mercredi 26 avril 2017

L'Auvergne sous la Révolution, propos anti révolutionnaires à saint Amant-Tallende.

Saint Amant-Tallende.

Saint Amant-Tallende.
À cette époque trouble,  il se passait de drôles de choses dans les petites rues de cette bourgade Auvergnate. 

   L'histoire de Georges Gourdon, cultivateur à Saint Amant-Tallende, inculpé de propos anti révolutionnaires, serait une histoire des plus vulgaires, si elle ne s'était, au moment décisif, compliquée d'un incident qui prouve que la rouerie n'est pas d'invention récente et que de tout le temps certains esprits ont aimé à pêcher en eau trouble.

 Le 22 floréal an VII ( 11 mai 1799)

   Le 17 brumaire an VI, une femme, la nommée Marie Senecteyre, belle-fille d'un sieur Ligier Senecteyre, dit "Sans-Quartier", se présentait au bureau du citoyen J. Jactz, commissaire près le Directoire du canton, et racontait que la veille au soir,

mercredi 19 avril 2017

Bannières des communautés des Arts et Métiers d'Auvergne : les Cordiers.

Cordiers. 

Patron : saint Paul, 25 janvier.

CPA Cordiers


   Chez les Cordiers plus que dans tout autre état, on trouve des ateliers plus ou moins importants. Les Cordiers pour la marine, par exemple, qui occupent de longs et grands locaux couverts, ont aussi un plus grand nombre d'ouvriers que nos petits cordiers, filant en plein air, dans des jardins ou le long des routes.
   L'Auvergne, si productive en chanvres les plus estimés, a de tout temps occupé un grand nombre de ces industriels et fait un grand commerce de cordes fines et de moyenne grosseur.
   Les Cordiers, qui gagnent leur vie, comme on le dit vulgairement, à reculons, avaient seuls le droit de faire et de vendre de la corde, des sangles, des licols de crin mêlé de chanvre et des traits pour charrettes et charrues. 
   Ils ne pouvaient pas, suivant leurs statuts, travailler de nuit, à cause des tromperies que l'on pourrait faire. Ils prirent pour leur patron saint Paul au moment de sa conversion, par la raison que ce saint, étant allé sur la route de Damas pour combattre les chrétiens, fut arrêté en chemin par un violent orage, et qu'une voix céleste lui ordonna de retourner sur ses pas, ce qu'il fit aussitôt.
   L'apprentissage était de quatre années, dont étaient exempts les fils de maîtres, aussi bien que de l'examen, pour être reçus à la maîtrise.
   Chaque maître ne devait avoir qu'un apprenti; mais il lui était permis d'en prendre un second la deuxième année du premier apprenti.


Blason des cordeliers d'Issoire




  Les Cordiers de la ville d'Issoire n'avaient pas de communauté particulière, ils étaient réunis aux chapeliers de la même ville.
Blason des cordeliers d'Issoire
Blason des cordeliers de Clermont.

  



   Ceux de la ville de Brioude, aux selliers et aux bâtiers et bridiers de la même ville.
















  Ceux de la ville de Clermont, aux selliers, bâtiers et bridiers de la même ville. D'après le dénombrement des Arts et Métiers fait en 1747, Clermont avait sept cordiers.












Sources : Histoire des communautés des Arts et Métiers d'Auvergne avant 1789, J-B Bouillet.
               © regardsetviedauvergne.fr
Regards et Vie d'Auvergne le blog des Auvergnats, de ceux qui l'aiment et de ceux qui ne la connaissent  pas.



jeudi 13 avril 2017

Visitons l'Auvergne, aujourd'hui : Montaigut le Blanc dans le Puy de Dôme.

Montaigut-le-Blanc, Puy-de-Dôme.


Village de Montaigut-le-Blanc, Puy-de-Dôme, Auvergne.

 Le village :

   Sur la route qui va de Champeix à saint Nectaire, on trouve ce beau village vigneron fortifié au style médiéval,  tel un aigle fièrement perché sur sa colline granitique au-dessus de la vallée de la Couze Chambon. Les maisons et jardins se superposent jusqu'au vieux château qui domine tout là-haut.

Village de Montaigut-le-Blanc, Puy-de-Dôme, Auvergne.

 Le village étant bâti à flanc de colline, il est préférable de laisser la voiture et gravir à pieds, rues, terrasses et murets de pierres sèches (Pailhats),  escaliers et chemins pour en découvrir toute la

jeudi 6 avril 2017

Retour au pays natal de Jean Maleine..

Retour au Pays natal.

Embort, Cantal Auvergne
Embort, Cantal Auvergne

   Un pays de granits et de fleurettes,
 de brumes rosissantes et de sombre forêts.
 L'effort et les enfantillages, le jeu et la contrainte s'y marient bien
 pour prendre et pousser l'homme.
Henri Pourrat.

  
 La nostalgie du Pays le saisit une nuit, à Rio-de-Janeiro, en écoutant deux matelots parler de l'Auvergne, en patois.
   Un mois après, par un de ces matins lumineux et voilés dont l'automne a le secret, Jean Maleine prenait le train au quai d'Orsay.
   Tout le long du jour, il assista à la fuite éperdue des paysages : banlieue cuivrée, plaine monotone de Beauce, Loire divaguant dans les sables, Sologne aux rondes bleues de pins et de bouleaux, Cher romantique comme un Rhin d'estampes avec ses bois noirs, ses rochers nus et ses donjons croulants.
   Le soir violet surprit le convoi à Eygurande et dans l'air plus vif et quasi montagnard, Jean Maleine respira l'Auvergne toute proche.
   Des fantômes familiers l'accueillirent : pâtis bordés de vergnes, maquis odorants de fougères et de genêts. Les collines basaltiques, en capes dépenaillées de bruyères, semblaient se bousculer pour le recevoir. Des bois soupçonneux se penchaient à son

lundi 3 avril 2017

Une recette de cuisine : Tartines aux morilles et au Salers.

  Tartines aux Morilles et Salers d'Auvergne.

Tartine aux Morilles et fromage Salers
Tartine aux Morilles et fromage Salers

   Nous sommes au tout début du mois d'avril et déjà les Morilles sont de sortie. Ces demoiselles si timides qui savent si bien se cacher parmi les taillis et les feuilles. Et comme c'est encore la bonne période pour consommer notre fameux fromage de Salers, voici une petite idée de recette toute simple, mais qui régalera vos convives.

Ingrédients :

1 tranche de pain de campagne / personne
Crème semi-épaisse
Des Morilles
1 échalote
Sel, poivre 
Fromage de Salers.
Beurre et huile.


Préparation :

   Faire chauffer le beurre et un peu d'huile dans une poêle, ajouter l'échalote émincée, la faire revenir sans trop de coloration et enfin, après les avoir lavées et coupées en morceaux, les morilles.
Laisser cuire une bonne quinzaine de minutes à feu moyen, tout en remuant régulièrement.
Puis ajouter la crème, saler et poivrer, laisser mijoter à feu doux pendant environ dix minutes.
Pendant ce temps, dans une poêle anti-adhésive faire griller les tranches de pain.
Lorsque le mélange morilles crème a bien réduit, le mettre sur les tranches, et pour finir, disposer des copeaux de Salers.
Mettre sous le grill du four pour faire fondre le fromage.


Voilà, c'est prêt, servir chaud avec quelques feuilles de salades ou crudités.

Et... bon appétit.



Sources : texte et photo : © regardsetviedauvergne.fr
Regards et Vie d'Auvergne le blog des Auvergnats, de ceux qui l'aiment et de ceux qui ne la connaissent  pas.


mardi 28 mars 2017

Testé pour vous : le resto "En Attendant Louise" à Ménétrol, Puy-de-Dôme.

EAL

  Récemment, nous avons testé pour vous : "En Attendant Louise" un bar restaurant de la région Riomoise, à Ménétrol . Ce petit village cher à mon cœur d'enfant, a su garder encore quelques commerces malgré la concurrence de la zone commerciale toute proche. Jadis simple bar/journaux, c'est maintenant devenu un restaurant bien connu des amateurs de bonne cuisine et de moments conviviaux. La place de l'église toute proche offre un grand espace idéal pour le stationnement sous les arbres. A midi et demi, en semaine, la salle était pratiquement pleine, il vaut mieux réserver.  C'est dans une très bonne ambiance, sous le portrait bienveillant de

jeudi 23 mars 2017

Légendes et superstitions d'Auvergne : le Pommier du baptême.

Fleurs de pommier.

Le Pommier du Baptême.

   Autrefois, le jour de la naissance ou du baptême d'un enfant, il était d'usage, dans certaines familles, de planter un arbre fruitier en l'honneur du nouveau venu en ce monde. De vieux contes parfois patois rappellent cette coutume, ils sont empreints de sentiments qui nous ont paru délicats et que nous avons essayé de traduire dans les strophes suivantes :


Petit pommier, planté par mon grand-père,
A mon baptême, un soir joyeux d'avril,
Petit pommier, dresse ta tête fière, 
Forte à narguer la bise et le grésil.
Fils du jardin, roi de ce coin de terre,
Fête aujourd'hui ton vingtième printemps,
Bois le soleil versé sur tes vingt ans !

Fleurs de pommier.

Avril sourit pour parer ta jeunesse,
Petit pommier, savoure sa chaleur,

lundi 20 mars 2017

Visitons l'Auvergne : Sauxillanges dans le Puy-de-Dôme.

Sauxillanges

 Bonjour à toutes et tous, pour une de nos premières promenades de printemps, nous voici à Sauxillanges au pied du Livradois-Forez. Le soleil est au rendez-vous pour une visite de ce beau village Auvergnat entouré de verdure.

L'église de la Nativité de Notre-Dame:

Eglise Romane du Xè siècle, remaniée plusieurs fois.

Sauxillanges , l'église.


 
Sauxillanges , l'église.
Sauxillanges l'église.

L'eau omniprésente :

Sauxillanges , ancien moulin
Sauxillanges , bief et ancien moulin


 
On rencontre de nombreux lavoirs, un bief et d'anciens moulins sur ce secteur bien arrosé par plusieurs ruisseaux, l'Eau-Mère, l'Ailloux, la rivière de

jeudi 16 mars 2017

Visitons l'Auvergne : l'église de saint Myon, Puy-de-Dôme.

Saint Myon : son église romane Auvergnate.

Eglise saint Médulphe de saint Myon.
Eglise saint Médulphe de saint Myon.

   Le village de saint Myon se trouve au nord-est de Combronde dans le Puy-de-Dôme, au-dessous du village d'Artonne. Le village est bâti sur une petite éminence où coule la Morge.  L'église dépend de la paroisse de saint Bénilde. Longtemps réputé pour ses sources d'eaux minérales, riches en acide carbonique. Elles étaient utilisées pour lutter contre les maladies liées à la digestion, le grand Colbert leur accordait d'ailleurs beaucoup de confiance.
Ce village possède aussi une belle petite église du pur style roman Auvergnat, que nous allons

samedi 11 mars 2017

Le langage des fleurs : l’œillet.

L’œillet.
Oeillets de poète

Amour vif et pur.

Comme l’œillet dans un parterre, 
Qui ne fleurit jamais si bien
Que lorsqu'un osier tutélaire 
A ses branches sert de soutien,
Notre amour vif et pur soupire

mardi 7 mars 2017

Fête foraine d'hier en Auvergne.

Auvergne, fête foraine.


Fête foraine.


   C'est le royaume de l'incohérence et de l'hystérie. Les gens ont des visages congestionnés et horriblement hilares, les manèges sont vertigineux, et les pitres lamentables, les lutteurs et les belluaires transpirent comme en rut, les camelots ont le verbe haut et le parler gras.
   L'acétylène empeste l'atmosphère lourde déjà des senteurs écœurantes de guimauve, de frites et de parfums.
   La foule pue comme un bouc gigantesque. Elle est mouvante comme l'océan, bourdonnante comme une ruche.
   Les orgues sont haletantes. Les cuivres sont plaintifs. c'est une symphonie pourtant, une symphonie d'une telle hideur qu'elle en devient belle, belle de ridicule

vendredi 3 mars 2017

Visitons l'Auvergne : L'église Notre-Dame du Marthuret de Riom.

Notre-Dame du Marthuret.

Eglise Notre-Dame du Marthuret de Riom, Puy-de-Dôme.
Eglise Notre-Dame du Marthuret de Riom, Puy-de-Dôme.

L’église :

   Ce serrait  sous l'épiscopat de l'évêque Hugues de la Tour du Pin (de 1227 à 1247) et sous le règne de saint-Louis qu'aurait été fondée l'église du Marthuret de Riom, peut-être sur un vieux cimetière avec une ancienne chapelle. Elle a été rebâtie en 1438, puis modifiée souvent tout au long des siècles. Le nom de "Marthuret" soulève de nombreuses questions parmi les historiens et étymologistes pour certain il pourrait venir d'un seigneur de Thuret, Marc de Langeac, pour d'autres il viendrait de "Mater tua" : Martyre,  Savaron l’appelait " Marturis" comme toutes les

lundi 27 février 2017

Les astuces de Marie-Jeanne au jardin : les étiquettes.

Étiquettes et bonnes manières.

étiquettes de jardinage à faire soi-même.


   Bonjour chers amis lecteurs et lectrices, l'hiver est déjà presque derrière nous, enfin, "Pour moi la vie va commencer" comme disait la chanson, la vie au jardin, la vie au grand air dans la nature. La belle saison va commencer, celle où on commence à avoir les doigts qui "démangent", les jours rallongent, les oiseaux recommencent leurs chants gais et encourageants, et déjà, notre œil est rassuré, ici et là, par-ci par-là, car des indices du redémarrage perpétuel sont visibles. 
Alors "voici venu le temps" (des rires et des chants, autre chanson) des premiers semis, à l'abri évidemment, car ce matin il faisait encore près de -5°. Dans des godets ou caissettes bien au chaud  dans un coin clair de la salle de bain... (par exemple)
  Comme chaque année, je me soucie de bien marquer mes semis, car on croit toujours s'en souvenir, mais la

mercredi 22 février 2017

Premier coup de gueule de JOJO de 2017 : interdiction de l'écobuage.

Jojo est d'humeur...fumante !

Brûlage de sarments de vigne.
Brûlage de sarments de vigne.


   Ce matin de février, alors que le temps est enfin propice au retour au potager, notre Jojo est bien sombre, il a lu dans son quotidien que maintenant, il n'a plus le droit de nettoyer son jardin comme auparavant.

Quoi : 

   Les feuilles mortes, branchages, herbes sèches,  taille de haie, d'arbres fruitiers ou ornementaux, et même les sarments de vigne (vendus en sac, par ailleurs,  pour les barbecues !)... 
 Et les branches de rosiers, groseilliers, cassissiers  que l'on taille en ce moment, tout bon manuel de jardinage vous le dira il faut absolument les brûler pour empêcher la propagation des maladies.
   Les déchets de jardins sont assimilés à des déchets " domestiques" (?) donc polluants, donc dangereux, donc il faut les détruire oui mais pas par le feu. Alors,

dimanche 19 février 2017

Chanson d'Auvergne : Le père Paul.

Le père Paul.

Fiancés d'Auvergne

(Air : Ma grand-mère un soir à la fête)

Près de sa table de cuisine,
Qui consiste en un tronc de bois,
Chaque jour, vidant sa chopine, 
Père Paul chante à pleine voix :

Oui, dans mon bel âge,
J'étais fanfaron, 
J'étais du village
Le meilleur luron.

Je portais chapeau sur l'oreille,
Veste, boutons et gilets blancs,

mercredi 15 février 2017

Vieux Métiers et Communautés d'Auvergne : Les tailleurs de pierre.

Tailleurs de pierre d'Auvergne.

Cathédrale de Clermont-Ferrand en pierre de lave volcanique
Cathédrale de Clermont-Ferrand en pierre de lave volcanique.

    A toutes les époques, depuis que l'on construit des maisons et des édifices, le tailleur de pierre a été un artiste indispensable. Après que la pierre est tirée de la carrière, le tailleur de pierre la dresse, la façonne après que l'appareilleur la lui a tracée, ou qu'il l'a tracée lui-même sur les dessins, cartons et panneaux qu'on lui a fournis.
   A partir du douzième siècle, époque où l'on a commencé à se servir de la lave de nos volcans modernes, l'industrie de la pierre a beaucoup occupé les habitants de l'un de nos bourgs populeux, "Volvic près Riom". La pierre de Volvic est très renommée, non-seulement dans notre province, mais encore dans toutes les provinces voisines.
   Nous avons signalé dans un autre ouvrage les carrières de la "Cheire de Côme", près de Tournebise, à côté de Pontgibaud, comme ayant fourni les pierres nécessaires à la construction de la cathédrale de Clermont.

Blasons des maçons et tailleurs de pierre de Riom.



    Les tailleurs de pierre de la ville de Riom n'avaient pas de communauté particulière, ils étaient réunis aux maçons de la même ville.















Sources : texte : Histoire des communautés des Arts et métiers d'Auvergne, J-B Bouillet, 1857.
                 photo : © regardsetviedauvergne.fr
Regards et Vie d'Auvergne le blog des Auvergnats, de ceux qui l'aiment et de ceux qui ne la connaissent  pas.

samedi 11 février 2017

Légendes et superstitions d'Auvergne : Poule noire de Sauxillanges, Puy-de-Dôme.

Superstitions de l' Auvergne.

CPA Sauxillanges, Puy-de-Dôme.
Sauxillanges, Puy-de-Dôme.

   L'Auvergne, cette vieille terre de France qui, à une époque inconnue, se vit impitoyablement crevassée et boursouflée par les soulèvements volcaniques, cette patrie des vaillants Arvernes, aux sites imposants, aux mystérieuses forêts de sapins, aux nombreuses ruines féodales, devait, moins qu'aucune autre, échapper à l'influence des lutins et de tous les esprits malins.
Sur la terre bouleversées, au fond des vallées "opposées et alternées" qui portent à la rêverie, et où, comme le dit le poète :

" Les rivières s'en vont superbes, les ruisseaux
Murmurent au milieu des fleurs et des roseaux"

   Le paysan d'Auvergne est resté simple et croyant, les naïves traditions des siècles passés sont demeurées vivaces dans son esprit, et ont échappé au flot de scepticisme qui envahit nos cités et atteint jusqu'à nos provinces.

   Lorsque, le soir, après une journée de rude labeur, quand il a, pendant douze ou quinze heures, joué du marteau à l'atelier, ou dirigé des bœufs sur la montagne, l'Auvergnat revient s’asseoir à son foyer rustique, il aime conter à ses enfants et à

mercredi 8 février 2017

La ville de Riom, Puy-de-Dôme et la peste noire de 1631.

Riom Puy-de-Dôme, porte ancienne.

La peste noire à Riom en 1631.



   Riom était divisé en quatre quartiers : Lepoux, Saint-Amable, Saint-Jean, et Négueperse, sous la direction de quatre capitaines chargés de faire respecter les lois de police et de salubrité. Pour rendre la surveillance plus efficace, on avait subdivisé la ville en trente sections administrées par un certain nombre de notables habitants, qui prirent le titre de " Commissaires de santé ", ils avaient sous leur direction des " Commissaires de rues ". Une délibération du conseil fixa leurs attributions d'abord mal définies. Chaque matin, ils devaient se rendre à la maison du " Saint-Esprit " afin d'y rapporter, y est-il dit, les mendiants qu'ils sauront dans les

samedi 4 février 2017

L'Auvergne sous la Révolution : Châteaugay, Puy-de-Dôme.:

Rassemblement séditieux et destruction d'Arbre de la Liberté à Châteaugay.

Châteaugay, Puy-de-Dôme.
Châteaugay, Puy-de-Dôme.

30 Brumaire en VI (20 novembre 1797).

   Le gouvernement directorial était arrivé, en l'an VI, à l'une de ces crises d'affolement où le pouvoir dissimule sa faiblesse derrière la violence et croit se montrer fort en se montrant brutal. Il imposait à la Justice des rigueurs surannées peu en harmonie avec le diapason des mœurs.
   La Justice s'inclinait, mais nous aimons à reconnaître que souvent elle ne se montra servilement féroce que par "contumace ".
C'est ainsi qu'elle prononça, par défaut, quatre condamnations à mort dans les futiles circonstances que voici :

   En Auvergne, dans toute la région du vignoble, le paysan a conservé de temps immémorial, l'habitude, le dimanche surtout, de faire "quatre heures". On se réunit dans un cuvage ou sur les escaliers d'une cave, on vide des pichets, en cassant une croûte, on en vide même beaucoup, et plus on boit, plus on cause, plus on s'anime.
   Le 4 prairial an VI, le dimanche avant la saint-Amable (vieux style), plusieurs jeunes gens de Châteaugay avaient fait ensemble quatre heures et les avaient copieusement mouillées. Ils

lundi 30 janvier 2017

Le Puy-de-Dôme, son histoire.

Le Puy-de-Dôme.

Temple de Wasso, sommet du Puy-de-Dôme, Auvergne.
Extrait :

   Montagne formée d'une variété de "Trachyte" appelée "Domite", roche poreuse, rude au toucher, blanche et quelquefois colorée en jaune ou en rouge, 1463 mètres d'altitude.
   En 1790, elle a donné son nom au département.
    "Dumialus" (époque romaine) "Podium de douma" 1149, "Mons Domea", 1262, "le Puy de Domme", 1648.
    Epoque gallo-romaine, temple païen. Découverte (1873) des ruines d'un magnifique temple Gallo-romain. En 1874, les fouilles ont amené la trouvaille d'une petite plaque de bronze, avec inscription qui a fait penser que ces ruines sont celles d'un temple de Mercure du Dôme (Mercuri Dumiati). Ce monument était de la plus grande magnificence (marbres de diverses couleurs et rares, chapiteaux, objets de

mardi 24 janvier 2017

Les Auvergnats de Paris : le marchand de salaisons.

Le Marchand de Salaisons d'Auvergne, du quartier de la Roquette à Paris.

Marchand de salaisons du quartier de la Roquette à Paris
Marchand de salaisons du quartier de la Roquette à Paris


   Les nombreux Auvergnats qui vivent dans le quartier de la Roquette ne le quittent guère que pour aller "au Pays", à leur "Pagus", de loin en loin, et assez régulièrement, se retremper dans l'atmosphère de leur enfance et de leur jeunesse, visiter leur famille restée là-bas, et s'emplir les poumons d'air neuf, en un mot : pour s'y refaire une santé physique et morale.
    Ils ne quittent la Roquette sans espoir de retour que lorsque les ans et une vie de labeur incessant les ont contraints au repos. Alors, après avoir vendu leur fonds, ou cédé à leurs enfants, ils vont retrouver la Limagne fertile, les Puys bleus du Cantal, les causses Lozériens ou les vignobles Rouergats. Mais certains d'entre-eux ne peuvent se résoudre à abandonner définitivement Paris, et partagent leur vie entre le pays natal et leur ville d'élection, d'avril à septembre, ils sont paysans, d'octobre à

dimanche 22 janvier 2017

Visitons l'Auvergne : le château des Guérins, de Glaine-Montaigut



Le château des Guérins de Glaine-Montaigut

Château des Guérins de Glaine-Montaigut, Auvergne.
Château des Guérins de Glaine-Montaigut, Auvergne.

  Lors d'une promenade matinale en Auvergne, au détour d'un chemin boueux il y a des surprises parfois étonnantes comme ici. Ce gracieux château émergeant de la brume et du givre hivernal apparaît soudainement comme dans un rêve, au milieu des champs au fond d'une plaine, on ne s’attend pas à trouver ici une telle petite merveille. Ce château venant de la famille de Chamerlat à une histoire dont voici quelques lignes :


  Extrait  "La famille de Chamerlat des Guérins est anciennement et honorablement connue en Auvergne.
   Elle est originaire de la petite ville d'Ollièrgues et est vraisemblablement la même que celle d'un Etienne Chamerlat, un des trois écuyers d'Agné III de la Tour d'Olliergues (1) qui vinrent certifier à Messieurs les Présidial de Riom avoir assisté à la mort de ce seigneur, tué en 1415, à la bataille d'Azincourt.
   Elle vint plus tard se fixer à Courpière, puis, au cours du XVIIème siècle, à Riom. Elle occupait à cette époque un rang distingué dans la bourgeoisie de sa région. Jean Chamerlat, auquel remonte la filiation suivie, mourut en 1615. Son petit-fils, Annet Chamerlat, Sieur des Guérins, en la paroisse de Glaine-Montaigu, dans le canton actuel de Billom, épousa en 1654 Catherine de Chabron de Solihac. Jean de Chamerlat, conseiller du Roi en la sénéchaussée d'Auvergne et siège présidial de Riom, fit enregistrer son blason à l'armorial général de 1696. ( D'or à une fasce denchée d'azur, chargée de trois croissants d'argent, au lion issant de gueules en chef)
   Deux représentants de la famille Chamerlat des Guérins furent pourvus, l'un en 1776, l'autre en 1782, de l'office anoblissant de président trésorier de France au bureau des finances de Riom. Ils étaient encore en charge en 1789 et le second d'entre-eux remplissait à cette époque les fonctions de chevalier d'honneur audit bureau. Nicolas-François de Chamerlat des Guérins, marié en 1812 à Mlle d'Albingnac, fut longtemps maire de Riom. Il a été père de M. Louis de Chamerlat des Guérins, né à Riom en 1816, qui a eu deux fils de son mariage en 1853 avec Mlle Jouvet des Marands.
   La famille de Chamerlat des Guerins a fourni un conseiller au présidial de Riom  en 1698, des gens d'armes de la garde du Roi, des chevaliers de Saint-Louis, etc; Elle n'est pas titrée.
    Principales alliances : Hébrard de Villeneuve, de Bonfils, d'Albignac 1812, Jouvet des Marands 1853, de Chabrol de Solihac 1654, de Matharel 1710, du Ligondès 1813, de Compte de Tallobre 1803, etc." Fin d'extrait 



1* Agné III de la Tour d'Olliergues, seigneur d'Ollièrgues, 1350/1404.





Sources : Dictionnaires des familles françaises anciennes ou notables.
                  © regardsetviedauvergne.fr
Regards et Vie d'Auvergne le blog des Auvergnats, de ceux qui l'aiment et de ceux qui ne la connaissent  pas.

mercredi 18 janvier 2017

Découvrons l'Auvergne : Le bourg de Reignat dans le Puy-de-Dôme.

Reignat.


Le Bourg de Reignat, Puy-de-Dôme, Auvergne.

     Malgré l'hiver, nous voici dans un petit village tranquille, tout près de Billom,  où, manifestement il fait bon vivre, entouré de champs et de vignes, au pied des premiers "sommets" du Livradois, ce coin de Limagne réserve quelques belles preuves d'un passé qui semble figé dans le temps.

Le Bourg de Reignat, Puy-de-Dôme, Auvergne.

  L’église saint-Laurent dépend de la paroisse de saint Martin des Marches du Livradois, c'est l'exemple assez rare en Auvergne, d'une église fortifiée du 13ème siècle, modifiée à maintes reprises au cours du temps, avec un sobre fronton de pierre abritant les cloches, elle est modeste, simple et rustique mais non dépourvu de charme. Fondée par les Aycelin  de Montaigut, sur l'emplacement d'une ancienne place forte, où les villageois trouvaient la sécurité lors des invasions dans des petites loges, serrées les unes contre les autres. Dans ce 'fort" circulaire  tout autour de l'église, ils pouvaient se réfugier et mettre à l'abris leurs récoltes de vins, grains et victuailles. Malheureusement, l'église fermée ce jour-là nous ne pouvons en dire plus sur l'intérieur.

Les pigeonniers :

  Comme dans toute la plaine de la Limagne, le bourg de Reignat recèle de nombreux pigeonniers à l'architecture variée selon le goût et la richesse des propriétaires.Ils étaient, en effet,  très importants dans la vie des habitants, fournissant de délicats et succulents mets, mais aussi pour l'utilisation de la  "colombine" la fiente de pigeon étant est un engrais azoté puissant et naturel pour le potager et la vigne.


Le Bourg de Reignat, Puy-de-Dôme, Auvergne.


Le Bourg de Reignat, Puy-de-Dôme, Auvergne.


Le Bourg de Reignat, Puy-de-Dôme, Auvergne.

 Parfois les pigeonniers sont plus joliment décorés et protégés que l'habitation, signes de leur grande utilité.

Le Bourg de Reignat, Puy-de-Dôme, Auvergne.


Le Bourg de Reignat, Puy-de-Dôme, Auvergne.


Le Bourg de Reignat, Puy-de-Dôme, Auvergne.

Pigeonnier avec façade agrémentée de motifs peints.

Le Bourg de Reignat, Puy-de-Dôme, Auvergne.

Le Bourg :

   Le centre du bourg historique resserré autour de son église, est encore plein de vieilles bâtisses typiques de l'habitat des cultivateurs d'Auvergne, travaillant la vigne, produisant des céréales, l'ail, les noyers et un peu d'arbres fruitiers. Heureusement, nombreuses de ces bâtisses ont été restaurées avec goût, pour ainsi apporter le confort indispensable de nos jours, les rues et places sont aujourd'hui en général conviviales et bien aménagées. Il faut noter aussi que plusieurs ouvrages mentionnent l'utilisation de la "Chaux de Reignat"pour améliorer les terres et pâturages, les coteaux devaient être riche en pierre de calcaire pur, qui, après passage au "four à chaux", appelé aussi "chaufour", devenaient une poudre très utilisée.

Le Bourg de Reignat, Puy-de-Dôme, Auvergne.

  Généralement composée d'un rez-de-chaussée réservé au petit bétail : bergerie, étable ou soue à cochons et une cave d'une partie habitation à l'étage, le tout fort modeste.


Le Bourg de Reignat, Puy-de-Dôme, Auvergne.

Le Bourg de Reignat, Puy-de-Dôme, Auvergne.

Le Bourg de Reignat, Puy-de-Dôme, Auvergne.

  Bordure de toit très courante en Auvergne, la finition en "Génoise" permet une avancée de plusieurs rangées de tuiles canal qui soutient le toit en débord, permettant ainsi l'écoulement de l'eau sans mouiller les murs, notamment pour les constructions en "pisé" . On voit qu'il y avait plusieurs façons de les mettre en oeuvre, un nombre de rangs variable selon l'importance de la construction, et peut-être aussi de la richesse du propriétaire.

Le Bourg de Reignat, Puy-de-Dôme, Auvergne.


  Les noms des rues sont évocateurs de la vie du village : rue des Noyers, rue du Fouloir et rue du Pressoir,  rue des Marronniers, rue du Figuier, rue du petit Blitou, rue du Fort, etc ...


Le Bourg de Reignat, Puy-de-Dôme, Auvergne.

  "Rue de l'entrave" la bien nommée puisque ici se trouve ce dispositif appelé  aussi "travail ou métier à ferrer" il servait à maintenir fermement les animaux pour faciliter le travail et la sécurité, du maréchal-ferrant ou pour administrer des soins.

Le Bourg de Reignat, Puy-de-Dôme, Auvergne.


Le Bourg de Reignat, Puy-de-Dôme, Auvergne.

Tiens, là aussi un "mur des gonds" .


Le Bourg de Reignat, Puy-de-Dôme, Auvergne.


Le Bourg de Reignat, Puy-de-Dôme, Auvergne.

   En Auvergne, comme ici, les murs quant ils ne sont pas en pisé, sont souvent joliment  composés de mélanges polychromes de pierres noires basaltiques, de moellons de calcaire blancs, granite, ou de grès jaunes ou rose selon les possibilités car souvent issu de récupération. On retrouve aussi parfois des galets de l'Allier arrangés en motifs très décoratifs, les différents éléments sont bâtis et jointés au mortier de chaux.  

Le Bourg de Reignat, Puy-de-Dôme, Auvergne.


  En sortant du village un chemin de terre longe les vignes et monte sévèrement en direction  de la table d'orientation au lieu-dit "les Froments" sur la commune de Glaine-Montaigut. Après un effort bien récompensé car on peut y admirer la vue sur 360° des monts lointains et de la campagne environnante.


Sources : texte et photos © regardsetviedauvergne.fr
Regards et Vie d'Auvergne le blog des Auvergnats, de ceux qui l'aiment et de ceux qui ne la connaissent  pas.


Bonjour, merci de votre visite, sur la colonne de droite découvrez les Albums, articles, archives, Top10 etc etc, il y a surement encore des choses à découvrir. Pour être informé des derniers articles publiés inscrivez-vous au flux ou mettre un "j'aime" sur la page Facebook /


Vous pouvez aussi laisser un commentaire ou partager via les réseaux sociaux. A bientôt,

Les articles et photos de ce blog sont la propriété de
© Alain Michel Regards et Vie d'Auvergne. merci de contacter l'auteur pour une copie ou réutilisation.

http://www.regardsetviedauvergne.fr/
Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne et de ceux qui ne la connaissent pas.