mercredi 29 mai 2013

La légende de la souris reconnaissante.

La souris reconnaissante.




   Un pauvre marchand colporteur  s’en allait à pieds dans les montagnes de la Bohème, la bourse vide. Il était loin encore de toute habitation, et il n’avait plus qu’un petit morceau de pain épargné sur son dîner de la veille.
Il s’assit près d’une fontaine et commença son frugal repas sans savoir s’il pourrait en faire un second dans la journée. Pendant qu’il était là, une souris s’approche de lui et lève la tête d’un air suppliant, comme pour lui demander l’aumône.

-« Pauvre petite bête !  Dit le marchand, tu es donc encore plus malheureuse que moi. Voilà tout ce qui me reste. Mais je ne mangerai pas sans toi ! »

A ces mots, il émiette son pain et le pose à terre devant elle. Son pauvre déjeuner fini, il va boire à la fontaine, et, en revenant, que voit-il ?

La petite souris qui apportait une à une… des pièces d’or près de son bissac*. Elle en  avait déjà apporté trois, et elle allait chercher la quatrième.

   Il la suivi, élargit le trou par lequel elle entrait, et trouva … un trésor !




*Bissac : sorte de sac, cabas, besace fendu au milieu et fermé aux deux extrémités.







Sources : Arbre de Noèl, contes et légendes, X. Marmier, 1873.
                © Alain-Michel, Regards et Vie d'Auvergne.
              Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne, et de ceux qui ne la connaissent pas.

Notre sélection livres : Auvergne.

Merci de votre visite, sur la colonne de droite découvrez les Albums, archives, Top10 etc etc, il y a surement encore des choses à découvrir. Pour être informé des derniers articles publiés inscrivez-vous au flux ou mettre un "j'aime" sur la page Facebook /


Vous pouvez aussi laisser un commentaire ou partager via les réseaux sociaux. A bientôt,

Les articles et photos de ce blog sont la propriété de
© Alain Michel Regards et Vie d'Auvergne. Merci de contacter l'auteur pour une copie ou réutilisation.

http://www.regardsetviedauvergne.fr/
Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne et de ceux qui ne la connaissent pas.