dimanche 13 novembre 2016

Quatre drôles de dames en Auvergne.

Renault, Panhard, Citroën.


Citroën 5 HPTrèfle
Citroën 5 HP Trèfle 

   Voici la jolie Torpédo  Citroën 5 HP, avec ses 3 places, appelée la "Trèfle",  non pas pour sa couleur, même si sa grande sœur jaune était naturellement surnommée la "Citron",  mais c'était pour ses 3 places en triangle dont une à l'arrière au centre, pas très facile d'accès mais avec vue sur la route ! Voiture simple et légère sur une ossature bois, elle pouvait atteindre les 60 km/h.  De par sa forme baquet arrondi  en pointe à l'arrière il n'y avait plus que deux petits coffres sur les côtés du siège arrière.  
 Cette petite 5 cv économique et légère était néanmoins  décapotable et d'une ligne plutôt jeune pour
l'époque, pour le bonheur des  nouveaux conducteurs et conductrices.


Panhard Dyna X
Panhard Dyna

   La "Dyna X" de chez Panhard, 1946/1953 son style baroque pompeux lourdement chargé en chrome avec ses phares obus,  la fit surnommer "style Louis XV" par ses détracteurs. Elle avait une carrosserie et un moteur en aluminium ce qui était nouveau pour l'époque, cette petite voiture  bénéficiait d'une bonne tenue de route et de belles reprises. 

Panhard PL 17
Panhard PL 17

   Ici la" Panhard PL 17 ", P pour Panhard et L pour Levassor   17 pour : 5 places+ 6 Cv + 6 litres aux cent, fabriquée de   1959 à 1965.  les lignes sont modernisées pour concurrencer les Italiennes , le bruit très caractéristique de son échappement l'a rendu célèbre, boite de 4 vitesses, alimentation électrique en 12 volts, déjà. Les portières des premières s'ouvraient dans le sens de la marche comme beaucoup à l'époque. Les couleurs étaient aussi très nouvelles, fini le noir triste, voici Bleu des îles, bleu saphir, rouge Estérel, vert tilleul ... jaune pamplemousse comme ici.



Renault 4 cv
Renault 4 cv

   Conçue dans la clandestinité pendant l'occupation Allemande, voici la dernière de ces drôles de dames, la Renault 4 cv  la fameuse "4 pattes" .Tout de suite après la guerre, les premières sortent  en 1947 de l'ile Seguin,  et elles répondent bien au cahier des charges, petites, fiables, performantes et économiques pour être accessibles aux français moyens. La transmission de cette citadine se fait sur les roues arrière grâce à un petit moteur 4 cylindres placé  à l'arrière du véhicule, boite 4 rapports. Cette jolie petite voiture fut rapidement la chouchoute des français et appréciée dans le monde entier.   Avec ses 4 portes elle pouvait emmener toute la famille vers les lieux paradisiaques des premiers congés payés à la vitesse folle pour l'époque de 90km/h. Elle aussi,  avait les portières qui s'ouvrent vers le l'avant, pour le plus grand plaisir des admirateurs de midinettes car, en sortant de la voiture elles étaient souvent obligées de laisser apparaître bas et dentelles, malgré elles évidement.

Autres articles sur le même sujet :








  Sources : exposition publique Ennezat foire de la saint Michel 2016 © Regards et Vie d'Auvergne.
http://www.regardsetviedauvergne.fr/
Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne et de ceux qui ne la connaissent pas.






Bonjour, merci de votre visite, sur la colonne de droite découvrez les Albums, articles, archives, Top10 etc etc, il y a surement encore des choses à découvrir. Pour être informé des derniers articles publiés inscrivez-vous au flux ou mettre un "j'aime" sur la page Facebook /


Vous pouvez aussi laisser un commentaire ou partager via les réseaux sociaux. A bientôt,

Les articles et photos de ce blog sont la propriété de
© Alain Michel Regards et Vie d'Auvergne. merci de contacter l'auteur pour une copie ou réutilisation.

http://www.regardsetviedauvergne.fr/
Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne et de ceux qui ne la connaissent pas.