vendredi 25 novembre 2016

Le procès Fiona de Riom pour les accusés le couperet est tombé.


Riom, affaire Fiona.

Le palais de justice de Riom
Le palais de justice de Riom


   Après deux semaines de débats, parfois longs et pénibles, après la réquisition de l'avocat général, et les dernières paroles données à la défense, on attend aujourd’hui vendredi le verdict des jurés.
Pour l'avocat général, dans son réquisitoire de ce matin, la responsabilité des accusés ne fait plus aucun doute concernant : les mensonges, les coups, les manipulations, et autres entraves tendant à empêcher le déroulement du procès et visant à cacher la vérité. Tout au long de ces dix jours, les diverses parties ont pu faire connaître leur position sur cette affaire délicate, rappelons qu'il y a d'abord la disparition de la petite Fiona âgée alors de cinq ans. Puis, un revirement des accusés s'attachant chacun, à démontrer des gestes de violences envers l'enfant, autant pour la maman que pour le beau-père. On dégringole chaque jour dans le sordide univers de parents toxico accro à toutes sortes de drogues, médicaments, tranquillisants. Ils décident alors, de privilégier la thèse de la mort accidentelle de Fiona, qui aurait avalé des cachets ou drogue, qui traînaient d'une manière normale, pour eux, un peu partout dans leur appartement. Ils auraient, selon eux, alors, dans la panique et sous effet de la drogue, mis le corps dans un sac et seraient partis l'enterrer dans un lieu, dont ils disent ne plus se souvenir...   et qui reste encore, aujourd'hui, inconnu.





Le palais de justice de Riom la Cour d'Assises



L'entrée de la cour d'assises de Riom, chaque jour,  le public nombreux ne quittera pas l'entrée jusqu'au bout du procès. Les journalistes vont des va-et-vient incessants entre la salle d’audience et les rares endroits où ils peuvent capter du réseau, car ils décrivent en direct le déroulement des débats, relatant chaque parole, chaque geste, l'ambiance et les moindres détails, allant même décrire les habits des accusés, au fil des jours. 







Les jurés :

   Au nombre de six, ils sont accompagnés dans leurs réflexions par l'avocat général et deux accesseurs. Ils se sont réuni vers 16 heures dans une salle spéciale, verrouillée, et ne pourront en sortir qu'après avoir répondu aux seize questions précises de l'avocat général. ils doivent déterminer si les accusés, séparément, sont selon eux, coupables des faits reprochés.

La réquisition :

   L'avocat général lui, a requis : la peine maximale de 30 ans de réclusion criminelle, un suivi médico-social et judiciaire de 20 ans,  10 ans de retrait des droits civiques, et le retrait total de son autorité sur les deux autres enfants pour la mère. Peine qu'il revendique être exemplaire pour éviter une récidive  


Centre pénitentiaire de Riom
Centre pénitentiaire de Riom


Le verdict :

 21h 15 La cour d'assises de Riom à rendu son verdict : le beau-père est condamné à 20 ans de réclusion, la mère, elle, à 5 ans de réclusion criminelle.

Cette décision provoque un violent  mécontentement dans la salle, celle-ci et les abords avaient été placés sous haute surveillance depuis la fin des délibérations, ce qui laissait présager une surprise.

Lien :

Autre article sur le même sujet : Première semaine du procès Fiona





Sources : texte et photos © Regards et Vie d'Auvergne.
http://www.regardsetviedauvergne.fr/
Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne et de ceux qui ne la connaissent pas.

Merci de votre visite, sur la colonne de droite découvrez les Albums, archives, Top10 etc etc, il y a surement encore des choses à découvrir. Pour être informé des derniers articles publiés inscrivez-vous au flux ou mettre un "j'aime" sur la page Facebook /


Vous pouvez aussi laisser un commentaire ou partager via les réseaux sociaux. A bientôt,

Les articles et photos de ce blog sont la propriété de
© Alain Michel Regards et Vie d'Auvergne. Merci de contacter l'auteur pour une copie ou réutilisation.

http://www.regardsetviedauvergne.fr/
Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne et de ceux qui ne la connaissent pas.