samedi 26 décembre 2015

Construction d'un Hôtel à Insectes pour l'hiver.



Hôtel à insectes.

Hôtel à insectes, nature, écologie, diversité, protection, auvergne, abri, hiver, armoire à insectes,



    Décembre se termine, bientôt la neige et les premières froidures.   Même si pour le moment l'hiver est anormalement doux... c'est le moment de penser à nos précieux petits  auxiliaires du jardin : les insectes.
 Leur rôle dans la vie et la santé de nos cultures est essentiel :  pollinisation, déparasitage, ils participent à maintenir un équilibre  écologique naturel, sans utilisation de produits chimiques coûteux, toxiques et  dangereux pour eux comme pour nous. Ils sont les acteurs  de la vie microbienne du sol, de la lutte contre les envahisseurs : poux, chenilles, pucerons et autres gourmands. Les insectes
sont d’excellents régulateurs, à condition évidemment de ne pas les détruire en masse, autant les protéger et leur permettre de se multiplier pour notre bonheur, finalement.
Pour que ces braves soldats ne craignent pas trop les rigueurs de l'hiver, nous allons leur construire un modeste abri avec plusieurs "chambres" correspondant à leurs besoins spécifiques selon les familles : abeilles, bourdons, carabes, coccinelles, papillons,  perce-oreilles, punaises, mouches et bien d'autres ....

La construction :


Hôtel à insectes, construction, palette, récupération, bois, abri, insectes.
   Le plus simple et le moins coûteux, on récupère des planches sur les palettes de livraison, le bois de pin en général n'est plus traité comme auparavant, il est juste auto-clavé, donc parfait pour notre construction.
Les outils,  une scie sauteuse, bien pratique, ainsi qu'un marteau, une perceuse-viseuse, des vis et pointes, un peu d'huile de coude,  et voilà au boulot !

 Pour ce modèle-là, nous avons réalisé un cadre de 120 cm par 60 cm puisque les planches de palettes font 120 cm et en profondeur 2 planches soit environ 26 cm. A l'intérieur de ce cadre nous trouvons des séparations verticales et horizontales pour obtenir 12 cases ( ou chambres !)  Vous êtes évidement  libres d'en faire le nombre et la grandeur que vous désirez. Pour finir on appliquera partout deux couches d'un traitement doux, comme un mélange d'huile de lin et brou de noix pour teinter.



Description des "Chambres" :

Hôtel à insectes
1) Sous le toit, empilage de tiges creuses et petites branches, les tiges de rhubarbes sèches sont parfaites dans ce cas.
2) Pot de fleur suspendu tête en bas et rempli de paille, un grillage empêche celle-ci de tomber, les Perce-Oreilles y seront bien au chaud.
3) Un autre pot de fleur lui aussi suspendu la tête en bas, mais cette fois vide, libre aux occupants d'installer cet espace selon leurs besoins et goûts...
4) Des blocs de bois, récupérés sur les palettes, avec des trous de plusieurs dimensions pour les Carabes.
5) La case à feuilles mortes, derrière un grillage un mélange de plusieurs arbres.
6)  Des tuiles coupées et empilées  les unes sur les autres pour accueillir les petites bêtes rampantes bien au chaud.
7) Petites planchettes de bois, avec de nombreux espaces libres, pour loger les Coccinelles  et Gendarmes par exemple.
8) ici une case fermée et quelques fentes étroites pour privilégier l'entrée aux Guêpes et Syrphes et Papillons.
9) Une autre brique creuse entourée de branches coupées de saules ou autres pourra recevoir les Cloportes, Mille-pattes etc.
10) Là une autre chambre fermée, accessible uniquement par un trou de 8 ou 10 mm avec en plus une petite planche d'envol pour bourdons et autres gros porteurs volants, de la famille des hyménoptères.
11) et 12) Tout en bas, le plus lourd,  des briques creuses entourées de tiges creuses elles aussi, ainsi que des branches à moelle comme celles du sureau et renouée du Japon, idéale pour les Chrysopes  les belles dévoreuses de pucerons.

L'emplacement :

   Il faut maintenant installer notre hôtel dans les meilleures conditions pour ses hôtes, l'orientation idéale est Sud, Sud-Est, abrité des vents dominants, il vaut mieux qu'il est un fond pour stopper les courants d'air froids, il doit être aussi surélevé du sol de 30 cm minimum. Pour être vite habité il est préférable de  le placer dans une zone un peu abandonnée du jardin, jachère, friches, haie avec restes de fleurs, feuilles et plantes sauvages. Pour le reste il faudra juste compter sur le "bouche-à-oreilles" pas besoin de publicités ni de campagnes médiatiques pour l'ouverture de ce gîte à la belle  étoile.   










Sources: texte et Photos :© Regards et Vie d'Auvergne.
              http://www.regardsetviedauvergne.fr/
              Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne et de ceux qui ne la connaissent pas.  






Bonjour, merci de votre visite, sur la colonne de droite découvrez les Albums, articles, archives, Top10 etc etc, il y a surement encore des choses à découvrir. Pour être informé des derniers articles publiés inscrivez-vous au flux ou mettre un "j'aime" sur la page Facebook /


Vous pouvez aussi laisser un commentaire ou partager via les réseaux sociaux. A bientôt,

Les articles et photos de ce blog sont la propriété de
© Alain Michel Regards et Vie d'Auvergne. merci de contacter l'auteur pour une copie ou réutilisation.

http://www.regardsetviedauvergne.fr/
Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne et de ceux qui ne la connaissent pas.