vendredi 22 mai 2015

Le Sureau, arbuste sauvage de nos jardins et campagnes.

Sambucus Nigra, Sureau noir.

Sureau en fleurs


Dans mes modestes vers, j'ai chanté la beauté,
j'ai chanté les parfums des douces fleurs que j'aime,
Couronnant les buissons ainsi qu'un diadème
Aux matins du printemps, aux beaux soirs de l'été.

On m'a dit aujourd'hui : chanterez-vous de même
Cette vilaine fleur sans arôme enchanté ?
C'est la fleur du Sureau, fleur si pâle et si blême !
Mais qui calme les mots de notre humanité.

Je la chante : Salut à cette bienfaitrice !
Je la cueille et la cache, oh ! j'ai cette avarice !
Je la retrouverai, quand vous serez souffrant.

La beauté n'a qu'un jour, mais la bonté demeure,
On peut lui faire appel en tous lieux, à toute heure,
L'utile est préférable à l'éclat le plus grand .

Gabrielle de Poligny.

Fleurs de Sureau.

   Modeste arbuste à l'écorce rugueuse de nos jardins, et de notre jeunesse, il est partout, pas difficile il se plaît dans les terres les moins riches, les haies,  les bords de chemins ou de ruisseaux. Enfants nous avons tous aimé jouer avec les morceaux de ses branches d'où on extrayait la moelle et devenait ainsi une "cigarette" très ressemblante, le tuyau creux lui, servait à confectionner toute sorte d'objet, sifflet, flûte, mirliton, pipe,  sarbacane, et tant d'autres, l'imagination de notre enfance étant sans fin ...

   En mai/juin, les branches se couvrent de grosses fleurs larges et plates d'un blanc vif à laiteux. La floraison est spectaculaire et lorsque les nombreux pétales tombent au sol on dirait de la neige d'étoiles. Elles dégagent un subtil parfum ambré, vanillé et sucré en contraste total avec celui des feuilles, très vert et amère. Elles sont parfois consommées en beignets, ou pour faire du sirop.

Fleurs de Sureau.
 
  Puis fin août des grappes de baies rouges à noire apparaissent, elles sont parfois utilisées comme colorant et teinture, les Romains les nommaient la nourriture des Dieux, mais attention ne pas les consommer crues car elles sont laxatives ! 

Purin de feuilles de Sureau:

   Les jardiniers adeptes de la culture biologique utilisent le purin de feuilles de Sureau comme insecticide contre les pucerons, chenilles etc... Il aurait même des effets sur les rongeurs : mulots, loirs, souris et campagnols.
 1 kg de feuilles et 10 litres d'eau de pluie dans un récipient non métallique, on remue tous les jours pendant 8 jours, puis on filtre, le produit est prêt pour être pulvérisé à la dose de 1 pour 10 et il se conserve assez bien. ( Attention comme tous les purins il a une odeur assez tenace !)

Fleurs de Sureau.

Usage médicinal du Sureau: 

   Tout d'abord, il ne faut jamais consommer les plantes sans être certain qu'il n'y pas de risques, toujours prendre l'avis de personnes compétentes.

 Il y a trois grandes variétés, le Sureau noir commun, le Sureau rouge et enfin le Sureau Yéble qui lui, est toxique.
 Depuis des millénaires le Sureau noir à été utilisé, les feuilles, les fleurs, l'écorce, la moelle, les baies pour réaliser des tisanes, décoctions, sirops pour lutter contre les effets du rhume et les problèmes respiratoires.







Sources: © Regards et Vie d'Auvergne. Alain-Michel
               http://www.regardsetviedauvergne.fr/
               Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne et de ceux qui ne la connaissent pas.

Bonjour, merci de votre visite, sur la colonne de droite découvrez les Albums, articles, archives, Top10 etc etc, il y a surement encore des choses à découvrir. Pour être informé des derniers articles publiés inscrivez-vous au flux ou mettre un "j'aime" sur la page Facebook /


Vous pouvez aussi laisser un commentaire ou partager via les réseaux sociaux. A bientôt,

Les articles et photos de ce blog sont la propriété de
© Alain Michel Regards et Vie d'Auvergne. merci de contacter l'auteur pour une copie ou réutilisation.

http://www.regardsetviedauvergne.fr/
Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne et de ceux qui ne la connaissent pas.