samedi 14 novembre 2015

Paris et la France en pleurs.





Dites-moi que j'ai rêvé.

Attentats de Paris 13 novembre 2015
R.I.P.

    Triste, mais que ce matin est triste, nous sommes tous et toutes sous le choc des événements qui se sont déroulés hier soir en plein Paris. La soirée commençait comme d'habitude avec les habituelles manifestations sportives et culturelles. Un match amical  de foot entre la France et l'Allemagne (un symbole)  se déroulait dans le gigantesque Stade de France, la salle de spectacles parisienne réputée "Le Bataclan" était pleine à craquer pour un concert de musique rock d'un groupe Américain.  Les terrasses et restaurants étaient envahis par les clients heureux de profiter de cette nuit douce et tranquille. Dehors,  les nombreux touristes et familles admiraient les vitrines et arpentaient rues, boulevards et avenues, des amoureux main dans la main  se promenaient insouciants sous les étoiles en riant.

L'horreur :

   Et soudain, des explosions, des coups de feu, des fusillades qui n'en finissent pas, c'est  la panique, des cris, des pleurs et ces corps qui tombent, le sang et les larmes qui ruissellent sur les trottoirs, les spectateurs Français et Allemand du stade de France sont pétrifiés par la peur et l'angoisse. Une nuit cauchemardesque commence seulement, on apprend que plusieurs lieux de la capitale sont touchés, les services de sécurité affluent de partout, pompiers, ambulances, GIGN, GIPN, BRI et même des convois de camions militaires. Sous les yeux effarés des Parisiens et des millions de spectateurs médusés devant leur télévision, c'est  un inimaginable scénario d'horreur qui se déroule, "la guerre est déclarée" ces mots retentissent froidement et glacent les consciences. Spontanément des portes s'ouvrent pour abriter les victimes, la solidarité est toujours présente ça fait du bien.  Le Président de la République apparaît rapidement en direct le regard inquiet  et la voix tremblante :  " l'Etat d'urgence est décrété sur l'ensemble du territoire français ainsi que la fermeture des frontières." 


Eglise, Mosquée, Temple, Synagogue, Pagode... 


   Au nom de quel "Dieu" la barbarie se justifie-t-elle : aucun,
   Quel "Dieu" se réjouirait d'un acte commis en son nom mélangeant le sang et les larmes de ses propres enfants : aucun.
  Quel "Dieu"  prône le meurtre, la haine, la lâcheté et la barbarie : aucun.
Toutes les religions sont acceptables tant qu' elles sont respectueuses de la liberté et des droits de chacun et chacune.

Charlie, Paris, France.

   Aujourd'hui encore,  la France pleure ses enfants, des  innocents assassinés lâchement, elle pleure oui, mais, elle n'a pas mis un genou à terre, fière et courageuse comme toutes les mères, elle se dresse pour faire rempart à la barbarie, au fanatisme, à obscurantisme d'où qu'ils  viennent.

    Le 11 janvier nous étions Charlie, aujourd'hui nous sommes Paris et nous serrons toujours la France quoi qu'il arrive.




Autre article sur le même sujet : " Je suis Charlie, nous sommes tous Charlie"




Sources : © Regards et Vie d'Auvergne.
                  http://www.regardsetviedauvergne.fr/
                    Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne et de ceux qui ne la connaissent pas.





Merci de votre visite, sur la colonne de droite découvrez les Albums, archives, Top10 etc etc, il y a surement encore des choses à découvrir. Pour être informé des derniers articles publiés inscrivez-vous au flux ou mettre un "j'aime" sur la page Facebook /


Vous pouvez aussi laisser un commentaire ou partager via les réseaux sociaux. A bientôt,

Les articles et photos de ce blog sont la propriété de
© Alain Michel Regards et Vie d'Auvergne. Merci de contacter l'auteur pour une copie ou réutilisation.

http://www.regardsetviedauvergne.fr/
Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne et de ceux qui ne la connaissent pas.