mercredi 9 novembre 2016

Visitons l'Auvergne : l'Abbaye de Mozac, Puy-de-Dôme.

Abbaye saint Pierre et saint Caprais.

Abbaye de Mozac, Puy de Dôme.
Abbaye de Mozac, Puy de Dôme.

   L'Abbaye de Mozac, que les habitants prononcent " Moza " car ça fait plus Auvergnat que méridional, est remarquable à la première vue, par ses changements architecturaux au fil des siècles impossibles à manquer.  Elle est aussi une des plus anciennes de France .


Abbaye de Mozac, Puy de Dôme.
Abbaye de Mozac, Puy de Dôme.

Sa construction, pour la partie la plus ancienne connue,  remonte au temps de la monarchie Mérovingienne, elle pourrait avoir été fondé par Calminius et Namadia son épouse. aux environs de 672. Dans ce village d'alors : Mauziacum.


Abbaye de Mozac, Puy de Dôme.
Abbaye de Mozac, Puy de Dôme.

Calminius et Namadia sont probablement enterrés parmi les caveaux d'une crypte.


Abbaye de Mozac, Puy de Dôme.

La cour du cloître 

Abbaye de Mozac, Puy de Dôme.


Abbaye de Mozac, Puy de Dôme.

Abbaye de Mozac, Puy de Dôme.

 Souvent comme ici, la pierre de Volvic est employée en majorité pour cette oeuvre monumentale du sculpteur.


Abbaye de Mozac, Puy de Dôme.

Ancienne porte d’accès à l'église, avec en partie supérieure une sculpture de forme triangulaire pouvant être antérieure au XII e siècle .



Abbaye de Mozac, Puy de Dôme.


   Détail de cette sculpture : au centre la Vierge portant sur ses genoux l'enfant Jésus, à sa droite avec les clés saint Pierre, puis des prélats un homme agenouillé peut- être le fondateur de l'église : saint Calmin, a sa gauche saint Paul (ou saint Jean) avec un livre en main, puis deux autres prélats crosses en mains et enfin un autre personnage avec dans une main une croix et dans l'autre un cœur enflammé.


Abbaye de Mozac, Puy de Dôme.

  Des portes aux styles divers, qui montrent l'évolution des modifications de siècles en siècles.

Abbaye de Mozac, Puy de Dôme.


Porte entre l'église et la cour allant vers le cloître.


Abbaye de Mozac, Puy de Dôme. la chasse de saint Calmin
La chasse de saint Calmin.

    Le grand  trésor de cette abbaye était considérable, étoffes précieuses, objets d'or et d'argent, crucifix et des chasses uniques qui contiendraient des reliques de saints comme la mâchoire de saint Pierre, un bras de saint Caprais, des restes de saint Austremoine, et des caveaux dont celui de son fondateur :saint Calmin et Namadia son épouse ainsi que de nombreux abbés.



Sources : textes et photos :© Regards et Vie d'Auvergne.
http://www.regardsetviedauvergne.fr/
Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne et de ceux qui ne la connaissent pas.


Merci de votre visite, sur la colonne de droite découvrez les Albums, archives, Top10 etc etc, il y a surement encore des choses à découvrir. Pour être informé des derniers articles publiés inscrivez-vous au flux ou mettre un "j'aime" sur la page Facebook /


Vous pouvez aussi laisser un commentaire ou partager via les réseaux sociaux. A bientôt,

Les articles et photos de ce blog sont la propriété de
© Alain Michel Regards et Vie d'Auvergne. Merci de contacter l'auteur pour une copie ou réutilisation.

http://www.regardsetviedauvergne.fr/
Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne et de ceux qui ne la connaissent pas.