lundi 1 avril 2013

Dictons, Proverbes et Adages.

Adages, Proverbes et Dictons d'Auvergne...et d'ailleurs.


CPA Auvergne

Un homme de paille vaut une femme d'or.
 
An de nouveau, tous nous est beau.
 
A l'an neuf les jours croissent du repas d'un bœuf.
 
Il vaut mieux dix ans glaner, 
 
Qu'une seule année moissonner.
 
Mains froides, chaudes d'Amour.
 
De jeune médecin, cimetière bossu.
 
En dépit des médecins, nous vivrons jusqu'à la mort.
 
Les médecins sont les notaires des Apothicaires.
 
On voit plus souvent de vieux ivrognes que de vieux médecins.
 
Quand un médecin pratique il se repose, quand il ne fait rien il travaille.
 
Un médecin en laisse plus à tuer, qu'il ne tue.
 
A œil ou nez malade, ne touche que du coude.
 
Sage est le juge qui tôt écoute, et tard juge.
 
Qui n'a santé il n'a rien, qui a santé il a tout.
 
Autant de têtes, autant d'avis.
 
Les Auvergnats et les Limousins font leurs affaires, puis celles des voisins.
 
Les meilleurs mangeurs de rabes (raves) sont en Auvergne.
 
Qui bon vin veut très bien boire,
Faut aller dans Issoire,
Qui à belles femmes veut parler,
Dans Issoire, il faut aller.
 
Graissez les bottes d'un vilain, il dira qu'on les lui brûle.
 
A la Saint-Antoine, les jours croissent le repas d'un moine.
 
A la Saint-Barnabé, la faux au pré.
 
A la Sainte-Catherine, tout bois prend racine.
 
Passée la Saint-Clément, ne sème plus de froment.

CPA Auvergne
 
Jeu qui trop dure, ne vaut rien.
 
Après chaud temps, vient vent de bise.
 
Chose qui plaie, est à moitié vendue.
 
L'habit, le moine ne fait pas.


Homme ne connaît mieux la malice, que l'abbé qui a été moine.
 
Habit de Béat, a souvent ongles de chat.
 
Les chevaux courent les bénéfices, et les ânes les attrapent.
 
C'est le diable qui bat sa femme, et qui marie sa fille (Pluie et soleil).
 
Le Diable est sur ses vaches, le Diable est sur ses poules.(Homme malheureux)
 
Dieu me garde de quatre maisons,
De la taverne,
Du Lombard, (usurier)
De l'hôpital et de la prison.
Il faut se garder du devant d'une femme,
Du derrière d'une mule,
Et d'un moine de tous côtés.
 
C'est le potage de Saint-Bernard, le Diable a emporté la graisse.
Sainte-Geneviève ne sort point si, Saint-Marcel ne la vient quérir.

Vénus se morfond sans la compagnie de Cérès et de Bacchus.
 
Quand avarice entre au cerveau, Vénus s'en va.
 
Quand l'abricotier est en fleur, le jour et la nuit sont d'une teneur.
 
Pauvre laboureur, tu ne vois
Jamais ton blé beau, l'an deux fois,
Car si tu le vois en herbe,
Tu ne l'y verras en gerbe.

CPA Auvergne
 
En petit buisson trouvent-on un bien grand lièvre, 
Et en petite eau souvent un grand bièvre.
 
Mieux vaut un bon temps, qu'un bon champ.
 
A l'ombre d'une charrue, j'ai trouvé un nid de bœufs.
 
Petit homme abat grand chêne.
 
Aussi sain qu'un choux cabus après la gelée.
 
Il n'est pire eau, que celle qui dort.
 
Eau trouble, gain du pêcheur.
 
L'eau fait pleurer, le vin chanter.
 
Tant va la cruche à la fontainette,
Qu'elle y laisse le manche ou l'oreillette.
 
Il y en a qui étant montés, voudrait bien tirer l'échelle après eux.
 
Au feu uriner est sain, 
Y cracher est vain.
 
Bûche tordue fait bon feu.
 
Le feu jamais, n'y moins l'amour
Ne disent : va t-en à ton labour.
 
Fèves fleuries, temps de folies.
 
Quand les fèves sont en fleurs, les fous sont en vigueur.
 
Dessous le frêne venin ne règne.
 
Quand le froment est aux champs,
Il est à Dieu et à ses saints,
Et quand il est au grenier,
L'on en n'a point qui n'a denier.
 
Et plus met-on de paille en l'étable,
Et plus il y a de fumier.
 
Labour d'été, vaut fumier.
 
L’œil du fermier vaut fumier.
 
De mauvais grain jamais bon pain.
 
Qui sème bon grain, récolte bon pain.
 
Male herbe croît plutôt que bonne.
 
Douze pêcheurs, douze chasseurs, douze joueurs, font trente-six gueux.
 
Aucune fois le laboureur,
Par trop fumer, n'a le meilleur.
 
Au paresseux laboureur,
Les rats mangent le meilleur.
 
Dans la main du laboureur,
La clef du grenier du propriétaire.
 
Le semer et la moisson,
Ont leur temps et leur saison.
 
Deux hommes se rencontrent bien,
Mais jamais, deux montagnes point.

CPA Auvergne
 
Une seule olive et or, la seconde argent, la tierce tue gent.
 
En la balance, l'or et le fer sont un.
 
Ortie poignante, fou celui qui la plante.
 
Pierre en puys, n'est pas pourrie.
 
En vain plante et sème,
Qui ne clos et ne ferme.
 
Poires et femmes sans rumeur
Sont en prix et grand honneur.
 
Comme la rose devient un gratte-cul,
Et tout avec le temps, par le temps est vaincu.
 
Bonne semence fait bon grain,
Et bons arbres portent bon fruit.
 
Il faut un homme alerte pour semer les avoines,
Et un homme lent pour semer l'orge.
 
Qui sème dru récolte menu, qui sème menu récolte dru.
 
Bonne terre, mauvais chemin.
 
De bonne vie bonne fin,
de bonne terre bon pépin.
 
Les terres engraissées avec la chaux,
Ne peuvent enrichir que les vieillards.
Tant vaut l'homme, tant vaut sa terre.
 
Vigne double, si elle est close.
 
Année de gelée, année de blé.
 
Année glanduleuse, année chanceuse.
 
Année nubileuse, année plantureuse.
 
Année sèche, n’appauvrit son maitre.
 
Année venteuse, année pommeuse.
 
Année hannetonneuse, année pommeuse.
 
L'an passé, est toujours le meilleur.
 
Janvier le fier, froid et frileux,
février le court et fiévreux,
Mars  poudreux, avril pluvieux,
dénotent, l'an fertile et plantureux.
 
En août les gélines (poules) sont sourdes.

quiconque se marie en Août
Souvent n'amasse rien du tout.

Arc en ciel du matin, pluie sans fin,
arc en ciel du soir il faut voir.

Les astres peuvent les hommes incliner,
Le sage les peut dominer.

Après vendanges vient l'automne,
qui repos pour les champs donne.

Fièvre qui vient pendant l'automne,
Est très longue, ou, la mort vous donne.

CPA Auvergne
 

Gelée d'avril ou de mai,
Misère nous prédit au vrai.

Quand il tonne en avril,
Il faut apprêter son baril.

Bourgeon qui pousse en avril,
Met peu de vin au baril.

Avril le doux,
Quand il se fâche, le pire de tous.

La pluie d'avril, remplie les greniers.

Brouillard qui ne tombe pas
Donne pour sûr des eaux en-bas.

Il faut faire carême-prenant avec sa femme,
Et pâques avec son curé.

L'eau gaste moult (abime) le vin,
Une charrette le chemin,
Le carême le corps humain.

A la fête de la chandeleur,
Les jours croissent de plus d'une heure,
Et le froid pique avec vigueur.

Le jour de la chandeleur,
Quand le soleil suit la bannière,
L'ours rentre dans sa tanières.

Ciel pommelé et femme fardée ne sont pas de longue durée.

Naquit un dimanche ou fête,
Qui n'aime que besogne faite.

Si l'hiver est surchargé d'eau,
L'été n'en sera que plus beau.

Est à la terre la gelée,
Ce qu'aux vieillards robe fourrée.

Janvier le frileux,
Gèle la merlesse sur ses œufs.
 
CPA Auvergne



 Sources : © Alain-Michel, Regards et Vie d'Auvergne.
              Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne, et de ceux qui ne la connaissent pas.  


Merci de votre visite, sur la colonne de droite découvrez les Albums, archives, Top10 etc etc, il y a surement encore des choses à découvrir. Pour être informé des derniers articles publiés inscrivez-vous au flux ou mettre un "j'aime" sur la page Facebook /


Vous pouvez aussi laisser un commentaire ou partager via les réseaux sociaux. A bientôt,

Les articles et photos de ce blog sont la propriété de
© Alain Michel Regards et Vie d'Auvergne. Merci de contacter l'auteur pour une copie ou réutilisation.

http://www.regardsetviedauvergne.fr/
Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne et de ceux qui ne la connaissent pas.