article sur le même sujet : 

Le Langage des Fleurs et Plantes.



Sources texte de Jules Bondon : Les Fleurs, Fabliaux et poésies, 1861.
               Photos : © regardsetviedauvergne.fr
Regards et Vie d'Auvergne le blog des Auvergnats, de ceux qui l'aiment et de ceux qui ne la connaissent  pas.
>
Merci de votre visite, sur la colonne de droite découvrez les Albums, archives, Top10 etc etc, il y a surement encore des choses à découvrir. Pour être informé des derniers articles publiés inscrivez-vous au flux ou mettre un "j'aime" sur la page Facebook /


Vous pouvez aussi laisser un commentaire ou partager via les réseaux sociaux. A bientôt,

Les articles et photos de ce blog sont la propriété de
© Alain Michel Regards et Vie d'Auvergne. Merci de contacter l'auteur pour une copie ou réutilisation.

http://www.regardsetviedauvergne.fr/
Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne et de ceux qui ne la connaissent pas.