samedi 29 mars 2014

Heure d'été cette nuit.

CPA changement d'heure

Changement d'heure.


Et oui cette nuit du 29 au 30 mars sera plus courte, car nous passerons à l'heure d'été,
officiellement à 2 heures du matin il faudra ajouter 60 minutes à l'heure légale, il sera donc 3 heures, et on aura perdu une heure de sommeil. De 1917 à 1945 la France modifie les heures pour mieux économiser la "lumière". Et en 1976, choc pétrolier oblige, le changement d'heure est remis en place pour faire là encore des économies d'énergie.


Beffroi de Charroux, Allier.
Beffroi  et cadran solaire de Charroux, Allier.

L'heure dite "vraie" indiquée par les cadrans solaires est alors en été de  2 heures en avance. l'Heure dite aussi "du soleil"  est encore utilisée par certains anciens qui pour rien au monde ne veulent adopter ces changements d'heures.






Sources: Photo: © Alain Michel Regards et Vie d'Auvergne.
                Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne et de ceux qui ne la connaissent pas.

mercredi 26 mars 2014

Le miracle de Notre-Dame de Lorette à Salers, Cantal.

cpa Notre -Dame de Lorette, Salers Cantal.

Notre-Dame de Lorette, Salers Cantal.



   «  Mathieu-Marie de Montclar, originaire du bourg d’Anglards, fils de Jean-Dominique de Montclar, chevalier, seigneur d’Anglards et de Méallet, baron de Montbrun et de Longevergne, seigneur de Trémolière, et de dame Marie-Adelaïde-Claire de Fayet de la Tour
, avait déjà atteint l’âge de cinq ans ou environ, sans qu’il eût encore pu former un pas, ni même se soutenir sur ses jambes ; tout au plus, la femme qui était chargée de sa garde le mettait à terre et l’appuyait contre une chaise, où il demeurait dans la même position jusqu’à ce qu’elle le reprit entre ses bras.
Le père et la mère de cet enfant étaient d’autant plus affligés de cette infirmité qu’ils l’aimaient avec plus de tendresse et lui portaient un plus vif intérêt. Enfin dans la saison de l’été de l’année 1765, ayant appris qu’on se disposait dans la ville de Salers à célébrer une fête solennelle en l’honneur de la sainte Vierge, Notre-Dame de Lorette, à laquelle les habitants s’étaient voués à l’occasion d’une calamité publique, ces religieux parents, aussi recommandables par leur pitié que par leur nom, se sentirent inspirés de vouer leur enfant à la très sainte Vierge ; et en suivant les mouvements de cette inspiration, ils promirent devant leur maison assemblée de faire porter leur cher enfant à la chapelle de Notre-Dame de Lorette, de l’y accompagner, d’y offrir autant de cire que pèserait le malade.
Le vœu ne fut pas plutôt fait que l’enfant qu’on tenait appuyé contre une chaise, fit comme  un effort pour échapper d’entre les mains de sa garde, se mit à courir dans l’appartement où la famille était assemblée. On cria au miracle !
Dans le moment, tous les habitants du bourg en furent instruits et coururent au château pour être témoins de cette merveille et se conjouir avec leur seigneur.
Dès ce moment, l’enfant marcha toujours d’un pas ferme et assuré. On le voit croître et se fortifier de jour en jour. Il est à présent âgé de huit ans, et annonce déjà qu’il sera dans peu d’années un homme des plus forts et des plus robustes, comme aussi un des plus beaux chevaliers de la province. Au reste les parents de l’enfant se firent un devoir sacré de religion et de reconnaissance de se rendre à la ville de Salers pour y accomplir leur vœu ; ils l’y firent porter avec eux. L’enfant les suivi de son pied, depuis une maison où il était allés se reposer, jusqu’à la chapelle de Notre-Dame de Lorette, où la Sainte Messe fut célébrée pour lui en action de grâces, et y laissèrent en offrande quatre grands flambeaux de cire du poids à peu près égal à celui de l’enfant.




Sources : Histoire de la révolution en Auvergne, JB Serres, 1895.
               © Alain Michel Regards et Vie d'Auvergne.Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne et de ceux qui ne la connaissent pas.


dimanche 23 mars 2014

We are Happy from Aurillac - Auvergne.

Heureux à Aurillac, Cantal.




Et voilà le dernier né de la série et c'est Aurillac qui clame fièrement être "Happy".
Bravo aux jeunes et moins jeunes pour cette belle initiative. Les rues de la capitale cantalouse, les principaux monuments sont mis en scène et en rythme sur le clip "We are happy, de Pharrell Williams". Même les bêtes "à pis" semblent très heureuses ! Vive Aurillac et Vive l'Auvergne.




Sources: Youtube.
              © Alain Michel Regards et Vie d'Auvergne. Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne et de ceux qui ne la connaissent pas.

jeudi 20 mars 2014

Le Cantal vu par Marine Delterme.


Le Cantal vu par Marine Delterme.

Sur la musique de :" Là où je t’emmènerai" de Florent Pagny,  promenade dans le Cantal en compagnie de Marine Delterme, (Alice Nevers le juge est une femme) qui nous explique pourquoi elle aime tant cette partie de l'Auvergne, ses lacs, ses vieilles fermes ...

"Marcher des heures sans rencontrer personne, ce qui est le propre de la rêverie et du recueillement"






Sources: Youtube.
                © Alain Michel Regards et Vie d'Auvergne.Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne et de ceux qui ne la connaissent pas.


mercredi 19 mars 2014

Elections Municipales, une petite fable à méditer.

élections municipales 2014.

L’homme mécontent de sa maison. 

Quelle horrible maison !"
Disait à son voisin un homme impatient, difficile et chagrin.
"Les portes ferment mal, il y fume sans cesse :
Enfin mille inconvénients. "
« Votre habitation, mon cher, je le confesse,
Lui répond le voisin, a des désagréments,
J’y trouve, comme vous, quelque chose à refaire,
Mais procédons par ordre, et mettons-y le temps. »
De ce conseil si salutaire
Notre homme ne tint compte. Il appelle un maçon,
Et commence d’abord par raser sa maison,
Sûr de la rebâtir plus commode et plus belle.
Qu’arriva-t-il ?  Notre imprudent,
En attendant cette maison nouvelle,
Se vit contraint de coucher en plein vent.

Abolir les abus, régénérer l’empire,
C’est fort bien fait assurément,
Mais dans ce grand travail, hâtons-nous lentement,
Et gardons-nous surtout du funeste délire
De ceux qui, dans leur triste et fol empressement,
Au lieu de réformer, s’empressent de détruire.







Sources: Les fables par Théodore Lorin.
               Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne et de ceux qui ne la connaissent pas.

dimanche 16 mars 2014

Louange du Puy, Haute-Loire.

Louange du Puy.

Le Puy Haute-Loire
  
Connais-tu le pays où les clochers fleurissent,
Le pays où les rocs sur les rocs se hérissent,
Drapés de blanc l’hiver et brodés d’or l’été,
Le pays où les noirs basaltes se raidissent,
Le pays que Joseph et la Vierge bénissent,
Dans un geste charmant d’inlassable bonté ?

Le Puy Haute-Loire

Connais-tu les coteaux que le seigle tapisse,
Connais-tu le ruisseau qui serpente et qui glisse
Comme un dragon d’argent sur les gazons du pré.
Connais-tu les plateaux bordés de précipices,
Où paissent les troupeaux, où croissent les mélisses,
La glauque gentiane et le lys empourpré ?

Le Puy Haute-Loire



Connais-tu la cité que les matins bleuissent,
Où les noirs carrefours dans le soir s’obscurcissent,
Semblant des gouffres d’ombres ouverts dans la clarté ?
Ici des escaliers tortueux s’infléchissent,
Plus loin, de vieux remparts formidables surgissent,
Dans un farouche élan de froide austérité.




Le Puy Haute-Loire, cathédrale Notre Dame

Et connais-tu l’église au géant frontispice,
Où le Dante aurait vu le lieu le plus propice
Pour le trône divin du Grand justicier,
L’église où nul n’entra qui sitôt ne frémisse,
Où le croyant s’oublie et rêve avec délice,
Où la mère de Jeanne à genoux vint prier ?

G.Desdevises du Dézert.




Sources: texte : l'Auvergne Littéraire, 1928.
               Photos :© Alain Michel Regards et Vie d'Auvergne.
                Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne et de ceux qui ne la connaissent pas.

jeudi 13 mars 2014

Happy we are from Le Puy, Auvergne.

Happy we are Le Puy, Haute-Loire.

Happy Le Puy

La série Auvergnate continue avec une nouvelle réalisation, cette fois mise en scène et en musique de la bonne ville du Puy, où il fait bon vivre et où tous le monde est "happy" d'après ces images.



We are from Le Puy from Zoomdici Haute-Loire on Vimeo.




Sources: Viméo, Zoomdici  Haute-Loire, NRJ.
                Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne et de ceux qui ne la connaissent pas.

mardi 11 mars 2014

Happy we are from Clermont-Ferrand, Auvergne.

Happy we are from Clermont-Ferrand, Auvergne.





Mais oui nous sommes heureux ! Il fait bon vivre à Clermont-Ferrand, ces jeunes ne se trompent pas, un peu de musique, du soleil et voilà un bon moment de passé. Merci "La petite boite Auvergnate" pour cette vidéo fraîche et pleine de vitalité sur le succès de Pharrell Williams: Happy.



Sources: Youtube
                La petite boite Auvergnate.
                 Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne et de ceux qui ne la connaissent pas.

dimanche 9 mars 2014

Confession de Pâques en patois d'un Auvergnat.

Pâques en Auvergne.

"Lo counfecheu"

 
CPA Auvergne, Pâques et Rameaux.
Batisto Piquafort se counfessavo p’r fair’ sas Pâqués.
Le cura-z-éro be guitchi  et s’endourmigué au meitan d’lo counfècheu.
Da qué timps Batisto lhi reubé chiés lewis d’or. Quand le cura se déveillé dissé :
-« A n’in sins-nous ? »
-«  N’in sins eu wol ! »
-« Et qu’ovez-vous donc wola ? »
-« Ai wola chiés lewis d’or ! »
-« Ah moun pauvre ami, leus faut tourna d’â qué leus ais pris ! »
-« Ah Moun Père, leus voulez-vous ? »
-«  Oh noun ! »
-«  Eh be, leus vôt pas ! Volez-vous partadja bé yeu ? »
-« Che volez ! »
Le cura fourrant leus très lewis dins so potcho dissé :
-« Chiés bé très fait nao ! »

(Oh ! Noun, fait mas très !!!)



La confession d'un Auvergnat.


CPA Auvergne, auvergnat
Baptiste Piquefort se confessait pour faire ses Pâques.
Le curé était bien las et s’endormit au milieu de la confession.
Dans ce temps Baptiste lui déroba six louis d’or. Quand le curé se réveilla il dit :
-« Où en sommes-nous ? »
-« Nous en sommes au vol »
-« Et qu’avez-vous donc volé ? »
-« J’ai volé six louis d’or »
-« Ah mon pauvre ami, il les faut rendre à qui vous les avez pris ! »
-« Ah ? Mon père les voulez-vous ? »
-« Oh ! Non ! »
-« Eh bien, il ne les veut pas…Voulez-vous partager avec moi ? »
-«  Si vous voulez.. ! »
Le curé fourrant les trois louis dans sa poche :
-« Six et trois fait neuf ! »


(Oh non, ça fait seulement trois !!!)









Histoire recueilli dans les parages de Giat (Puy de Dôme) par J.Desaymard
Sources : Auvergne Littéraire et Artistique 1928.
              Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne et de ceux qui ne la connaissent pas.


.

mercredi 5 mars 2014

La Haute-Loire dans l'album: Hier et Aujourd'hui.

Brioude:


Brioude, basilique saint Julien
La basilique saint Julien de Brioude (Haute-Loire)





Le Puy en Velay:



Le Puy, Notre Dame de France
Le Puy, Notre Dame de France


Le Puy, vue générale.
Le Puy, vue générale.




Le Puy, la cathédrale Notre Dame de l'Annonciation.
Le Puy, la cathédrale Notre Dame de l'Annonciation.







Sources: © Alain Michel Regards et Vie d'Auvergne.
                 Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne et de ceux qui ne la connaissent pas.


dimanche 2 mars 2014

La pâquerette. (Poème)

La Pâquerette.

 
Pâquerettes
La pâquerette, ou "mère de famille" symbole de l'amour maternel.

La simple fleur des champs ou mère de famille
Se parait au soleil de ses nombreux rejets,
Et contente de peu, non loin du champ fertile
S’entretenait tout bas de ses humbles projets :

« Si quelques gouttes d’eau que l’Aurore me donne
Humectent jour par jour le sol dont je dépends,
Et si l’insecte d’or à mon foyer bourdonne
Sans piquer de son dard mes boutons renaissants,
Je les verrais fleurir plus brillants que moi-même
Les cachant avec soin dans mes bras entr’ouverts,
Afin que le passant, ignorant ceux que j’aime
Ne les arrache pas à mes longs rameaux verts ! »

Comme la fleur des champs, timide Pâquerette,
Tu brilles par l’éclat de ta blanche couleur,
Prends garde qu’un passant en te voyant s’arrête
Pour t’arracher meurtrie à ton sol protecteur,
Ta mère avec Amour à ta fleur s’assimile,
Joyeuse de l’éclat qu’elle a su te donner,
Et redoute pour toi le souffle du reptile
Qui pourrait lâchement un jour te profaner !

Reste le plus longtemps humble sous la feuillée,
A l’abri du regard de tout profanateur,
Jusqu’au moment heureux par l’Amour éveillé,
Où tu pourras, sans crainte, épanouir ta fleur :
Et veillant à ton tour sur ta tige embaumée
Les rejetons charmants d’un pur et saint Amour,
Tu seras pour eux tous une mère adorée
Comme le fut la fleur qui te donna le jour !



Sources : Les Fleurs, Jules Bondon.
                © Alain Michel Regards et Vie d'Auvergne.
                 Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne et de ceux qui ne la connaissent pas.
            
Merci de votre visite, sur la colonne de droite découvrez les Albums, archives, Top10 etc etc, il y a surement encore des choses à découvrir. Pour être informé des derniers articles publiés inscrivez-vous au flux ou mettre un "j'aime" sur la page Facebook /


Vous pouvez aussi laisser un commentaire ou partager via les réseaux sociaux. A bientôt,

Les articles et photos de ce blog sont la propriété de
© Alain Michel Regards et Vie d'Auvergne. Merci de contacter l'auteur pour une copie ou réutilisation.

http://www.regardsetviedauvergne.fr/
Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne et de ceux qui ne la connaissent pas.