samedi 19 mars 2016

Visitons l'Auvergne : le Puy de la Poix, un volcan qui crache du bitume à Clermont-Ferrand.

Le Puy de la Poix.



Puy de la Poix, Clermont-Ferrand.  Les beaux jours revenants, partons en direction de Pont du Château à la rencontre d'une curiosité géologique à deux pas de Clermont-Ferrand. C'est le Puy de la Poix, ou de la "Pedge"  là, s'écoule d'une fissure dans le rocher d'une cheminée volcanique,  une source naturelle de bitume située près de Crouël. Sur une petite colline, un monticule plutôt, à peine visible, coincé entre routes,
ronds-points et autoroutes, dominant légèrement l'aéroport d'Aulnat et des champs de cultures, ce site est pourtant exceptionnel, et même unique en Auvergne. On peut même dire que c'est le seul volcan encore en activité en France, et la dernière source naturelle de bitume en France, à ce titre, il mérite d'être protégé et mis en valeur, des aménagements ont heureusement été réalisés par la commune propriétaire du terrain et le Conservatoire d'Espaces Naturels d'Auvergne depuis quelques années, évitant ainsi de finir tristement en dépotoir.
 puy de la Poix, Clermont-Ferrand.
   Plusieurs curiosités sont d'ailleurs présentes dans ce petit périmètre, la "fontaine et son petit ruisseau de bitume", mais aussi une autre petite source, on y trouve aussi un menhir couché (ou "Peulven" (pierre-levée en celtique) datant de l'âge du bronze, et les ruines d'une ancienne ferme exploitée jusqu'en 1960, lire à son sujet une histoire étonnante sur le panneau de renseignement au pied du site. Les jours n'étant pas encore très chauds, il faut plonger vigoureusement un bâton pour trouver et percer cette masse noire dure et lourde, attention aux giclées d'eau sous pression coincée dessous. 

Le Bitume :

   Matière composée d'un mélange d'hydrocarbures, très visqueuse, de couleur noire, collante,  présente naturellement dans l'environnement, l'aspect devient assez mou avec la chaleur.
puy de la Poix, Clermont-Ferrand.   Les gisements à l'air libre sont relativement rares, on en trouve au Mexique, en Amérique, en Israël, en Auvergne sur plusieurs sites, Puy de Crouël, Gandaillat, Puy de la Sau, Dallet, Pont du Château etc... Il était utilisé pour enduire les bois et cordages, traités les roues de chars, marquer les bêtes,  mélangé au sable il devient l'asphalte, il recouvrait les trottoirs. Il était connu depuis bien longtemps, dès l'antiquité il servait aux Égyptiens, Hébreux et autres civilisations. La production de cette source reste assez pauvre  à peine 100 kg par an.

 La source du Puy de la Poix:

  Son eau à la fois  bitumineuse, sulfureuse et fortement salée,  a été classée parmi les plus sulfureuses du monde, elle contient des proportions considérables d'hydrogène sulfuré, de sulfure de sodium, chlorure de lithium  et de chlorure de sodium en quantité assez importante.Selon la saison, une odeur très caractéristique d’œuf pourri fait reculer le visiteur trop curieux. Sa composition est analogue à celle de l'eau de la Mer Morte.

Du pétrole en Limagne :

   Vers 1920, des recherches pétrolifères ont été réalisées sous la direction du service de géologie de France et de la faculté des sciences de Clermont. A un kilomètre de Clermont-Ferrand, entre les deux volcans oligocènes du Puy de la Poix et du Puy de Crouël. Un forage a permis de découvrir après 3 mètres de bonne terre noire et fertile, des nappes d'alluvions sableuses, des cendres volcaniques et galets basaltiques et à environ cinq cent mètres de profondeur une arrivée assez importante de pétrole. On fit des constatations prouvant que, grâce à une très forte pression interne,  le bitume montait jusqu'au sommet du puy de Crouël, à 80 mètres au-dessus de la plaine. Au-delà de 596 mètres se trouve des calcaires imprégnés d'huile  et de grandes quantités de gaz inflammable, à 842 mètres : toujours des calcaires huileux, marnes, et argiles schisteuses à végétaux et poissons. Le sondage fut arrêté à 856,30 mètres, confirmant la richesse du sous-sol auvergnat.

Description selon le docteur Jean Banc :

 Médecin de Moulins auteur de : "La mémoire renouvelée des merveilles des eaux naturelles en  faveur de nos nymphes Françoise et des maladies qui ont recours à leurs emplois salutaires", en 1605 : 


 
carte ancienne du Puy de la Poix clermont-ferrand
Collis Bitiuni Nofus 
" Pui de la Poix : suyvons cette Limaigne et allons trouver la fontaine qui fait la poix au voysinage d'un demy-quart de lieue de Montferrand, presque sur le chemin de Pont-du-Château; il y en  a deux sources, l'une plus grande que l'autre. Au-dessus de la plus grande nage ce bitume et poix noirastre extrêmement puante, qui se descharge peu à peu au dehors de ladite fontaine, si adhérent et gluant qu'il est fort difficile de la faire jamais du tout démordre du lieu où il a esté appliqué; Voyre les oiseaux en hyver le plus glacé, qui viennent boire en ce lieu incapable de gelée, s'y prennent comme à des gluaux. Ce bitume expire une si horrible puanteur que merueilles". (fin d'extrait)


Menhir couché du puy de la Poix, Clermont-Ferrand.
Menhir couché du puy de la Poix, Clermont-Ferrand.



Sources : description de Jean Banc : dictionnaire des eaux minérales du Puy-de-Dôme, P. Truchot.
               © Regards et Vie d'Auvergne.
                http://www.regardsetviedauvergne.fr/
                Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne et de ceux qui ne la connaissent pas.


Bonjour, merci de votre visite, sur la colonne de droite découvrez les Albums, articles, archives, Top10 etc etc, il y a surement encore des choses à découvrir. Pour être informé des derniers articles publiés inscrivez-vous au flux ou mettre un "j'aime" sur la page Facebook /


Vous pouvez aussi laisser un commentaire ou partager via les réseaux sociaux. A bientôt,

Les articles et photos de ce blog sont la propriété de
© Alain Michel Regards et Vie d'Auvergne. merci de contacter l'auteur pour une copie ou réutilisation.

http://www.regardsetviedauvergne.fr/
Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne et de ceux qui ne la connaissent pas.