lundi 12 août 2013

Courtoisie. (Poème)

Courtoisie.


Bonnebaut-Bonnelance erre dans la campagne.
Il chevauche à travers les blés de la Limagne
Semblant chercher quelqu’un. C’est un beau chevalier
Qui vient, avec Géraud, sire de Boutelier,
Du bourbonnais pour faire aux anglais rude chasse.
Il a vingt ans à peine. Il est fier, plein d’audace
Et charmant. Mais déjà la souffrance d’Amour
A pâlit son front. Or, la veille de ce jour,
La dame dont le cœur est plus dur qu’une roche
Et qui ne permet pas que Bonnebaut l’approche,
Lui dit :
« Je souffrirai que vous baisiez ma main,
Si vous me ramenez un prisonnier demain. »

Bonnebaut, escorté de ses dix hommes d’armes,
Ne voyant rien venir, versait presque des larmes.
Devant lui, tout à coup, obstruant les sentiers,
Se dressèrent cinquante Anglais :

« Sus aux routiers ! »

Cria-t-il, bien qu’il vit la partie inégale.
Le grillon se blottit dans l’herbe et la cigale
Cessa son chant, au bruit terrible de l’estoc
Du chevalier brisant les morions. Le choc
Fut sanglant. Bonnebaut, tuant d’une main preste
Trente des compagnons, fit prisonniers le reste ;
Et, suivi des routiers, vers sa dame il revint :

« Sur la joue un baiser, ma dame, en voici vingt ! »








Sources : Poèmes d’Auvergne, Gabriel Marc.
© Alain-Michel, Regards et Vie d'Auvergne.
Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne, et de ceux qui ne la connaissent pas.



Bonjour, merci de votre visite, sur la colonne de droite découvrez les Albums, articles, archives, Top10 etc etc, il y a surement encore des choses à découvrir. Pour être informé des derniers articles publiés inscrivez-vous au flux ou mettre un "j'aime" sur la page Facebook /


Vous pouvez aussi laisser un commentaire ou partager via les réseaux sociaux. A bientôt,

Les articles et photos de ce blog sont la propriété de
© Alain Michel Regards et Vie d'Auvergne. merci de contacter l'auteur pour une copie ou réutilisation.

http://www.regardsetviedauvergne.fr/
Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne et de ceux qui ne la connaissent pas.